A-D-2-10


(écoutez)

Dans cette cellule froide de ciment
D'ampoule ridicule couleur bleu régiment
D'un lit trop petit, de draps trop maigres
D'un matelas d'insomnie, d'oreiller qui crève
Pas d'eau chaude pour s'laver, le cul gelé ç'é toilette
D'un plancher turquoise en train de s'effriter
Sous les pas des détenus et longueures des années
On y trouve toute nu l'âme des prisonniers
A-D-2-10.........................PRESENT!

Pis ça me donne des remords...A-D-2-10
Pis ça me donne des remords...A-D-2-10

Pis y'a l'aile si grande et trop petite
Plaine de portes pastelles sur trois étages de suite
Un long corridor de carlages tout usés
Qui reste bien sage même s'il est tout cassés
Et qu'on écoute même plus ce qu'ils ont à dire
Sur tous ces détenus passés par le pire
Du temps ou c'était le passage de l'autre bord
Du temps ou c'était le couloir de la mort
A-D-2-10...............................PRESENT!

Pis ça me donne des remords...A-D-2-10
Pis ça me donne des remords...A-D-2-10

Et pis y'a les vieilles portes
Qui n'en finissent pas de fermer
Et qu'on attend qu'elles crèvent
Vu que de l'autre côté
C'est LA LIBERTE

Pis ça me donne des remords...A-D-2-10
Pis ça me donne des remords...A-D-2-10

 

Parole: Jacques Drolet
Musique: French B
Interprétation: Richard Gauthier
Batterie: Martin Petit
Clavier: Jean-Robert Bisaillon
Guitare: Roger Myron
Basse: Nicolas Jouannaut


retour à album