À quoi ça sert


(écoutez)

Une chanson vaut mille discours.
En voici une, écrite, composée et interprétée par Mohamed Jean Wilder, un Souverain anonyme:

Un beau matin, ensoleillé
je me suis réveillé tout bafoué
car mon passé tourmente
toujours mon avenir

Je suis perdu, tout confus
sur ce qui me reste à faire
dans ce système rempli d'injustice
Je lave mes mains, je n'ai rien à dire

À quoi ça sert toute cette guerre
qui n'en finit plus
Des gens qui s'entre-tuent
à chaque coin de rue
Ils ne pensent plus qu'à la gloire
Au pouvoir.

Ni tes amis, ni tes ennemis
ne pourront rien
Tu le sais bien
C'est la fin
Tout ce que tu peux faire aujourd'hui
C'est d'adopter un meilleur mode de vie

Mais enfin ne craint rien
Tu peux toujours recommencer à zéro
Il n'est jamais trop tard
Moi, j'ai passé par-là
J'en ai marre

(refrain)
À quoi ça sert toute cette guerre
qui n'en finit plus
Des gens qui s'entre-tuent
à chaque coin de rue
Ils ne pensent plus qu'à la gloire
Au pouvoir.

On a pas de gratitude
Et nos attitudes,
Font tourner le cercle d'assuétude
Est-ce bien Dieu qui l'a voulu ainsi
Les gars, on ira pas au Paradis
Car il est dit d'aimer nos amis
et respecter nos ennemis
RESPECTER NOS ENNEMIS.
RESPECTER NOS ENNEMIS.

(refrain)
À quoi ça sert toute cette guerre
qui n'en finit plus
Des gens qui s'entre-tuent
à chaque coin de rue
Ils ne pensent plus qu'à la gloire
Au pouvoir.

C'est la vie tourne ainsi
C'est pour dire que tu n'as pas tout,
tout appris
Pour s'entendre à deux
Il faut être deux
Ça a toujours été
La règle du jeu

(refrain)
À quoi ça sert toute cette guerre
qui n'en finit plus
Des gens qui s'entre-tuent
à chaque coin de rue
Ils ne pensent plus qu'à la gloire
Au pouvoir.

Dis mon frère, tu n'as qu'une chose en tête
C'est de faire la fête
Mais en bout du compte
Tu te fais tué comme une sale bête

Les choses finissent par tourner mal
On tire une balle, c'est l'hôpital
Ou bien encore le système carcéral
qui t'attend, dix ans, vingt ans
Dis-moi, est-ce que c'est ça la vie
que tu vis maintenant.. ?

(refrain)
À quoi ça sert toute cette guerre
Qui n'en finit plus
Des gens qui s'entre-tuent
À chaque coin de rue
Ils ne pensent plus qu'à la gloire
Au pouvoir..

 

Paroles et musique: Mohamed Jean Wilder
Batterie: Louis-Daniel Joly
Basse: Nicolas Jouannault
Guitare: Réjean Bouchard


retour à album