Jeudi 14 août 2008

Stéphanie Boulay

(deuxième Rencontre)

Auteure, compositeure, intérprète


Bordeaux, ce n’est pas ma patrie
et pourtant j’essaye d’en tirer le meilleur.
SA


Première heure


Deuxième heure

partie 1 - 25.11' - partite 2 - 26.37'



Je quitte ma cellule
Je traverse les couloirs
Je salue mes amis
Je leur dis " à plus tard "

Je n'quitte pas Bordeaux
ce n’est pas un drame
je m’évade dans les mots
et les yeux d'une femme

Ma vie est un roman
Ma vie est une chanson
Qui en est l'auteur
c'est toute la question

Des questions que je me pose
en vers et en proses
Je te salue belle et brave femme
Et je te plaide notre cause

Stéphanie Boulay

Bienvenue pour la deuxième fois parmi les
Souverains anonymes





1- Bonjour Stéphanie, je m’appelle Rollo. Moi et mes amis Souverains nous sommes très heureux de t’accueillir de nouveau parmi nous.. Tu nous a rendu visite en février dernier avec ton ami et pianiste Maude Alain-Gendreau. Je n’ai pas eu le plaisir de participer à cette rencontre, je trouve que Mohamed a eu une bonne idée de te réinviter.. D’après les quelques extraits que nous avons entendu de cette première rencontre, tu semble une personne très intéressante et aussi très intéressée par les êtres humains. En préparant cette rencontre, nous lui avons donné un thème qui va sûrement t’intéresser. L’humain face au temps qui passe. Évidement, lorsqu’on passe par l’expérience de la prison, le temps devient notre principale préoccupation. Le passé, le présent et le futur prennent des dimensions particulières. Généralement, les détenus sont plus préoccupés par le passé ou par le futur que par le présent.. Entre les regrets du passé et l’espoir du futur, le présent passe souvent sans être vécu pleinement. Mais avec toi Stéphanie, nous allons le vivre pleinement.. Nous allons te livrer des témoignages auxquels tu es libre de réagir. Mais juste avant d’entendre le premier témoignage, j’aimerais savoir ton avis. Laquelle de ces trois chansons parle le mieux du temps : Celle de Léo Fere ‘’Avec la temps va tout s’en va’’. Celle de Raymond Levesque ‘’Quand les hommes vivront d’amour, il n’y aura plus de misère..’’ ou celle de Richard Desjardins Le bon gars qui raconte les projets d’un gars qui veut devenir un bon gars..?

2- Bonjour Stéphanie, je m’appelle Amadou, tu peux m'appeler Ti-Guidou. Je suis de père sénégalais et de mère guénienne, mais moi je suis né à Trois-Rivières. J’aurais pu naître comme toi en Gaspésie.. Nous aurions été peut-être des amis d’enfance. Chose certaine, toi tu née plus proche de l’Afrique que moi.. Mais l’Afrique je la porte en moi à chaque instant.. Mon projet c’est d’y retourner bientôt pour me ressourcer. Je sais que n’importe quel pays d’Afrique est mon pays, à n’importe quelle ville, n’importe quelle campagne et sur n’importe quelle montagne ou savane, je serais chez-moi. Je suis né à Trois-Rivière, mais je me sens profondément africain. Là bas, on prend son temps pour vivre les choses, que ce soit pour aller chercher de l’eau ou chercher du bois, on connaît la valeur des choses et on remercie le ciel de nous donner la vie. À Bordeaux, je ne suis pas à mon premier passage. Mais cette fois, j’essaie d’apprécier le temps qui passe au lieu de me lamenter sur mon sors. Dans ma tête, j’essaye de faire de Bordeaux une région de l’Afrique, un genre de sanctuaire africain pour méditer et réfléchir. Si je suis à Bordeaux, c’est parce que je devrais y être. Ma résolution c’est de ne plus y revenir. Mon projet c’est d’aller en Afrique après ma libération. Quand je serais en avion qui va m’amener vers le Sénégal, je vais penser à toi en regardant de haut ta région natale la Gaspésie. Je suis sûr qu’au milieu de la nature gaspésienne le temps s’arrête aussi, est-ce que je me trompe..?

3- Bonjour Stéphanie, je suis Ben, africain né en Afrique. Suite au témoignage de mon ami Amadou, j’aimerais juste ajouter ce proverbe qui dit ‘’Là où tu es bien, c’est ta patrie’’. Bordeaux, ce n’est pas ma patrie et pourtant j’essaye d’en tirer le meilleur. Moi aussi je crois que si je suis à Bordeaux, c’est parce que je devrais y être. Nous sommes tous ici pour apprendre quelque chose, c’est notre choix d’en profiter ou non. À partir de cet endroit aussi difficile soit-il, j’essaye d’évoluer dans mon cheminement. La prison est une industrie, une industrie de la punition, mais je ne voudrais pas m’attarder sur cet aspect de la prison.. Il y’en a d’autres aspects qui mérite mon attention. Par exemple le fait que tu sois là avec nous, non seulement cela me fait oublier la réalité carcérale, cela me rappelle que dans la société il y’a quand-même quelques personnes qui ne pratiquent pas le jugement facile. En plus ce qui me rapproche de toi Stéphanie c’est le fait que toi et moi nous soyons des artistes. En fait, je suis plutôt un genre de troubadour et je chante ma vie et ma destinée..

4- Salut Stéphanie, il y’a un proverbe arabe qui dit le temps c’est comme le sabre, si tu ne le coupe pas, il te coupe.. Dans ma vie j’ai manqué plusieurs rendez-vous, mais jamais un rendez-vous amoureux.. Il existe une chanson populaire marocaine qui raconte l’histoire d’un rendez-vous amoureux. Le gars et la fille se sont donnés rendez-vous à midi pile. Le gars s’est présenté en premier. À midi et une minute, le gars commençait à s’impatienter. À ton avis Stéphanie, quelle valeur donner à une minute de retard dans un rendez-vous amoureux..?

5- Salut Stéphanie. Je suis Cuz. J’étais là à ta première visite. Et je t’avais posé cette question qui t’a fait beaucoup réfléchir ‘’Est-ce que ça vaut la peine de mourir pour satisfaire des ambitions..?’’ et ta réponse c’était oui. Mais depuis notre rencontre, j’ai eu le temps de réfléchir à cette question. Ici, on a le temps de réfléchir.. Et finalement, la vraie question c’est plutôt ‘’Est-ce que ça vaut la peine d’aller en prison pour satisfaire ses ambitions..?’’. C’est une question à laquelle je n’ai pas une réponse définitive, parce que tout dépend de quelles genres d’ambitions il s’agit.. Par exemple un homme qui rêve de fonder une famille et servir sa femme et ses enfants n’a pas les mêmes ambitions que celui qui rêve de voler une banque et de devenir riche le plus vite possible..? Un homme qui va en prison parce qu’il a voulu défendre sa famille est mieux accueilli en dedans que celui qui a volé une banque en faisant une victime innocente. Dans mes ambitions a moi, je veux réaliser mon bonheur et celui de ma famille.. Un jour moi aussi, j’aurais une femme et des enfants, j’attends de rencontrer l’âme sœur. Cette femme qui portera comme moi l’odeur de la mer atlantique. Cette femme qui comme moi aime le goût des raisins.. Cette femme qui sera ma femme pour la vie, en qui je ferais confiance. Chère Stéphanie, quelque chose me dit que dans tes ambitions, toi aussi tu recherches l’âme sœur. Aujourd’hui, tu te trouves dans une prison.. Est-ce que ça vaut la peine d’aller en prison pour rencontrer l’âme sœur..?

6- Bonjour Stéphanie, je m’appelle Ronald, je suis haïtien né en Haïti. Père de 4 enfants. En préparant cette rencontre sur le thème du temps qui passe, j’avais l’impression un moment donné que le temps s’était arrêté. Nous étions réunis en forme de cercle comme en communion. Nous partagions nos idées et notre fraternité. À notre cercle aujourd’hui, s’ajoute une jolie femme avec qui nous continuions de réfléchir sur le temps. Personnellement, ce n’est pas la première fois que je mets les pieds en dedans. Mais à chaque fois j’améliore mon apprentissage pour apprivoiser le temps. Je me dis que le temps m’appartient et c’est à moi d’en faire quelque chose pour moi. Même si je suis derrière les murs, personne ne m’a enlevé mon intelligence, mon éducation et mes souvenirs. Et c’est avec ces trois éléments que je réussis à faire de mon temps en prison un temps précieux. En prison, personne ne m’empêche de lire et d’écrire, alors je lis beaucoup et j’écris aussi. Personne ne peut m’empêcher de réfléchir, de grandir, de m’épanouir parce que je vis sur l’espoir que la prison fera partie de mon passé, une expérience de vie parmi tant d’autres. Comme nous répète souvent Mohamed ‘’Ici vous n’êtes que de passage’’. Stéphanie, tu es aujourd’hui de passage parmi nous.. C’est ton deuxième passage. Que vas-tu en garder..?

7- Bonjour Stéphanie, je suis Anthony, un vieux Souverain. En prison, il y’a des gars qui reviennent souvent. Ils reviennent tellement souvent que ça découragent d’autres gars. Ils pensent que ça va leur arriver aussi. Ils oublient que d’autres gars ne reviennent jamais. Au lieu d’être découragé par ceux qui reviennent, il faut garder espoir en pensant à ceux qui ne reviennent pas. Ils sont très nombreux ceux qui ne reviennent jamais.. De toute façon, chacun a son propre cheminement. Ce qui est important c’est ne jamais perdre la foi en soi. En tout cas, c’est ce que moi j’essaye de faire. Je ne suis pas en prison pour la première fois, mais cette fois, moi aussi j’ai complètement changé d’attitude. Avant, je m’en foutais de tout. Maintenant, je fais très attention à mon comportement avec les gardiens parce que je sais que ça peut retourner contre moi. Cette nouvelle attitude est le résultat d’une plus grande confiance en moi. J’espère que cette nouvelle attitude va me servir aussi quand je serai dehors. Parce que des gardiens il y’en a aussi dehors, il y’en a partout. C’est à moi de décider quelle image je veux qu’on retienne de moi. Celle qui fera mon bonheur ou celle qui fera mon malheur. Merci de m’avoir écouté.

8- Bonjour Stéphanie, je suis Richard, depuis ta dernière visite, j’ai vu beaucoup de Papillonne passer dans ma cellule et chaque fois j’ai pensé à toi et aussi à notre ami Hinzo qui t’avait donné Papillonne comme petit nom. Hinzo est un homme libre maintenant, on le salue tous. Puisque nous parlons du temps, je me rappelle de t’avoir posé comme question : Qui est ce moment idéal pour dire à quelqu’un ‘’Je t’aime’’.. ?? Depuis, j’ai réfléchi beaucoup à cette question et voici le résultat de ma réflexion :

9- Bonjour Stéphanie, je suis Rollo, un vieux Souverain.. Il y’a 6 ans j’ai confié mon histoire devant le micro des Souverains. Une histoire longue à te raconter, je te laisse la découvrir en l’écoutant sur le site web de Souverains anonymes. Aujourd’hui, même si je suis de retour en prison ma vie a radicalement changé parce que j’ai appris à pardonné à ceux qui m’ont fait mal. On dirait que la vie est plus supportable à vivre quand on apprend à pardonner. Les meilleurs moments de ma journée c’est lorsque je réussis à mettre sur papier quelques idées, quelques émotions.. J’aimerais te partager un texte que j’ai écris sur une personne que j’aime beaucoup..
‘’Elle s’appelle Taina, ……. ‘’

10- Bonjour, je m’appelle Kleeford, et je suis malade de mots, j’écris partout et tout le temps.. Que je sois en prison ou pas, mon inspiration est intarissable.. Mon témoignage est un poème que je t’offre, en attendant de le chanter dans mon album ou peut-être le tien..
‘’666’’.

11- Bonjour, je m’appelle Brahim, je suis originaire de Siera Leone. Quand j’ai appris que Stéphanie Boulay allait venir nous rendre visite, je n’ai pas dormi de la nuit. En fait j’ai confondu Stéphanie Boulay avec Isabelle Boulay.. Mais après écouté tes réponses et ta voix, je peux dire maintenant que Isabelle Boulay, c’est Isabelle Boulay et que Stéphanie Boulay c’est Stéphanie Boulay.. Chacune aura sa place dans mon cœur.. Merci d’être venu nous voir..

12- Bonjour Stéphanie, je suis Hokner. Quand j’ai commencé à venir aux Souverains anonymes, je ne parlais pas beaucoup et surtout pas devant un micro. En préparant cette rencontre Mohamed a remarqué que je parlais beaucoup, j’avais toujours quelque chose à dire sur n’importe quoi. Alors il a imaginé que je pouvais avoir ma propre émission radio. Il m’a demandé quel titre je donnerai à une émission dont je serais l’animateur et j’ai répondu que cette émission s’appellerait ‘’Avec moi ou contre moi’’. J’ai donné cette réponse parce qu’avec le temps j’ai appris que tout le monde ne peut pas être mon ami. J’ai appris à choisir mes amis. Quelqu’un qui est avec moi, c’est quelqu’un qui ne me juge pas, quelqu’un qui me donne son amitié et son amour inconditionnel. Mais quelqu’un qui est contre moi c’est quelqu’un qui me prend pour un autre, pour ce que je ne suis pas. Quelqu’un qui est contre moi, c’est quelqu’un qui est contre lui-même et c’est son problème. Mais la vie te force parfois de faire affaire avec des gens contre toi, il faut savoir leur faire face sans violence.. C’est ce que le temps m’a appris. Et toi Stéphanie, qu’est-ce que le temps t’a appris..?

13- Chère Stéphanie, Je m'appelle Sam. Je suis content de te revoir parmi les Souverains. J’ai beaucoup apprécié ta voix et tes paroles particulièrement ta chanson Bobo.. veux-tu nous en faire un extrait a cappella.. Merci

14- Stéphanie Boulay, tu es venue rendre visite aux Souverains pour la deuxième fois, ce n’est peut-être pas la dernière. Merci de nous avoir écouté.. Je te souhaite le succès, le bonheur et la santé. Certains verront des papillonnes passer dans leurs cellules, moi je verrai une abeille. Une abeille de la Gaspésie.. Une abeille qui viendra mettre du miel sur mon chemin, j’en ai besoin.. Au nom de tous mes camarades Stéphanie Boulay, je te déclare Souveraine anonyme.






Ont participé musicalement à la réalisation de cette émission,
Les Souverains : Ben, Rollo, Klleford, Chankry, Ronald et Richard
Le fond sonore: Stéphanie Boulay / Album : Libre à vous



My space, page de Stéphanie Boulay.



Souverains My space



Toute diffusion publique des fichiers sonores doit être autorisée.


vos commentaires




retour à accueil | retour à la liste des rencontres

©M.L. 2008