Radio Souverains

Arthur Fauteux

Je quitte ma cellule
Je traverse les couloirs
Je salue mes amis
Je leur dis " à plus tard "

Je n' quitte pas Bordeaux
du moins pas encore
je m’évade dans les mots
et la musique des noirs

Ma vie est un roman
Ma vie est une chanson
Qui en est l'auteur
c'est toute la question

Des questions que je me pose
en vers et en proses
Je te salue roir Arthur
Et je te plaide notre cause

Arthur Fauteux

Bienvenue parmi les
Souverains anonymes

Arthur Fauteux

écoutez cette émission
sans téléchargement

26 mars 1992

Durée: 55mn

class="image"

-------

Un directeur de prison et des prisonniers se parlent autour d’un micro de radio. Cela s’est passé pour la première fois dans l’histoire à la prison de Bordeaux à Montréal un 26 mars 1992.

Les questions étaient intelligentes, nuancées, parfois d’un humour étonnant. Les réponses aussi.

De cette rencontre unique, je retiens ce moment:

Question: Monsieur le directeur, la liberté est une maison à plusieurs portes. Laquelle tu nous ouvres ? Celle du respect ? celle de la tolérance ? Celle de la création ? Celle de la communication ? Celle de l’amour ou celle de Bordeaux ?

Réponse: Je vais vous ouvrir toutes les portes sauf celle de Bordeaux. La question est bonne! Si vous ouvrez toutes ces portes-là, celle du respect, celle de la communication, celle de la tolérance, la seule qui va retarder, c’est celle de Bordeaux, mais elle va finir qu'à s’ouvrir et elle va se refermer à jamais. Mais si vous ne misez que la porte de Bordeaux. Si vous mettez toutes vos énergies que sur la porte de Bordeaux et vous ne découvrez pas celle du respect, de la tolérance, de la communication... c’est vrai qu’elle va s’ouvrir.. Mais elle va se réouvrir aussi!

Le directeur s’appelle Arthur Fauteux. Les détenus s’appellent toujours les Souverains anonymes.

Les décideurs politiques doivent se prononcer souvent, sur la chose carcérale. À mon avis, la réponse de cet ancien directeur de prison, devrait les inspirer.

La plupart des détenus participants à cette rencontre n’ont plus jamais remis les pieds en dedans.

Voici pour la première fois, en ligne, cette rencontre, la première d’une série d’autres rencontres avec Arthur Fauteux et d’autres directeurs de la prison de Bordeaux.


Pour toute diffusion publique des fichiers sonores
une autorisation doit etre accordée


retour à accueil | retour à la liste des rencontres

©M.L 2010