Radio Souverains

Catherine Durand, Sylvie Paquette, Magnolia,
Amélie Veille et Gaële

Je quitte ma cellule
Je traverse les couloirs
Je salue mes amis
Je leur dis " à plus tard "

Je n' quitte pas Bordeaux
ce n’est pas un drame
je m’évade dans les mots
et les yeux de cinq femmes

Ma vie est un roman
Ma vie est une chanson
Qui en est l'auteur
c'est toute la question

Des questions que je me pose
en vers et en proses
Je vous salue belles et braves filles
Et je vous plaide notre cause

Catherine Durand, Sylvie Paquette,
Magnolia, Amélie Veille et Gaële

Bienvenue parmi les
Souverains anonymes

Les cinq filles

écoutez cette émission en trois parties
sans téléchargement
Première partie 59mn 50'

class="image"

Deuxième partie 59mn 53'

class="image"

18 mars 2010

1- Bonjour Catherine, Bonjour Sylvie, Bonjour Magnolia, Bonjour Amélie, Bonjour Gaële. Je m’appelle Ben. Je vous dis d’entrée de jeu qu’aujourd’hui avec nous au Souverains anonymes, si vous êtes Toutes les filles, nous sommes Tous les garçons et rien que des garçons. Alors, qu’est-ce que ça fait des filles comme vous avec des garçons comme nous ? Voici ma réponse : Depuis 2005, vous faîtes partie d’une trentaine de chanteuses qui ont participé au spectacle intitulé ‘’Toutes les filles’’. Un spectacle qui a fait le tour du Québec avec quelques 200 présentations. Il ne manquait qu’une chose à votre spectacle, la présence des Souverains. Voilà pourquoi vous êtes avec nous aujourd’hui. Votre spectacle a donné lieu à un album ou 7 chanteuses reprennent le succès de Françoise Hardy ‘’Tous les garçons et les filles’’. Chacune de vous présente deux chansons de son propre répertoire. Nous avons écouté votre album et je peux vous dire déjà que nous avons beaucoup aimé. Vos chansons nous ont inspiré quelques témoignages et quelques questions. Mais avant de vous en parler, faisons mieux connaissance. Aujourd’hui, vous n’êtes pas sept filles, vous êtes cinq comme les cinq doigts de la main. J’imagine que chacune de vous est très différente de l’autre, mais vous êtes unis par l’amour de la musique. Pour mieux vous connaître chacune personnellement, dîtes-nous en tant que filles, qu’est-ce qui a été déterminant dans votre enfance qui vous a conduit à choisir la musique comme mode de vie..?

2- Bonjour les filles, je m’appelle Charles. Vous êtes 7 filles dans cet album que vous avez appelé ‘’Toutes les filles’’. Avant vous, 12 garçons ont produit un album qu’ils ont appelé ‘’12 hommes rapaillés’’. ? Si mes informations sont bonnes, c’est Catherine Durand qui a eu l’idée de réunir les 7 filles. Alors, je te pose ma question de journaliste patenté. Puisque la chanson qui a inspiré l’album s’appelle ‘’Tous les garçons et les filles’’, pourquoi vous n’avez pas fait appel à 7 garçons pour vous accompagner dans votre aventure..? Mais avant de me répondre, je vais vous dire ma chanson qui aurait pu faire partie de l’album ‘’Tous les garçons et toutes les filles’’ : My Darling.

3- Bonjour les filles, je m’appelle Ribad. Aujourd’hui, c’est un beau cadeau que vous nous faîtes par votre présence. Vous avez fais le tour du Québec à la recherche de bons garçons. Vous avez traversé montagnes et vallées. Fleuve et rivières. Villes et villages. Aujourd’hui enfin belles filles, vous avez trouvé les bons garçons. Maintenant que nous sommes devant vous, les yeux dans les yeux, en êtes-vous heureuses..?

4- Bonjour les filles, c’est encore Ben. Avec Tous les garçons et les filles de Françoise Hardy, vous avez repris une belle chanson des années 60.. En vous écoutant la chanter à 7 voix, cela m’a rappelé une autre chanson des années 70. Quand j’étais jeune au Maroc, j’avais 12 ou 13 ans. Sur le chemin de l’école, parfois il m’arrivait de faire un long détour. Avant d’arriver à mon lycée de garçons, je passais d’abord par le lycée des filles. Le contraire était impossible. Aujourd’hui, 35 ans plus tard, ces deux écoles sont devenues mixtes. Aujourd’hui, à l’école publique du Maroc, filles et garçons sont dans la même classe. Certains diraient que je ne suis pas né à la bonne époque. Je ne crois pas. À mon époque, les filles faisaient rêver les garçons. Les garçons faisaient rêver les filles. À mon époque, les filles ne portaient pas de voile ni de niqab. Sur le chemin de l’école, on ne marchait pas la main dans la main. Ni les yeux dans les yeux, mais on se donnait des petits rendez-vous secrets. Parfois j’arrivais en retard en classe, mais ce n’était pas grave, puisque j’avais appris ce qu’AIMER veut dire. Aujourd’hui, grâce à vous les filles, je me rappelle d’une belle époque ou Gérard Lenormand chantait une de ces plus belles chansons. La voici : Sur le Chemin de la vie.

5- Bonjour les filles, c’est encore Charles. Je m’adresse à Magnolia. Bonjour Magnolia, je m’appelle le Prince Charles. J’ai bien écouté ta chanson ‘’Mes avances’’ et je me suis senti personnellement concerné. Surtout quand tu dis ‘’Sors de ta cage, prends-moi par la main’’. J’annonce à toutes les filles et spécialement à toi Magnolia que le 16 avril prochain, je sors de ma cage. C’est la première fois dans ma vie et sûrement la dernière que j’entre dans une cage. Bientôt, je vais être à la plage. Soleil, sable et coquillage. Cocotier, repos et breuvages. Que des filles dans mon entourage. Parmi ces filles, il y en a une qui me fait des avances. Des avances qui frôlent l’indécence. En bon prince, je me laisse faire. En bonne princesse, elle se laisse satisfaire. À cet instant, la décence me dit de revenir sur terre. Ici et maintenant, je ne suis ni à la plage, ni dans une cage. Je suis devant cinq filles de rêve à qui je dis Merci d’être là. Merci Magnolia d’avoir écris cette chanson. Elle rend hommage à toutes les filles qui font des avances. Indirectement, elle rend hommage aussi à tous les garçons comme moi qui n’ont pas peur des avances des filles. Mais répondez-moi franchement les filles, que préfériez-vous vraiment. Faire des avances aux garçons ou l’inverse..? Séduire ou se laisser séduire. ?

Très sérieusement, pour moi toutes les filles se résument à trois filles. Ce sont mes trois filles. Elles ont 6, 7 et 8 ans. Dates de naissance : 2001, 2002, 2003. Ne me demandez pas comment j’ai fais, c’est mon secret. Bientôt, je vais revoir mes trois filles. Et je vais leur faire entendre la chanson d’Amélie Veille à cause de son titre : ‘’Et pourtant, je t’aime’’. Merci Amélie de l’avoir écrit.

6- Salut Catherine, Depuis ta dernière visite à Souverains anonymes le 11 mai 2000, tu as fais beaucoup de chemin. Apparemment ta visite à notre émission t’a apporté chance. Dans ta chanson ‘’cœurs migratoires’’, tu parles essentiellement du temps. Ici le temps, on en parle pas, on le fait. Chacun à sa manière. Parfois, on le chante comme toi. Lamartine a dit ‘’Ô beau temps, suspend ton vol’’. Devant vous aujourd’hui, belles dames, je rempli mon cœur de ce temps passé avec vous. Merci Catherine d’avoir écrit cette chanson.

7- Bonjour Sylvie, ta chanson Ma nuit me fait penser à une nuit que j’ai passée dehors à regarder les étoiles au bord de la mer méditerranéenne. C’était l’été, il faisait chaud et les vagues apportaient un vent doux. Certaines nuits à Bordeaux, je me rappelle de cette nuit méditerranéenne et ça me fait du bien. Ce soir en fermant les yeux, je sais déjà que ça sera ta chanson Ma nuit que je vais fredonner tout en pensant à cette nuit au bord de la mer. Merci Sylvie d’être complice à mon évasion.

8- Bonjour Gaële. Ta chanson Cockpit est la plus rock’n roll de l’album. Si j’ai bien compris les paroles, ça se passe dans le cockpit d’un avion ou tout d’un coup il manque d’air et de lumière. Alors tu cries à l’aide pour faire de l’air, allumer la lumière et la dynamite. Tu dis que le pire qui pourrait arriver c’est d’exploser. En fait c’est un portrait caricatural que tu fais de notre société si j’ai bien compris.. Est-ce que j’ai bien compris..??

9- Bonjour je m’appelle Hatym. De toutes les filles du monde, j’aime bien sûr les québécoises, c’est avec elles que j’ai grandi. Mais j’aime aussi les marocaines. J’aime les marocaines parce que je suis marocain, parce que ma mère, mes sœurs, mes tantes sont marocaines. C’est depuis l’âge de deux ans que je rêve de voir les marocaines au Maroc. Un pays où il est possible pour les filles et les garçons de marcher la main dans la main et les yeux dans les yeux. Un pays ou les filles sont beaucoup moins soumises qu’on le croit. Un pays où les femmes sont les poteaux-mitant qui tient la famille et la société debout. Un pays où les québécoises aiment voyager pour vivre l’aventure, pour faire la course des gazelles et parfois pour rencontrer l’âme sœur. Je ne sais pas si vous avez déjà voyagé au Maroc, en attendant je vous offre quelques dessins faits de ma main. Ça représente des Gazelles. Pour dire à une marocaine qu’elle est belle, on lui dit que c’est une gazelle. Merci d’être venu parmi nous. Vous êtes belles, vous êtes braves, vous êtes gazelles.

10- Bonjour je m’appelle Freddy. Vous pouvez m’appeler Ismail. J’ai embrassé l’islam en prison et croyez-moi les filles, depuis que je suis musulman, je sens plus de respect pour les femmes. Mon pays d’origine c’est la Colombie. Un pays ou les garçons sont matchos. Un pays où les garçons regardent les filles comme des pitounes. Je ne veux plus voir les filles comme des pitounes. Je veux voir les filles comme des filles. Je veux les voir simplement comme vous. Des filles qui se respectent. Depuis que je suis devenu musulman, j’ai appris que le paradis est sous les pieds des mamans. Je ne sais pas si vous êtes des mamans, mais vous avez toutes des mamans. Moi j’avais une grande maman que j’aimais beaucoup. Je pense à elle souvent. Elle me regarde d’en haut. Elle me protège. Salut Mamita. Merci de m’avoir écouté…

11- Bonjour les filles, je m’appelle Carl. De toutes les filles, il y en a deux que j’aime particulièrement. Ce sont mes deux sœurs. Pour elles j’ai écris ce texte :

12- ReSalut les filles, vous n’êtes pas venues toutes seules, vous êtes accompagnés de plein d’instruments de musique, je vois des guitares, une basse, un accordéon, une mandoline et même un violoncelle. Je crois que c’est le moment de passer de la parole à l’action.. Avant de vous chanter nos chanter, chantez-nous les votre. À vous de jouer et à nous de vous applaudir…

13- Je profite de votre présence pour souligner un évènement important. Tellement important que ça serait un crime de ne pas le souligner. Au Québec, il y’a exactement 27 ans et deux jours, est venu au monde celui qui est devenu le prince des percussionnistes à Montréal. J’ai eu le plaisir et le bonheur de chanter sur tous ses rythmes : Africain, marocain, oriental, hip hop, cubain.. etc.. C’est notre artiste-récidiviste. J’aimerais lui dire combien les Souverains apprécient sa présence, son talent et son savoir-vivre. C’est notre ami, notre frère et notre Souverain et j’ai nommé Kattam. Je profite de votre présence les filles pour chanter bonne fête avec nous les Souverains pour Kattam. Mon cher Kattam, c’est à ton tour de te laisser parler d’amour.

14- Catherine Durand, Sylvie Paquette, Magnolia, Amélie Veille et Gaële Cockpit. C’est la première fois que nous recevons 5 artistes femmes en même temps. J’espère que vous allez récidivez individuellement. Si vous reveniez, nous seront tous libérés, mais d’autres Souverains apprécieront vous connaître et surtout vous entendre. Je souhaite à chacune de vous, le succès, le bonheur et la santé. Au nom de tous mes camarades, je vous déclare, Catherine, Sylvie, Magnolia, Amélie et Gaële, Souveraines anonymes.


Pour toute diffusion publique des fichiers sonores
une autorisation doit etre accordée


retour à accueil | retour à la liste des rencontres

©M.L 2010