Jeudi 18 novembre 2004

Manuel Foglia

Un détenu est privé de liberté mais pas de son droit à une vie citoyenne
"SA"

Je quitte ma cellule
Je traverse les couloirs
Je salue mes amis
Je leur dis " à plus tard "

Je n' quitte pas Bordeaux
du moins pas encore
je m'évade dans les mots
et la musique des noirs

Ma vie est un roman
Ma vie est une chanson
Qui en est l'auteur
c'est toute la question

Des questions que je me pose
en vers et en proses
Je te salue citoyen
Et je plaide votre cause

Manuel Foglia
Bienvenue parmi les
Souverains anonymes

Cliquez et écoutez
Détenu et citoyen 27'01 -

1- Manuel, Dans ton film ‘’La citoyenneté au Québec’’, on ne voit pas de détenus exprimer leurs opinions sur la citoyenneté. Ce n’est pas un reproche que je te fais. On voit y remédier aujourd’hui, mais d’abord quelques questions sur ta propre vision de la citoyenneté. Qu’est-ce que c’est être un bon citoyen pour toi.. ?

2- Je ne te le souhaite pas. Mais, si tu devais un jour te trouver en prison, quelles sont les choses que tu continuerais à faire pour maintenir ton esprit de citoyen.. ?

3- Je suis citoyen, mais je ne suis pas patriote, je ne suis pas nationaliste, je n’accroche pas de drapeau sur mon balcon. Peut-on être citoyen sans être patriote.. ?

4- Je connais un ex-détenu, condamné à vie qui a trouvé une bonne manière façon de rester citoyen. Il travaille auprès des détenus de longues sentences pour les préparer à leurs libérations conditionnelles. J’ai fais souvent la prison et à ma dernière sentence j’ai travaillé beaucoup à la buanderie, à ma sortie j’aurais accumulé quelques 3000$. Travailler en dedans, c’est bon pour un détenu qui n’a rien pour repartir à zéro. Et c’est bon aussi pour inculquer à un détenu l’importance du travail. Travailler c’est aussi une bonne façon d’être citoyen.. Question cher Manuel, tout le monde n’est pas heureux à son travail.. Peut-on être bon citoyen et malheureux au travail.. ?

5- Bonjour, je m’appelle Michael.. Pour moi citoyen ça rime à rien.. J’ai 18 ans. Je suis le père d’une petite citoyenne de 3 ans, je ne voudrais pas qu’elle suive l’exemple de son père et son grand-père. Je rêve qu’elle devienne avocate.. Depuis que Mohamed me casse la tête avec ce que ça veut dire être citoyen, je me dis que si je veux faire quelque chose pour ma fille, je n’ai pas le choix que de devenir moi aussi, un bon citoyen. L’argent volé est plus facile à perdre que l’argent gagné au salaire minimum. L’argent volée m’amène en prison et m’éloigne de ma fille. L’argent volée c’est de l’argent perdu, du temps perdu.. Mais être citoyen, c’est plus facile à dire qu’à faire.. C’est déjà pas toujours facile pour un vrai citoyen, imagine pour un détenu comme moi qui n’est pas à sa première sentence. Dis-moi Manuel, connais-tu des trucs pour devenir bon citoyen..?

6- Bonjour Manuel, je suis Patrick.. Le Racisme est un des ennemis de la citoyenneté. Une gardienne m’a déjà dis un jour, pour cacher son racisme à mon égard. Je ne suis pas raciste, j’ai un ami noir à Miami. Et à Montréal, as-tu des amis noirs, Madame la gardienne..? Il se trouve que mon nom de famille pourrait laisser croire que je suis blanc, quand je me suis présenté à la gardienne pour répondre à son appel, elle n’était pas sûre que ce soit moi qu'elle vient d'appeler. ‘’C’est toi Baril..’’. ‘’Hé oui, je suis Baril et je suis noir’’ j’ai répondu. C’est là qu’elle a réagit ‘’Je ne suis pas raciste, j’ai un ami noir à Miami..’’. Dis-moi Manuel, ça fait trop longtemps que je suis en dedans, y’a-t-il encore des noirs à Montréal..?!

7- Manuel, quand je vois le traitement que les médias font de certaines personnes, je ne trouve pas leurs comportements très citoyen. Et quand la personne est un criminel, certains médias deviennent carrément irresponsables pour ne pas dire criminel à leur tour.. C’est tout je que j’avais à dire. Merci

8- Manuel, je suis Rolland. Je viens de St Sauveur de NB, je viens d’une famille de cultivateur. Au début à Montréal, je me sentais comme un immigrant, on me le disait, on m’a déjà dit retourne chez-toi. Aujourd’hui, j’ai deux enfants avec une québécoise. Elle, de la Gaspésie, Moi de l’Acadie. Je suis acadien et je suis fier de l’être. Les acadiens ne veulent pas la souveraineté du Québec de peur d’être oublié. Est-ce qu’on peut être bon citoyen et contre la souveraineté du Québec..?

9 Manuel, le Québec est plus jamais multiethnique, ça génère certains problèmes d’identité pour certains immigrants et surtout des enfants d’immigrants. À ton avis, de quelle façon des problèmes d’identité peuvent provoquer des problèmes de citoyenneté..?

10 Salut Manuel, je ne sais pas si je suis un bon citoyen, mais j’y réfléchis et j’écris ma réflexion. La voici.

Les mots peuvent me changer si je leur permets de le faire.
Des mots aimants, des mots touchants,
Des mots inspirants d’autres mots.
Des mots pour soulager et d’autres pour guérir.
La conscience est une rivière de mots
Elle nourrit chacune de mes cellules
À moi d’ouvrir les portes,
À moi de s’abandonner,
À moi de libérer les mots..
Dans la douleur, dans le bonheur,
Pas de bonheur sans douleur..
Pas d’amour sans cœur
Pas de cœur sans moi
Et moi je ne suis qu’une apparence
En attendant ton sourire
Je te souris
En attendant je marche vers toi
Personne ne me détournera de toi
Toi ma maîtresse
Toi ma citoyenneté
Toi ma liberté

11- Manuel. Un détenu est privé de liberté mais pas de son droit à une vie citoyenne. Exemple, inviter un cinéaste et discuter avec lui de son film sur la citoyenneté. Tôt ou tard, nous sommes destinés à réintégrer la société. Être citoyen, c’est aussi ne pas remettre les pieds en dedans. La citoyenneté c’est aussi une histoire d’amour. S’aimer soi-même pour pouvoir aimer les autres. Avec nos forces et nos faiblesses. Je sors bientôt avec 3000$ dans mes poches, fruit de mon travail. Je me souhaite, je nous souhaite à nous tous bonne chance. Bonne chance pour ton prochain film. Je te déclare Manuel Foglia, Souverains anonymes.


retour à émission | retour à la liste des rencontres

©M.L. 2004