Radio Souverains

Gaële (deuxième rencontre)

Je quitte ma cellule
Je traverse les couloirs
Je salue mes amis
Je leur dis " à plus tard "

Je n' quitte pas Bordeaux
Ce n'est pas un drame
je m’évade dans les mots
et les yeux d'une femme

Ma vie est un roman
Ma vie est une chanson
Qui en est l'auteur
c'est toute la question

Des questions que je me pose
en vers et en proses
Je te salue belle et brave femme,
Et je te plaide notre cause

Gaële

Bienvenue parmi les
Souverains anonymes

Gaële

écoutez l’émission
avec Gaële sans téléchargement

23 septembre 2010

Première partie 58mn 04'

class="image"

Deuxième partie 53mn 54'

class="image"

La folie en quatre
chantée par Gaële devant les Souverains 3mn 57'

class="image"

-------

1- Bonjour Gaële, je m'appelle Stony Star. Je te souhaite la bienvenue chez les Souverains anonymes. Je souhaite aussi la bienvenue à tes deux musiciens, Yves Labonté et Kattam. Tu n'es pas à ta première visite. Mais je n'étais pas là quand tu es venue, il y a quelques mois, accompagnée de quatre autres chanteuses avec votre spectacle ‘’Toutes les filles’’. Depuis votre passage Mohammed a décidé de vous inviter une à la fois. Aujourd’hui Gaële, c’est avec toi que nous allons faire mieux connaissance. Je rappelle que tu es auteure-compositeure-interprète. Tu as quitté la France il y a dix ans pour venir étudier le chant et finalement, comme beaucoup de français, tu es tombée amoureuse du Québec. Tu viens de sortir ton deuxième album ‘’Diamant de papier’’ que nous avons écouté avec beaucoup d’intérêt et de plaisir. En ma qualité de d’auteur-compositeur-interprète moi-même, je peux prédire (parole de Souverain) que tu vas finir par briller sur tout le Québec. Une étoile vient de naître dans le ciel du Québec, elle s’appelle Gaële. Mais avant de parler de musique, faisons mieux connaissance. Gaële, tu viens d’une région en France qui s’appelle la Haute Savoie. Tu as quitté la neige des Alpes pour la neige du Mont-Royal. Dans le magazine Parole et Musique tu as déclaré que tu voguais sur deux aspects de toi. L’aspect français et l’aspect québécois. Comme tu peux remarquer aux Souverains anonymes, nous sommes plusieurs à voguer sur deux aspects, chilien-québécois, jamaïcain-québécois, marocain-québécois, algérien-québécois, cubain-québécois.. Alors ma première question est de savoir comment tu réussi à conjuguer la française et la québécoise en toi..??

2- Bonjour Gaële, je m'appelle Jonathan. Gaële, toi tu vogues sur deux aspects de toi. Française et québécoise. Moi je vogue sur quatre aspects de moi. Français, zaïrois, brésilien et québécois. Toi ça fait dix ans que tu vis au Québec. Moi ça fait 11 ans. Ce qui me manque le plus pour l’instant, ce n’est pas le Québec ni la France. Ce qui me manque c’est le Zaïre, pays de ma mère et le Brésil, pays de mon père. Deux pays que je ne connais pas beaucoup. Deux pays que j’aimerais découvrir. Le Brésil offre au monde de l’oxygène par sa forêt amazonienne. Le Zaïre offre au monde le diamant. Malheureusement, tout semble profiter du diamant de Zaïre sauf les zaïrois. En tout cas, en attendant de t’offrir un oiseau de diamant, voici un oiseau de papier.. Ça vient du cœur. Mais dis-moi Gaële. Qu’est-ce que le Québec te donne que la France n’a pu te donner..?

3- Bonjour Gaële, je m’appelle Zakarie. D’abord, je te dis que tu es la deuxième Gaële que je croise dans ma vie. La première est une amie d’enfance. Gaële, un prénom que je trouve enchanteur. Merci de nous faire l’honneur de ta présence. Une présence féminine et musicale que nous les Souverains, nous apprécions particulièrement. J’ai écouté avec beaucoup d’intérêt ton deuxième album ‘’Diamants de papier’’. Je dois te dire que comme toi, je suis comme auteur-compositeur-interprète. Ta musique, par sa nature éclectique et excentrique a éveillé en moi une foule de souvenirs transcendés par une gamme d’émotions cahotantes me laissant dans un état d’âme rêveur et nostalgique. Ta chanson ‘’Diamants de papiers’’ me rappelle cette fougue amoureuse et envahissante d’un nouveau mariage. Je suis moi-même marié, mais malheureusement séparé. Cet amour aveugle, si pur et plein d’espoir, qui nous pousse à tout donner même si tout ce qu’on possède alors, c’est un simple diamant de papier.. Ta chanson ‘’Resté couché’’ pour moi, c’est l’essence même de cet état d’âme, quand l’amour nous possède, nous consume et nous élève. Car rien d’autre ne compte et je pourrais la regarder dormir pour l’éternité, pis criss que t’était belle en ce moment et ça se grave dans l’éternité. De mes yeux jamais je veux plus la quitter. Dieu mon Dieu, que le temps soit arrêté. Ça me laisse nostalgique, triste et mélancolique. Mais mon cœur n’est désormais plus hermétique. (……..) Par ta musique, je me retrouve et je guéris, ta musique m’a fait voyager un peu. Dans ta musique j’entends les Beatles, j’entends du Serge Gainsbourg, j’entends de la house, j’entends de l’électro, du jazz moderne, j’entends un mélange retro-contemporain qui me rappelle mes racines et qui me transporte dans mon passé et dans mon futur. Mon père me disait toujours, musicien lui-même, (car la pomme tombe tout près de l’arbre), que ‘’c’est une question de feeling’’. Que la musique doit nous élever, doit nous donner des frissons et nous faire vibrer. Objectif accompli. Ta musique Gaële est originale, intelligente et complète. Elle me donne le goût de vivre et d’aimer.. Du beau et du réussi. Merci et félicitations.

4- Bonjour Gaële, je m'appelle Haatym, moi c’est ta chanson ‘’La crise’’ qui m’a particulièrement intéressé parce qu’elle évoque un sujet qui est devenu le sujet de tous les jours. Si on croyait les nouvelles, la terre entière serait habitée par la crise. Mais il y a une sorte de crise dont les Nouvelles ne parlent pas, c’est la crise d’identité. C’est une sorte de crise qui touche particulièrement les jeunes et encore plus des jeunes issus de l’immigration. Ce qui illustre cette crise d’identité c’est lorsqu’un jeune vivant au Québec refuse de se considérer comme québécois. Parce que ses parents viennent d’un autre pays et d’une autre culture, il pense que s’il se considère comme québécois, il va trahir ses parents. Personnellement, grâce à Dieu, je n’ai pas connu cette crise, je n’ai jamais renié mon identité québécoise, mais je dois avouer que ce n’est pas toujours facile. Même si je suis né ici, la plus part des gens me voient encore comme un étranger, comme un touriste. Et je peux comprendre que certains jeunes se sentent rejetés d’une identité qui est aussi la leur. Or le sentiment de rejet c’est la pire chose qui peut arriver à un jeune. Alors, ma chère Gaële, je ne te demanderais pas d’écrire une chanson sur le sujet, je te remercie d’avoir écouté un jeune québécois qui rêve un jour de voyager au Maroc pour enrichir son identité.. Merci!

5- Bonjour Gaële, je m'appelle Ralph. À propos de crise d’identité, c’est quelque chose que j’ai déjà vécu. Je suis moitié québécois moitié haïtien. Adopté, je n’ai jamais su qui est mon père biologique. Sans te raconter toute ma vie je peux dire que j’ai eu une vie plutôt mouvementé. J’ai longtemps vécu un peu sans fil, sans référence. À la recherche de mon identité.. Mais j’ai rencontré la musique très jeune. Quand j’avais 8 ans, dans un camp de vacances, j’ai vu un moniteur faire du Beet Box.. J’ai voulu faire comme lui et même mieux que lui et progressivement, j’ai adopté le hip hop. Ma source d’inspiration c’était la rue. La rue dans tous ses états. Aujourd’hui, sans avoir l’ambition de devenir un grand rappeur, j’aimerais réunir dans un album le fruit de mes talents. Et le fait de te recevoir aujourd’hui m’inspire et m’encourage. Voici un petit aperçu de ce que je sais faire (…Beet BOX…) Dis-moi Gaële, en écoutant ton album, j’ai remarqué que tu touches à plusieurs style de musique, même un peu de raggae.. Maintenant que tu viens de m’entendre est-ce le rap fera partie un jour de ta musique..??

6- Bonjour Gaële, je m'appelle Martin. De toutes les chansons de ton album, celle qui m’a interpellé s’appelle ‘’La femme en Ic’’. En fait, c’est surtout le refrain de la chanson qui m’a beaucoup interpelé. Tu dis : ‘’Qu’est-ce que ça peut bien faire, de quoi j’ai l’air..?’’. Gaële, j’ai vu ce que tu as l’air dans tes clips vidéos. Si je suis devant toi, c’est parce que l’image que j’avais de toi me plaisait beaucoup même si juste une image, juste un personnage. Je t’avoue que c’est très important pour moi l’apparence d’une femme. Par son apparence, une femme m’envoie un message. Par exemple, je ne me vois pas en train d’inviter une femme voilée pour une danse. Évidemment, je ne me contente pas uniquement de l’image pour juger une femme. J’aime découvrir ce qui se cache derrière l’image. Surtout si cette femme devrait être la mère de mes enfants. En fait, si les hommes accordent beaucoup d’importance aux apparences des femmes, c’est parce que la majorité des femmes sont obsédées par leurs images. Est-ce que je me trompe..??

7- Bonjour Gaële, c’est encore Stony star. Je rappelle en passant que je suis auteur-compositeur et interprète. Mon style c’est le raggae. Moi aussi c’est ta chanson ‘’La femme en Ic’’ qui m’a beaucoup intéressé. De toutes les femmes en Ic, je me demande si tu ne ressembles pas à la femme excentrique. En écoutant ta musique et en regardant tes clips, j’ai remarqué que tu as un côté excentrique évident. Du moins quand tu chantes sur scène, quand tu fais tes clips. Je te parle de ça parce que moi-même, à partir du moment que je mets les pieds sur la scène, il y a quelque chose en moi qui fait que je passe du gars timide au gars excentrique. Mais ce n’était pas toujours comme ça. Jeune, le monde riait de moi. On disait que je ne serais jamais quelqu’un sur scène. Or, j’ai eu la chanson de vivre deux ans en Haïti. À mon retour, je n’étais plus le même. Aujourd’hui, les mêmes qui me trouvait poche me demandent de collaborer à leurs créations. La musique m’a apporté beaucoup. Elle m’a permis de canaliser mes frustrations. La scène fait de moi quelqu’un d’autre, plus proche des gens, beaucoup moins renfermé. La scène non seulement il me libère moi, elle libère aussi ceux pour qui je chante. À ma sortie de Bordeaux, j’ai envie d’explorer davantage la scène, peut-être pas au point que certains artistes (comme Lady Gaga), mais j’ai envie en fait de vivre ce sentiment de liberté que je vois dans les regards des grands artistes comme Bob Marley et bien d’autres.. Finalement, on chante pour se libérer.. Et chanter en prison, c’est comme l’oiseau qui chante dans sa cage. Moi je t’offre Gaële un oiseau de papier. En le sortant de Bordeaux, c’est un peu moi qui sort avec toi. MERCI de m’avoir écouté.

8- Bonjour Gaële, je m'appelle Patricio. D’abord, je vais te dire une chose : Dans la vie tout est relatif. Je suis au Québec depuis 22 ans. J’ai quitté le Chili avec ma famille à cause de Pinochet et sa gang de tortionnaires. Et aussitôt arrivé ici, j’avais l’impression d’être sur une autre planète. La planète du nord ou il neige et il fait froid, mais où je me sentais plus libre. Dans la planète du sud, j’avais chaud, mais j’avais peur. Peur de mourir, peur d’être arrêté. Peur de disparaître. Comme quoi dans la vie tout est relatif. Ce que la vie peut te donner d’une main, peut te le prendre d’une autre. C’est pourquoi, il faut donner sans compter, la vie fini toujours par te le rendre, ici ou ailleurs.. J’aime ta chanson ‘’Donnant, donnant’’. Elle me donne envie de te donner cet oiseau de papier, un oiseau d’amour.. Merci Gaële d’être ma chilienne d’aujourd’hui..!

9- Bonjour Gaële, je m'appelle Farès. Toi, tu viens de la France et moi, je viens d’une ancienne colonie française qui s’appelle l’Algérie. Aujourd’hui, nous sommes réunis au Québec qu’on appelait jadis la nouvelle France avant de l’appeler le bas Canada et finalement le Québec qui est un mot amérindien qui veut dire le passage étroit du fleuve Saint-Laurent. Ce passage se trouve exactement à la hauteur du Cap diamant là où on retrouve la Citadelle du Québec et le Château Frontenac. C’était juste un petit rappel historique pour dire que le monde est petit. Il n’est pas impossible qu’un algérien et une française se croiseront un jour au Cap diamant. Gaële, de toutes les chansons de ton album ‘’Papiers de diamant’’, moi aussi celle qui m’a le plus touché s’appelle ‘’Rester couchés’’. Il y a dans cette chanson deux personnages, celui qui est couché et celle qui le regarde. C’est très difficile pour moi d’entendre une chanson pareille et ne pas m’imaginer à la place de celui qui est resté couché. En tout cas, il me ressemble beaucoup. Être regardé aussi tendrement par une jolie femme, alors que je dors encore, c’est un moment de pur bonheur que je me souhaite encore. Et rien que pour ne pas rater ce genre de moment, moi je ne reviendrais plus en dedans. Parce que le bonheur est dehors. Le bonheur c’est de rester couché dans mon lit et d’être regardé avec amour. Et comme tu dis si bien dans ta chanson : ‘’Besoin de rien d’autre, collés l’un contre l’autre.. sur le sommier’’. Merci Gaële d’avoir écrit cette chanson. Juste une petite question : Quel genre de sommier préfères-tu..? Sommier avec ressors, sommier en éponge ou sommier plein d’eau..??

10- Bonjour Gaële, je m'appelle Réjean, ce que je vais te raconter aurait pu t’inspirer ta chanson ‘’Rester couché’’. Ici en prison, chaque matin quand j’ouvre les yeux, je les referme aussitôt pour imaginer ma femme pas loin de moi. Je reste couché, les yeux fermés pour sentir ma femme en train de préparer les valises. Je l’entends me dire ‘’Lève-toi, l’avion ne nous attendra pas’’. Elle fait allusion à notre voyage en Floride. Un voyage que j’ai raté puisque je me suis retrouvé ici. Ce voyage, je vais le faire. Je ne suis pas ici pour la vie. Mais en attendant de partir, je me donne un peu d’évasion en restant couché, les yeux fermés.. Il paraît que j’ai l’air d’un ange quand je dors.. Je sais que je ne suis pas un ange, mais je ne suis pas le diable non plus. Je suis un humain qui aime sa femme par-dessus tout. Je l’aime comme elle est. Elle m’aime comme je suis. Quand le jour se lève, je reste couché.. Quand je serai en Floride avec ma femme, je vais envoyer une carte postale à toi Gaële. Je vais t’écrire ce petit mot : ‘’Ce matin, je suis resté couché et j’ai pensé à toi’’. Question : Toi Gaële, quand tu restes couché à quoi tu penses, à quoi tu rêves..?

11- Bonjour Gaële, ton nom rime avec belle. Je m'appelle Alexe, mon nom ne rime pas avec beau. Mais d'après les femmes, je serais beau, charmant et doux. Je suis frappé par la douceur de ta voix, une douceur toute française. Gaële, tu n’es pas seule, tu es arrivée avec deux musiciens, Yves Labonté et Kattam.. Je vous invite à les applaudir, parce que c’est le moment de notre rencontre ou on passe de la parole à la musique. À toi Gaële de chanter et à nous de t’applaudir..!!

13- Ma chère Gaële. C’est la deuxième fois que tu viens à Souverains anonymes. Ce n’est peut-être pas la dernière. Si tu reviens, j’espère que nous serons tous libre tous libérés, mais d’autres Souverains apprécieront te connaître et t’entendre. Je te souhaite le succès, le bonheur et la santé. Au nom de tous mes camarades, je vous déclare Gaële ainsi que tes deux musiciens Yves Labonté et Kattam Souverains anonymes.


Pour toute diffusion publique des fichiers sonores
une autorisation doit etre accordée