Radio Souverains

Les Garçons

Je quitte ma cellule
Je traverse les couloirs
Je salue mes amis
Je leur dis " à plus tard "

Je n' quitte pas Bordeaux
ce n'est pas un drame
je m’évade dans les mots
et les yeux de trois femmes

Ma vie est un roman
Ma vie est une chanson
Qui en est l'auteur
c'est toute la question

Des questions que je me pose
en vers et en proses
Je te salue silence
Et je te plaide notre cause

Sanya Michel élie, Loedie Domond
Maude Alain Gendreau

Bienvenue parmi les
Souverains anonymes

Maude, Loédie, Kattam et Sanya

écoutez cette émission en deux parties
sans téléchargement.

Première partie 56mn 10'

class="image"

Deuxième partie 55mn 28'

class="image"

7 avril 2011

1- Bonjour Sanya, Loedie et Maude, je m’appelle Georges, Je salue aussi l’indispensable et l’unique Kattam. Kattam est votre musicien pour aujourd’hui. Il est notre musicien depuis toujours et pour toujours. Et comme c’est la dernière émission de la saison, je demande à mes amis de l’applaudir chaleureusement. Avec Kattam, notre évasion musicale est toujours assurée. Sanya, Loedie et Maude, aujourd’hui vous allez grandement contribuer à cette évasion par vos voix et vos chansons. Mais avant de vous entendre chanter, faisons d’abord connaissance. Vous êtes des filles et vous avez choisi d’appeler votre groupe les Garçons. Et nous, nous sommes des garçons et notre groupe s’appelle les Souverains. Souverains parce que quoique derrière les murs, nous demeurons Souverains de notre destin. La preuve, le fait d’être derrière le mur, ne nous empêche pas d’aborder librement des sujets sérieux. Aujourd’hui, nous avons choisi comme thème de la rencontre : Les Garçons. Plusieurs Souverains vont venir témoigner devant vous pour vous dire franchement ce que cela veut dire pour eux être un garçon aujourd’hui. Mais avant de les entendre, laissez-moi deviner pourquoi vous avez choisi les Garçons comme nom de groupe. Il y a plusieurs possibilités. Dîtes-moi laquelle de ces possibilité explique le nom de votre groupe. C’est un genre de quiz.

1- Vous avez choisi les Garçons comme nom de groupe parce qu’avant les filles, il y a eu un garçon, il s’appelle Adan?
2- Parce que vous avez vécu des peines d’amour avec les garçons?
3- Parce que beaucoup de garçons sont rendus comme des filles, ils s’habillent comme des filles, se maquillent comme des filles, dansent comme des filles, chantent comme des filles, donc votre nom de groupe c’est pour illustrer cette confusion des genres ? 4- Parce que dans une autre vie, vous étiez des garçons ?
5- Ou simplement, parce que vous êtes encore à la recherche du garçon idéal ?

En tout cas, je peux vous dire, de mon point de vue, que c’est plus sexy pour des filles de se donner comme nom de groupe les Garçons que pour des garçons de se donner comme nom de groupe Les filles..! Parce que vous avez beau vous appeler les Garçons, vous êtes belles, belles, belles.. Savez-vous ce qu’un jour mon père m’a dit ‘’Un jour mon père m’a dit..’’.

2- Bonjour Sanya, Loedie et Maude, je m’appelle Ribad. Avant de vous parler de ma petite réflexion sur les garçons et pour mieux vous connaître, j’aimerais vous entendre parler de votre musique, nous avons écouté les trois chansons de votre page my space. Apparemment, vous mélanger Soul et rock est-ce que je me trompe..? Nous avons passé deux jours à parler sur le thème des garçons. Entre autre, nous avons essayé de comprendre ce qui ne va pas dans les relations entre garçons et filles. Plus particulièrement pourquoi les deux sexes opposés s’attirent mais ne se comprennent pas ? Ce que je comprends par ailleurs, c’est que les femmes ont été longtemps sous la domination de l’homme et maintenant, avec la révolution féministe, certaines femmes ont tellement peur de perdre leurs acquis qu’elles se montrent plus dominatrices que les hommes. Je rêve du jour ou les hommes et les femmes ne chercheront plus à se dominer mais à se compléter. Mais après tout, l’important ce n’est pas que l’homme comprenne sa femme et l’inverse, l’important c’est qu’ils s’aiment. Parce que s’il fallait que les garçons attendent de comprendre et de connaître les filles avant de les aimer, ils attendraient longtemps. Personnellement, j’avoue ma totale méconnaissance de cet être mystérieux qu’on appelle femme. Mais cela ne m’a jamais empêché de l’aimer, de lui faire la cour, de danser avec elle, de voyager avec elle et éventuellement de partager ma vie avec elle. Alors, les filles, je vous souhaite comme je me souhaite de rencontrer l’âme sœur. La femme, à défaut de la comprendre, je me contente de l’aimer. MERCI d’exister.

3- Bonjour Sanya, Loedie et Maude, je m’appelle Mohamed. En parlant de garçon, on a parlé aussi de certaines difficultés que les garçons connaissent aujourd’hui. Alors que les filles sont de plus en plus nombreuses à l’école, de plus en plus nombreuses au marché de travail, les garçons souffrent de décrochage scolaire, de difficultés d’apprentissage et connaissent un taux plus élevé de suicide. Il y a quelque chose qui ne va pas! Ce n’était pas toujours ainsi. Ce n’est peut-être pas aujourd’hui qu’on va comprendre toutes les raisons derrière ce problème, mais on peut peut-être noter au moins un point. L’absence du père affecte plus particulièrement les garçons que les filles. Apparemment, avec la révolution féministe, beaucoup d’hommes ont perdu leurs repères! En tant que pères, ils n’ont pas su imposer leur autorité face au nouveau pouvoir de la femme. Ils n’ont pas su adapter leur autorité dans un monde ou les femmes ont acquis beaucoup de droits. Dans ce nouveau contexte, malheureusement, beaucoup d’hommes ont démissionné de leur responsabilité de parent. Soit ils ont laissé tomber la famille. Soit ils se sont écrasés devant leurs femmes. Pour être encadré et rassuré, un garçon a besoin de l’autorité de sa mère. Une mère ne peut jamais remplacer un père. Je ne vous cache pas que parmi nous, il y’en a plusieurs qui en veulent à mort à leur père. Ils lui reprochent de ne pas avoir été là. Certains n’ont jamais vu leurs pères. Souvent les beaux-pères n’étaient pas mieux que les pères. Souvent, certaines mères croyant bien faire, ont fait appel à la DPG. Dans mon cas, je dois dire que j’ai beaucoup souffert de l’absence de mon père. Aujourd’hui, je n’ai qu’un objectif, être présent à mes enfants.. Aucune femme ne m’empêchera d’être un père aimant et présent.

4- Je suis content de rencontrer trois belles filles. Pour le musulman que je suis, il manque juste une fille pour compléter le nombre légal auquel j’aurais droit pour former une famille nombreuse capable de peupler le Québec. Vous avez compris que je plaisante. J’ai trop de respect pour les femmes pour les voir uniquement comme porteuse d’enfants. J’ai aussi trop de respect pour moi en tant qu’homme pour me voir uniquement comme pourvoyeur. Je crois que respect est le mot clef pour définir une bonne relation entre homme et femme et surtout entre père et garçon. Je ne suis pas encore père. Parce qu’être père c’est une responsabilité que je ne prends pas à la légère. Mais j’ai déjà vécu l’expérience d’être le père du fils de ma blonde. C’est vrai que l’autorité paternelle est essentielle dans l’épanouissement d’un garçon. Mais cette autorité doit se gagner dans le respect. Je n’ai pas encore d’enfant, mais quand j’aurai un garçon inchallah, je ne voudrais pas qu’il ait peur de moi. Je veux qu’il me respecte, mais ce respect se gagne. C’est à moi de savoir comment l’établir avec mon fils. Voilà, maintenant les filles, que vous savez tout sur ma philosophie et mon programme de père, laquelle de vous trois aimerait épouser un homme comme moi..?

5- Bonjour Sanya, Loedie et Maude, je m’appelle Joseph. Je crois que des relations parfaites entre hommes et femmes n’existent pas. Mais ça ce n’est pas grave puisque le divorce est une solution à un homme et une femme qui ne sont pas faits pour vivre ensemble. Le plus grave aujourd’hui, que je n’arrive pas à comprendre de certaines femmes, c’est lorsqu’elles renient le droit du père à partager la garde des enfants. Et apparemment, la justice donne presque systématiquement raison aux mères qu’aux pères. Cela fait partie des raisons qui expliquent l’absence du père. Personnellement, j’ai dû me battre pour obtenir le droit de garde la fin de semaine. J’aurais pu laisser tomber. Je n’aime pas quand certaines mères utilisent les enfants pour se venger du père. S’il y a un message à donner aux pères, c’est de ne jamais lâcher leurs enfants. En tout cas, mes enfants ne me reprocheront jamais de les avoir laissé tomber. En tout cas les filles, quand vous aurez des enfants, quoiqu’il arrive, gardez toujours du respect pour leurs pères..! Merci de retenir le conseil.

6- Bonjour Sanya, Loedie et Maude, je m’appelle Robert. Pour moi, une femme qui disparait avec un enfant sans laisser aucune adresse au père, je considère qu’elle commet une grande violence à l’égard du père et aussi à l’égard de l’enfant. Je considère que c’est un crime innommable. Malheureusement notre société trouve plus tolérable une mère qui prive l’enfant de son père que l’inverse. Quand certains hommes réagissent à ça avec une certaine violence, au lieu d’essayer de comprendre l’homme, on lui trouve tous les défauts et on l’expédie en prison. Moi je n’ai pas vu mon fils pendant deux ans et demi, parce que sa mère a disparu sans laisser de traces. Je ne souhaite à personne de vivre ça. J’espère maintenant que la société est en train de prendre conscience des dégâts causés par l’absence du père sur les garçons, des choses vont changer, à commencer par la loi qui continue à arrêter des pères sur un simple appel 911. Sans avoir la moindre preuve sur les accusations des mères. J’espère également que la nouvelle génération des filles et des garçons vont être plus intelligents que leurs parents pour mieux s’accepter à défaut de mieux se comprendre. On ne changera pas la nature propre de l’homme ni celle de la femme. Mais on peut changer le regard qu’on porte sur ces natures très différentes. Les filles peuvent bien se donner comme nom de groupe musical les Garçons pour taquiner les hommes. Mais les filles, je les aime bien quand elles sont des femmes qui s’assument dans leur différence. Je n’ai absolument rien contre les filles diplômées, les filles qui travaillent. Mais je ne voudrais pas que cela les égare de leur nature. Je n’ai rien contre le féminisme, mais je n’aime pas quand le féminisme égare les hommes de leur nature. Alors, les filles, restez femmes, restez belles et braves, restez vous-mêmes, ça m’aidera beaucoup à rester moi-même! Merci!

7- Bonjour Sanya, Loedie et Maude, je m’appelle, beaucoup de choses ont été dites sur les hommes et les femmes lors de la préparation de cette rencontre. J’aimerais vous soumettre quelques affirmations déclarées par certains Souverains et je vous laisse, en tant que femmes, nous dire si à votre avis, c’est vrai ou faux. Un autre genre de quiz : 1- Ce qui compte pour un garçon chez une fille, c’est d’abord sa beauté physique. Vrai ou faux ?
2- Ce qui compte pour une fille chez un garçon, ce n’est pas sa beauté physique, mais sa force physique et le fait qu’elle se sente protégée par lui. Vrai ou faux ?
3- Les filles auraient une intelligence plus fine que les Garçons. Vrai ou faux.
4- Les filles s’investissent plus dans leur apparence que les garçons. Vrai ou faux ?
5- Les garçons, quand ils se comportent comme des filles c’est pour attirer l’attention d’autres garçons. Vrai ou faux ?

8- Bonjour Sanya, Loedie et Maude, je m’appelle Robert. J’ai une jeune nièce de 12 ans qui me confiait vivre sous la pression d’autres jeunes filles qui ont un comportement trop sexy auprès des garçons. Elle pense que la seule façon pour attirer l’attention d’un garçon c’est de se comporter d’une façon qui ne lui ressemble pas. Que pensez-vous de ce phénomène des filles qui grandissent trop vite pour plaire aux hommes..?

9- Bonjour Sanya, Loedie et Maude, je m’appelle Georges, je crois qu’un rapport de force équilibré entre un homme et une femme ça profite aussi à l’équilibre mentale et émotionnel de leurs enfants. Je ne peux pas dire que j’ai bénéficié beaucoup de cet équilibre. Pour faire une histoire courte, je n’ai pas parlé avec mon père depuis quelques années. J’ai eu la chance d’avoir un beau-père avec qui je m’entends bien, mais il est venu dans ma vie un peu tard. Mes parents ont divorcé alors que j’étais en plein adolescence. Mon père étant d’une certaine mentalité africaine, il n’a pas su me transmettre certaines valeurs. Disons que je n’ai pas pu accepter la méthode forte de mon père. Devant ma rébellion, mon père a disparu de ma vie. Aujourd’hui, ma petite sœur essaye de recoller les morceaux de notre relation. De mon côté, j’ai appris à ne plus lui en vouloir. Alors, comme nous sommes tous les deux encore vivant, j’ai l’intention de rétablir les ponts avec mon père, parce que je ne voudrais pas vivre le regret de ne pas lui avoir parlé.. Et aussi, j’ai envie d’aborder l’éducation de mes enfants, quand j’en aurais, avec le cœur en paix.. Voilà! Maintenant que vous savez tous sur moi voici un poème à votre honneur Mesdames. ''La femme''.

10- Bonjour Sanya, Loedie et Maude, je m’appelle Claudel. En tant que garçon, je trouve que parfois, il faut savoir prendre ses distances de sa propre mère. Surtout lorsque cette mère a été à la fois la mère et le père. Moi, je n’ai pas connu mon père. Longtemps, je pensais que ce n’était pas un problème pour moi, jusqu’au jour ou je suis tombé dans la délinquance. Je crois que sa présence aurait fait une différence. Je sais aujourd’hui, qu’une mère ne remplace pas un père. Parfois, en voulant le remplacer, elle ne fait qu’aggraver la situation. À ma sortie de Bordeaux, je change de ville pour me protéger de la surprotection de ma mère.

11- Bonjour Sanya, Loedie et Maude, je m’appelle Christian. Dans mon cas, mon père n’était pas absent. Il était trop présent. Avec une autorité mal dosée. Je n’appelle même pas ça de l’autorité. C’était de la violence. J’ai accumulé trop de colère. Il fallait que cette colère sort d’une manière ou d’une autre. Dans mes relations, je suis plutôt doux, même très doux.. Mais dans mes écrits, j’ai tendance à laisser sortir le mauvais. Mais aujourd’hui, je vous laisse juger de la qualité de mes écrits que voici :

12- Bonjour Sanya, Loedie et Maude, je m’appelle Pierre-André. Merci les filles d’être avec nous. Moi, il y pas de mots pour vous dire ce que je ressens envers mon père. Je considère qu’il a été traitre envers moi. Je ne sais pas si un jour je lui pardonnerai. En attendant, j’écris moi aussi (poème)

13- Bonjour Sanya, Loedie et Maude, je m’appelle Houssam. Moi, c’est depuis l’âge de 4 ans que je mène ma vie tout seul. Avec des parents complètement absent, j’ai dû survivre. Curieusement, c’est en prison que j’apprends à vivre, entre autre en écrivant des poèmes : (Poème)

14- Bonjour Sanya, Loedie et Maude, je m’appelle Michael (Poème).

15- Sanya, Loedie et Maude, je m’appelle Claudel. Vous êtes accompagnée de tous ce qu’il faut pour nous présenter un petit spectacle. À vous de chanter et à nous de vous applaudir..

16- Sanya, Loedie et Maude, du groupe les Garçons, vous avez été merveilleusement accompagnée par un garçon, un vrai, il s’appelle Kattam. Maude, tu es a été à ta deuxième à notre émission. À vous toutes, je dis, que ce n’est peut-être pas la dernière fois. La prochaine fois j’espère le groupe sera complété par les deux autres filles. Je vous remercie au nom de tous mes camarades d’avoir clôturé notre saison en beauté. Grâce à votre visite, nous avons abordé un sujet fort important, merci de votre écoute. Je vous souhaite, la santé, le bonheur et le succès. Au nom de tous mes amis, je vous déclare Sanya Michel élie, Loedie Domond, Maude Alain Gendreau ainsi que Kattam, Souverains anonymes…


Pour toute diffusion publique des fichiers sonores
une autorisation doit etre accordée


retour à accueil | retour à la liste des rencontres

©M.L 2010