Jeudi 20 novembre 2008

Stéphane Gendron
Maire de la ville de Huntingdon

Que veut dire être premier,
quand on sait que tous les hommes
sont égaux devant la mort..?
SA



Écoutez l'intégrale de l'émission
sans attendre le téléchargement
Version complète 1h 48mn

class="image"


Questions et témoiganges des Souverains


Fichiers sonores à télécharger pour les radios.

Première heure

partie 1 - 29.14' - partite 2 - 28.06'


Deuxième heure

partie 1 - 29.26' - partite 2 - 25.16'


Je quitte ma cellule
Je traverse les couloirs
Je salue mes amis
Je leur dis " à plus tard "

Je n'quitte pas Bordeaux
ce n’est pas un drame
je m’évade dans les mots
et les yeux de quatre femmes

Ma vie est un roman
Ma vie est une chanson
Qui en est l'auteur
c'est toute la question

Des questions que je me pose
en vers et en proses
Je te salue Monsieur le Maire
Et je te plaide notre cause

Stéphane Gendron

Bienvenue parmi les
Souverains anonymes





01- Bonjour Stéphane, je m’appelle Rollo. Mes amis et moi nous sommes contents de recevoir un homme particulier avec qui nous allons parler de choses particulières. Tu es le Maire de la ville de Huntingdon. La dernière fois que nous avons reçu un maire à notre émission, ça remonte au 30 juin 1994. Les Souverains recevaient pour la deuxième fois le Maire de Montréal, Jean Doré. Aujourd’hui, nous recevons le futur premier Ministre du Québec. Enfin c’est ce que tu prétends, mais avant de parler de tes ambitions politiques avec toi, parlons de choses plus importantes. Parlons de la vie, de l’amour et de la mort. Commençons par la vie. Avant de te parler de ma vie, parlons de la tienne. La vie a voulu que tu perdes un frère avant que tu viennes au monde, donc tu es devenu l’enfant unique de tes parents, à ton adolescence tu découvres un diabète et à 18 ans, tu as vécu ta première relation sexuelle, mais ta vie comporte plusieurs vies, si tu devais la résumer en quelques phrases qu’est-ce que tu dirais..?

02- Bonjour Stéphane, je m’appelle Daniel. Je suis un ancien Souverain. Mais ça fait longtemps que je n’ai pas mis les pieds à Bordeaux. Quelque chose me dit que c’est la dernière fois que je viens en prison. J’ai beaucoup travaillé sur moi-même. Sur ma dépendance affective. À plusieurs reprises j’ai frôlé la mort. Mais depuis un certain temps, j’ai appris à mieux me connaître, à m’aimer et me respecter. Ça peut paraître des mots facile à dire. Mais avant que ça devienne des mots, c’est d’abord une prise de conscience profonde de ce beau cadeau qu’on appelle la vie. Comme tu vois, la vie m’a donné une bonne santé, mais je n’ai pas su toujours en prendre soin. Longtemps, j’ai passé à côté de ma vie en vivant celle des autres. Une longue fuite en avant qui m’a rendu dépendant affectif.. J’ai encore du chemin à parcourir, mais je vois déjà la lumière au bout du tunnel. Je sens en moi un amour sans fin pour la vie. Je sais que ta vie n’a pas toujours été facile, mais tu n’as jamais baissé les bras, à part la politique, qu’est-ce qui te donne le goût de vivre..?

03- Bonjour Stéphane, je m’appelle Richard. Si j’ai bien compris de tous ce que j’ai entendus sur toi, tu n’es pas quelqu’un qui veut passer inaperçu dans l’histoire. Personnellement, je ne veux pas passer inaperçu dans l’histoire d’un seul individu. Mon fils. En 2001, on a diagnostiqué chez-moi une maladie rare au niveau des poumons. Au lieu de mener une vie saine comme les médecins m’avaient recommandé, je m’étais dis tant qu’à vivre jeune, je vais vivre entièrement, pleinement à 100 mille à l’heure. Résultat, à 38 ans, les médecins m’ont annoncé que si je continuais à vivre sur le même rythme je n’arriverais pas à 40 ans. Alors, comme j’avais une peur bleue de la mort et que je voulais prouver aux médecins que j’étais capable de me rendre à 40 ans, j’ai changé mon mode de vie et j’ai relevé le défi. Bientôt, je vais avoir 43 ans, Je quitte la prison dans quelques jours, mon mode de vie a déjà totalement changé. Mais si j’ai le goût de vivre le plus longtemps possible, ce n’est pas pour défier les médecins, mais parce que j’ai envie de voir mon fils grandir. J’ai envie d’être utile pour lui. Je veux qu’il me perçoive comme quelqu’un d’important dans sa vie. Comme je suis très fier de lui, je veux qu’il soit très fier de son père. Et toi Stéphane, de qui tu es le plus fier et qui veux-tu qui soit le plus fier de toi..?

04- Bonjour Stéphane, je m’appelle Mike. Je ne veux pas revenir sur ce règlement de ta ville qui impose un couvre-feu à partir de 20h pour les jeunes. Tout le monde en a parlé. On a compris finalement que la ville voulait envoyer un message aux parents pour qu’ils s’occupent de leurs jeunes. Puisque la qualité de vie des jeunes te préoccupe que penses-tu de ce projet de loi de Stephen Harper qui veut faire comparaître des jeunes de 14 ans devant un tribunal pour adulte pour les crimes graves. Si tu étais un ministre de Harper, qu’est-ce que tu ferais..? Démissionner ou tout faire pour le remplacer..?

05- Bonjour Stéphane, c'est encore Daniel. Tu es connu pour avoir dit certaines vérités qui dérangent. D’ailleurs, tu as payé le prix de ta franchise. Tu ne peux plus pratiquer ton métier d’avocat. Je te dis tout de suite, si tu continues à dire des vérités qui dérangent, je pense que tu auras besoin de mes services pour assurer ta sécurité…!! (Je ne charge pas trop cher).. Stéphane, tu le sais bien que toute vérité n’est pas toujours bonne à dire. Et ce n’est pas seulement dans le domaine de la politique. Personnellement si je devais dire toutes les vérités que je connais, je ne serais peut-être pas devant toi. Je crois qu’on peut être honnête et intègre sans nécessairement dire certaines vérités qui font mal inutilement. Par exemple, à quoi ça sert que j’avertisse la police pour dénoncer une pauvre femme qui vient de faire un petit vol à l’étalage. Par contre je n’hésiterais jamais à avertir la police si je sais que la sécurité d’un enfant ou d’une femme est menacée. Autrement dit, toute vérité demeure relative et comme dirait Jean-Claude Van Damme ‘’En vérité, la vérité, il n’y a pas de vérité’’.. Pour toi Stéphane Gendron, quelle est cette vérité que tu ne cesseras jamais de répéter..?

06- Bonjour Stéphane, c’est encore moi Rollo. Comme tu sais, reconnaître et accepter la mort, c’est donner un certain sens à la vie. J’ai perdu ma mère un 27 octobre 2003. Deux mois plutôt, jour pour jour, le 27 août 2003 ma fille Tayna est venue au monde. Ce qui m’a aidé à faire le deuil sur la mort de ma mère, c’est deux choses. D’abord de pouvoir voir son corps avant l’enterrement. Ce n’était pas évident parce que j’ai couru d’un hôpital à l’autre avant de la trouver. La deuxième chose qui m’a aidé à faire le deuil, c’est le fait que ma mère a pu voir sa petite fille avant de mourir. La nature suit son cours. Mais je t’avoue que je suis encore ému par la façon avec laquelle toi et ta femme, vous avez perdu un troisième enfant, mort trois heures après sa naissance. Ému aussi par le fait que tu as tenu à assister à son accouchement alors que tu savais d’avance qu’il était condamné à mourir. Je suis aussi troublé de savoir qu’on ne vous avait pas remis le bon corps de votre enfant, mais celui d’un autre.. Huit mois plus tard, vous avez reçu le vrai corps et tu es allé l’enterrer toi-même tout seul au cimetière. Comme ont dit, la mort fait partie de la vie, mais certaines morts peuvent tuer la vie. La mort de ton enfant ne t’as pas tué, peut-être qu’elle t’a rendu plus fort, plus vivant. Est-ce que je me trompe de dire que finalement cet enfant là, n’est pas vraiment mort..?

07- Bonjour Stéphane, je m’appelle Armstrong. Si je ne me trompe pas, la religion a joué un rôle dans ta vie. Enfant, tu as fréquenté beaucoup l’église. Moi aussi, j’ai beaucoup fréquenté l’église, mais aujourd’hui, je fréquente la mosquée. Sans rejeter ma religion chrétienne, la religion musulmane me permet d’enrichir ma spiritualité. D’ailleurs, je ne me suis jamais senti aussi bien. Inchallah, je ne reviendrai plus en dedans. Je sais que tu n’aimes pas qu’on mélange religion et politique. Mais si un groupe de musulmans désirent construire une mosquée à Huntingdon, est-ce que le Maire serait d’accord pour leur accorder l’autorisation..?

08- Bonjour Stéphane, je m’appelle Mohamed. Je suis né en Guinée. La vie a fait de moi un immigrant au Québec. Depuis dix ans que je suis arrivé au Québec, non seulement j’ai goûté au racisme de certains québécois blancs, je suis devenu moi-même raciste. Mais mon racisme à moi il n’a pas vraiment de conséquences sur les autres. Je ne suis pas à la tête d’une entreprise pour pouvoir discriminer les employés selon la couleur de leur peau. Je ne suis pas politicien pour faire une loi sur l’identité qui fait la différence entre le ‘’eux’’ et le ‘’nous’’ et je ne suis pas non plus conseiller ou maire d’une petite ville pour pouvoir interdire le voile et la lapidation des femmes en public…!! Je suis juste un immigrant africain qui se fait regarder souvent par une drôle de manière par certaines polices qui abusent de leur pouvoir en faisant ce qu’on appelle du profilage raciale. Mais durant mon séjour en prison, j’ai pris le temps de réfléchir sur le cercle vicieux entre racisme et violence. Un homme devient violent parce qu’il juge injuste qu’on pratique le racisme à son égard, il devient à son tour raciste, il provoque lui-même la violence d’un autre et ainsi de suite.. C’est comme ça que les hommes ont produit des guerres et des génocides. Comment casser le cercle infernal entre racisme, violence, ignorance, peur et pauvreté..? Apparemment, la commission Bouchard-Taylor n’a pas apporté les réponses magiques qu’on attendait d’elle. Cette Commission était devenue un défouloir public où on pouvait cracher sur l’autre publiquement. Si j’avais l’occasion de me prononcer devant les deux commissaires, je leur aurais donné le dos pour m’adresser directement aux gens en leur lisant simplement le premier article de la Déclaration universelle des droits de l’homme dont on fête cette année le 60 me anniversaire. ‘’Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité’’. Jésus aurait dit ‘’Aimez-vous les uns les autres’’ et Mohamed prophète des musulmans aurait dit : « Nul n'est vraiment croyant que lorsqu'il aime pour son frère ce qu'il aime pour lui-même». Je ne te demanderais pas laquelle des deux citations tu afficherais à l’entrée de la ville de Huntingdon, mais avant de savoir si un jour j’irais immigrer dans ta ville, dis-moi quel geste ou quelle politique tu voudrais mettre de l’avant pour envoyer le message que les comportements racistes ne sont pas les bienvenus dans ta ville.. ?

09- Bonjour Stéphane, je m’appelle Raymond. Je viens d’une famille de 7 enfants. Moi j’ai 11 enfants avec 11 femmes différentes. Si le Québec ne disparaîtra pas, c’est grâce à des hommes comme moi. Et toi, qui aime les enfants, combien d’enfants tu aurais eu si tu étais aussi productif que moi..?

10- Bonjour Monsieur le Maire, je m’appelle Mario. J’ai développé avec le temps une colère contre le système avec le résultat qu’aujourd’hui, je me demande si toute cette colère n’a pas plus servi le système que moi-même. J’ai été à Bordeaux en 1993, je suis encore à Bordeaux en 2008. Je ne te raconterai pas tous les difficultés que j’ai rencontrées dans ma vie. Je ne me lamente pas sur mon sort et j’assume les conséquences de mes gestes. Il demeure que je n’arrive pas à me débarrasser de cette colère contre le système. J’ai même parfois l’impression que cette colère fait l’affaire du système. Que le système se nourrit de ma colère. Mais toi aussi, tu es souvent en colère, comment tu fais pour que ta colère ne t’amène jamais en prison..?

11- Bonjour Stéphane, je m’appelle Mohamed. Je commence par une question de Génie en herbe pour voir si tu es toujours l’homme de l’emploi. Question : QUI A DIT QUE LA POLITIQUE EST PLUS DANGEREUSE QUE LA GUERRE... A LA GUERRE, VOUS NE POUVEZ ÊTRE TUÉ QU'UNE SEULE FOIS. EN POLITIQUE, PLUSIEURS FOIS..? (RÉPONSE…) (WINSTON TCHURCHIL).

Loin de moi de jouer au psychanalyste avec toi, mais je me pose des questions à partir de certains constats. Tu es avocat de formation mais tu n’es plus membre du barreau du Québec. Tu es très doué pour animer une émission de radio ou de télé mais la radio et la télé ont mis fin à ton contrat parce que tu as osé dire franchement ce que tu penses de certains sujets et comme tu sais, pour les médias, la vérité n’est pas toujours bonne à dire. Si j’ai bien compris, le même homme qui aime dire la vérité (parfois de façon grivoise, pour ne pas dire impulsive) est rejeté par certains patrons des médias, mais totalement accepté et aimé par les citoyens. D’ailleurs, tu as été élu par acclamation aux dernières élections municipales de Huntingdon. Mais apparemment la politique municipale ne t’intéresse pas pour longtemps. Tu n’as jamais caché que tu veux devenir un jour Premier Ministre du Québec. Mais comme tu dois savoir, diriger une petite ville, ce n’est pas comme diriger une province trois fois plus grande que la France. Pour devenir Premier ministre du Québec, il faut savoir exceller dans l’art de manipuler les médias. Ce sont eux qui filtrent le message entre le peuple et les élus. Et ce n’est pas en disant toujours la vérité que tu réussiras à séduire les médias dont souvent le métier consiste justement à la cacher..!! Pour devenir maire d’une petite ville tu n’as pas besoin des médias pour avoir accès aux citoyens. Mais pour devenir Premier ministre, il faut savoir se faire aimé d’abord par les médias et le patronat si tu veux être élu par le peuple. Je n’ai pas besoin de te donner des exemples de Premiers ministres qui ont accumulé les mandats malgré leur impopularité. Ma question est simple, pour accéder au poste de Premier du Québec, as-tu pensé que de temps en temps, vaut mieux mettre un peu d’eau dans ton vin..?

12- Et que penses-tu Stéphane de cette politique canadienne d'immigration qui consisite à déporter des personnes qui ont grandi et construit leur identité au Canada..?

13- Bonjour Stéphane, je m’appelle Nadim. Cher Stéphane Gendron, voici enfin la question qui tue qu’aucun journaliste n’a eu encore l’intelligence de te poser : Tu n’as jamais caché que ton objectif dans la vie c’est devenir un jour le Premier Ministre du Québec. Comme tu sais, il est fort possible que des trois chefs des partis politiques élus à l’Assemblée Nationale, il y a un qui va tomber suite à la prochaine élection. D’après les sondages, un des trois est fort menacé. On sait que tu as apporté ton appui à un candidat de l’ADQ. Même si tu n’es pas toujours tendre avec le chef de ce parti, tu ne refuses pas les invitations de l’ADQ. Je me demande d’ailleurs quelle comparaison y a t-il entre toi et Mario Dumont qui est contre la laïcité, qui est pour garder la croix à l’assemblée Nationale, qui veut que les détenus payent les frais de leur séjour en prison, et finalement quelle comparaison faire entre toi et un homme qui a clairement profité de quelques incidents sur les accommodements raisonnables pour se faire un capital politique. Il a profité de la peur des gens et de leur ignorance face à l’étranger (syndrome du 11 septembre). Nous savons tous que Mario Dumont c’est le genre de politiciens qui aime diviser pour régner. Stéphane Gendron, quand tu étais enfant, l’église te payait 1$ 25 pour aller voir si la fausse est bien creusée, bien nettoyée, pour enterrer les morts. Voici la question qui tue. Est-ce que par hasard, tu ne compterais pas sur la mort politique du chef de l’ADQ pour prendre sa place..? Si oui, qu’est-ce qui t’attire dans ce parti qui ne m’attire pas..?

14- Stéphane Gendron, tu es le deuxième Maire que je rencontre dans ma vie. Le premier c’était Jean Doré. Je l’ai rencontré à sa première visite le 25 octobre 1990 ici même à l’émission Souverains anonymes et je me suis fais porte-parole de tous les détenus pour lui faire la demande suivante : Monsieur le Maire, beaucoup parmi nous ont leurs adresses dans la municipalité de Montréal. La loi sur les élections et les référendums, d’après l’article 47 et 54 donne en principe aux personnes incarcérées le droit de vote aux municipalités. Ce droit n’a jamais été mis en pratique comme c’est le cas au provinciale et au fédéral. Le droit de vote des personnes incarcérées ne relève pas directement, mais puisque les droits et libertés de la personne vous tiennent à cœur, que pourriez-vous faire pour que justice nous soit rendu..? La promesse du Maire Doré n’a jamais été tenu, est-ce que le Maire Gendron se sent interpellé par la question..?

15- Bonjour Stéphane, c’est encore Daniel. Tu as toujours voulu être Premier ministre parce que tu ne te vois pas devenir ministre ou même sous-ministre. Tu as toujours voulu être premier, jamais deuxième. Mais un premier n’est pas nécessairement meilleur que le deuxième ou même le troisième. Tout le monde ne peut pas être premier. Il y’a des plombiers et des boulangers anonymes qui sont plus utiles que bien des politiciens. Moi aussi, dans ma vie, j’ai toujours voulu gagner contre les autres. Aujourd’hui, je veux gagner contre moi-même. Un homme a dit ‘’ C’est leur égo qui empêche les hommes d’être égaux’’. Alors Stéphane que veut dire être premier quand on sait que tous les hommes sont égaux devant la mort..?

16- Cher Stéphane Gendron, qu’est-ce qu’on pourrait souhaiter à un futur Premier Ministre du Québec. Personnellement, je ne te le souhaite pas parce que je t’aime trop pour te voir un jour souffrir. Quel Premier Ministre québécois n’a pas beaucoup souffert..? Par contre, je te vois bien devenir Maire de Montréal. Un Maire demeure quand même plus proche des gens et leur réalité. Et si tu ne deviens ni l’un, ni l’autre, la vie te fera de belles surprises car tu es un surdoué de la vie et de l’amour. Je te laisse sur cette citation de La Bruyère "Il n'y a pour l'homme que trois événements: naître, vivre et mourir. Il ne se sent pas naître, il souffre à mourir, et il oublie de vivre". Quoi que tu deviennes, je te souhaite de ne pas oublier de vivre. Merci d’être venu partager avec nous des moments de ta vie, tu récidiveras j’espère. Au nom de tous mes amis Souverains, je te déclare Stéphane Gendron Souverain anonyme.






.




Toute diffusion publique des fichiers sonores doit être autorisée.





retour à accueil | retour à la liste des rencontres

©M.L. 2008