Jeudi 13 septembre 2007

Ginette

Auteure, compositeure, intérprète.

''Ginette, veux-tu ouvrir tes mains pour goûter un ton pain..?''
SA


cliquez et écoutez le montage final de l'émission
témoignages et commentaires



Je quitte ma cellule
Je traverse les couloirs
Je salue mes amis
Je leur dis " à plus tard "

Je n' quitte pas Bordeaux
ce n'est pas un drame
je m'évade dans les mots
et les yeux d'une femme

Ma vie est un roman
Ma vie est une chanson
Qui en est l'auteur
c'est toute la question

Des questions que je me pose
en vers et en proses
Je vous salue femme brave et digne
Et je vous plaide notre cause

Ginette

Bienvenue parmi les
Souverains anonymes





1- Bonjour Ginette. Je suis Stéphane et je te souhaite la très bienvenue dans notre beau château. Ma belle Ginette, tu es auteure, compositeur et interprète. Tu es aussi très jolie. Je me permets de te le dire parce que beaucoup de Souverains le pensent aussi. Nous avons bien apprécié d’écouter des deux albums. Et certaines chansons nous ont particulièrement interpellés. On en parlera plus tard de musique, parlons pour l’instant de toi et de nous. Moi je viens de Québec. Je suis un grand fan des Nordiques même si les Nordiques ne jouent plus. La prison dans ma vie est un lieu de passage. Je n’ai pas l’intention d’y passer ma vie. D’ailleurs, j’essaye de profiter de tous ce qui est bon pour moi en prison. Par exemple, je suis sûr que la rencontre d’aujourd’hui me fera beaucoup de bien.. Plus tard, je te parlerai davantage de moi. Parle-nous un peu de toi.. Je sais que tu as déjà vécu au Nouveau Brunswick, tu es une fille de campagne, tu aimes faire le fromage à partir du lait de chèvre.. Tu es sûrement bien d’autres choses.. Alors, dis-nous qui es tu Ginette ?

2- Bonjour Ginette, aujourd’hui c’est un jeudi. Et tu n’es pas dans un parc en train d’observer une femme qui nourrit des pigeons. Tu es dans une prison devant des hommes qui ont faim de bon pain. Moi par exemple, je m’ennuie du pain de ma mère. Celui qu’elle fait elle-même. Un pain rond. Cuit sur le bois au sud d’un pays chaud. Le pain de ma mère n’a pas de prix. Il est fait de blé et d’amour. Le pain de ma mère, elle le fait pour les autres. Pour sa famille, pour ses enfants. Mais toi tu conclue ta chanson Jeudi avec cette phrase : Moi mon pain, je le garde caché dans mes mains, peut-être vais-je les ouvrir demain ? Ginette, peut-être que demain c’est aujourd’hui avec les Souverains. ? Pour nous, veux-tu ouvrir tes mains pour goûter un ton pain..?

3- Bonjour Ginette, Moi c’est Mathieu. Comme toi je suis un amoureux des voyages. En lisant ta biographie, je me suis rappelé des temps heureux. J’étais jeune et sans souci. Avec ma blonde, j’ai entrepris un long voyage qui m’a mené jusqu’au bout du monde. La Baie des Chaleurs. (Témoignage-voyage) Mais en tant que fille de campagne, tu ne trouves pas parfois la vie en ville un peu trop difficile, tu ne t’ennuie pas un peu de certaines valeurs de solidarité qu’on retrouve davantage à la campagne qu’en ville..?

4- Bonjour Ginette, moi c'est B. En écoutant tes chansons, je trouve que tu as beaucoup d’humour. Mais on se dit quand même, voici une femme qui s’est fait niaisé par des hommes et elle a décidé de faire de la chanson une sorte de thérapie. Moi, si j’avais un talent de chanteur, j’aurais écris plusieurs chansons sur certaines femmes qui m’ont niaisé. Je ne veux pas connaître ta vie privée, mais j’aimerais savoir si tu crois que certaines femmes sont capables de faire niaiser des hommes au point de leur faire perdre la chose la plus importante. La liberté..?

5- Bonjour Ginette, je suis Georges William. Tu as déjà voyagé au Cameroune, il se trouve que je suis dans ce pays, mais je n'ai pas mis les pieds depuis l'âge de 6 ans. En attendant d'y retourner veux-tu me parler un pays de mon pays....
Comme toi j’écris et je compose mes propres paroles. Ma musique à moi c’est le rap. Même si ta musique n’a rien avoir avec le rap, je trouve que certaines de tes paroles portent une certaine rage, une certaine colère. Parce que les choses ne vont pas toujours comme tu veux, surtout avec les hommes. Moi en étant à Bordeaux depuis plusieurs mois, c’est la dernière place où j’aimerais remettre les pieds. Mais en attendant de quitter cette prison, j’essaye quand-même de faire du bon temps. De ne pas trop m’ennuyer. En dedans, c’est l’ennui qui est l’ennemi no 1. Alors pour chasser l’ennui, parfois je rappe. Parfois, ça donne de bonnes choses. Également, pour chasser l’ennui, j’ai entrepris le projet de terminer mon doctorat en littérature française, section poésie, le thème que j'ai choisi c'est le Corbeau et le renard, voici un extrait.
Et toi Ginette, à part la musique comment tu fais pour dire bye bye ennui..?

6- Allo Ginette, c’est encore Ben. comme toi j’ai une relation particulière avec la mer.. Si je ne me trompe pas, tu n’es pas encore une mère mais tu as vécu au bord de la mère. À la baie des chaleurs. J’ai moi-même grandi au bord de l’Atlantique. Je pourrais te raconter tellement de choses sur la mer (Témoignage à développer)... En parlant de mer, ça me fait penser à ma mère. Ça fait 7 ans que je ne l’ai pas vue. Voici en son hommage une chanson que j’ai composée.

7- Bonjour, je m’appelle Georges aussi, Roumain d’origine et québécois de cœur. Vive le Canadian. Si je te racontais comment j’ai quitté ma Roumanie natale pour arriver au Canada, je suis sûr que tu écrirais une chanson sur moi que tu appellerais Georges, mais ça sera une autre fois. Moi, en lisant, certains article j’ai appris que tu as déjà fais du bénévolat en Afrique. Ça m’a beaucoup touché. L’Afrique , berceau de l’humanité a besoin de nous tous. Au nom de tous les africains, je te dis Merci. Parle-moi un peu de ton voyage en Afrique.?

8- Ginette, moi c'est Abderrazak, d’après les informations qu’on peut lire dans certains articles, la musique prend une grande place dans ta vie. Moi à Bordeaux, ce qui prend place dans ma vie c’est lire et écrire. En préparant cette rencontre, j’ai écris un texte que voici. (Lire le texte). Je ne connais pas ton histoire avec les hommes. Mais est-ce que la musique peut remplacer un homme..?

9- Bonjour Ginette, moi c'est Yann, en préparant cette rencontre, j’ai parlé un peu de ma relation avec mon ex et j’ai écris un poème que j’adresse au juge. Le voici : (Lire le poème) Crois-tu encore que ton homme existe si oui, dis-moi les qualités que tu préfères chez un homme, à part d’être aussi passionné que moi ?

10- Bonjour Ginette mon c'est encore Mathieu. À propos de relation homme femme, je crois personnellement que ce qui empêche une relation de s’épanouir c’est le désir de posséder l’autre. D’en faire un objet de désir qu’on voudrait contrôler à sa guise.. Je disais dans la préparation de la rencontre pourquoi la possessivité existent moins entre amis qu’entre un homme et sa femme. (développer le sujet) Finalement, Ginette, tu ne crois pas que ce qui pourrait sauver un couple c’est de mettre beaucoup d’amitié dans l’amour..?

11- Bonjour Ginette, c’est encore Ben. Nous avons été touchés par certaines paroles de tes chansons parce que nous avons tous un jour ou l’autre une peine d’amour. Personnellement, je me sens concerné par le sujet des relations hommes femmes parce que moi aussi j’ai vécu une séparation qui m’a fait beaucoup mal. La leçon que j’en ai tiré c’est que l’amour entre un homme et une femme devrait être tempéré par un peu de raison et de réalisme. On n’aime pas à 20 ans comme on aime à 40 ans. J’ai un peu plus que 40 et je crois qu’avant d’aimer un autre il faut savoir s’aimer soi-même. Sans tomber dans le narcissisme, il faut savoir apprécier ses qualités.. Quelqu’un qui veut aider les autres à se nourrir alors qu’il a lui-même faim, risque de mal les servir.. Merci.

12- Resalut Ginette, parmi tes chansons, il y’en a une qui n’est pas une histoire de rupture.. ‘’Nul autre que toi’’ est une chanson d’amour. C’est quand même très agréable pour un homme d’entre de la part d’une femme qui lui dit, ‘’je suis toujours là, c’est pour toi que mon cœur bat’’. Moi aussi, je suis toujours là, et mon cœur, c’est pour mes enfants qu’il bat. Je suis toujours là, mais bientôt, je quitte Bordeaux, tu es en quelque sorte mon cadeau de départ. C’est la dernière fois que je rencontre une artiste à Bordeaux. J’espère que mon passage à Bordeaux n’est qu’est qu’un pont pour d’autres rencontres artistiques dehors. Voici donc chère Ginette ma chanson de départ. (,,,,). Maintenant, à ton tour de chanter et à nous de t’applaudir..

12- Ginette. Avec toi aujourd’hui, nous n’avons pas été en panne. Et tu n’as pas été pris en otage. Ce n’est pas un jeudi ordinaire. Je te dis à bientôt. Un dimanche matin, tu croiseras sur ton chemin un homme à la moto, dis-toi que c’est un Souverain. Il ne te fera pas pleurer. Avec lui, tu diras bye bye ennui. Ginette Merci pour cette belle évasion. Au nom de tous mes camarades je te déclare, Souveraine anonyme.







Ont participé musicalement à la réalisation de cette émission,
Les Souverains : Ben et Georges William
Le fond sonore: Ginette

My space, page de Ginette.



Toute diffusion publique des fichiers sonores doit être autorisée.


vos commentaires




retour à accueil | retour à la liste des rencontres

©M.L. 2007