Souverains anonymes
Jeudi le 20 juin 1996

Henri Band

Sainte Vierge..!
Dis-moi que je rêve..!
C'est la bière en personne..!?

Ce sont des ivrognes
Mais ils tiennent leurs promesses
Porteurs de rêve et de rognes
Leur bière déborde d'une caisse

Robert Simard, Benoit J.Desjardins, Stéphane Arseneau,
Christian Légaré et Benoit Dion du groupe

HENRI BAND
Bienvenue parmi les
Souverains anonymes.

1- Bienvenue Henri Band à notre dernière émission de la saison. Vous êtes cinq gars et nous sommes au moins cinquante cinq, plus les 555 autres qui nous suivent en direct sur les petits écrans de la prison de Bordeaux.. Henri Band, vous êtes à votre deuxième album. Vous n'êtes pas aussi connu que Céline Dion, mais après votre passage à notre émission, la route du succès sera longue.. Alors commençons par le commencement et faisons connaissance. Qui êtes-vous..? Quels sont vos origines..? Et à quel âge avez-vous commencé à boire..?!!?

2- Henri Band, vous n'êtes pas comme les Colocs ni comme les Frères à ch'val. Vous n 'êtes pas comme Metalica ni comme Zébulon ni comme la bottine souriante. Vous ressemblez à tout ça à la fois. Dites-nous quel a été votre cheminement artistique avant d'arriver à ce beau mélange de style..?!

3- Salut Robert, tu es le chanteur et le parolier du groupe. Dans tes textes on sent beaucoup la présence de l'histoire du Québec, de la politique du Québec et de la bière du Québec.. C'est vrai qu'au Québec on boit quand on est heureux. On boit quand on est malheureux. Quelque chose me dit que l'histoire du référundum au Québec n'est qu'un pretexte pour mousser notre bière au maximum jusqu'à la malédiction. Jusqu'à la maudite.. Est-ce que je me trompe cher historien..?!!?

4- Henri Band, votre musique sent la bière et une ambiance de party. Mais dans vos paroles il y a beaucoup de dérision et d'allusion à un pays qui ne fini pas de finir ou qui ne fini pas d'arriver (on ne le sais pas encore). Dites-moi alors, quand vous faites le party sur scène, est-ce par joie ou par désarroi..?!

5- Henri Band, d'après les paroles de vos chansons, vous avez un faible pour la souveraineté des peuples. Un faible pour l'indépendance et l'intempérance. Ne croyez-vous pas que la souveraineté des peuples commence par celle des individus..?!?

6- Henri Band, dans les émissions de variétés, ont voit toujours les mêmes invités: Plamondon, Dion, Lapointe et les inévitables Ginette et Ferland. Moi, on ne m'a jamais invité, et pourtant je ne me sens pas moins intéressant qu'eux autres. Vous autres Henri Band, si vous devenez parmi ces artistes surdemandés, quelle image aimeriez-vous que les gens retiennent de vous: Celle de patriotes..? Celle de buveurs de bière..? Ou celle de patriotes buveurs de bière..?!!?

7- Henri Band, je ne peux pas m'empêcher de constater le manque de présence féminine dans votre groupe. Est-ce un choix musical, un choix d'image ou un choix tout court..?!!?

8- Henri Band, dans votre deuxième album, vous ne parlez pas de sexe, pas d'histoire de cul, même pas d'histoire d'amour.. Vous ne deviez pas écouter les chansons de JP Ferland dans votre tendre jeunesse, est-ce que je me trompe..?!!?

9- Henri Band, dans la vie il y a toujours un mur qui nous sépare de quelque chose ou de quelqu'un qui nous tient à coeur. Il y a des murs qui tombent, d'autres continuent à pousser. Moi, c'est dans ma tête que le mur pousse. Il me sépare de moi-même et des autres. Le mur de Bordeaux est plus facile à détruire que celui de ma tête. Tout ce que je peux faire pour le mur de ma tête c'est de l'empêcher de pousser encore plus haut. Pour ça, j'ai besoin d'assumer mes responsabilités, de franchir les difficultés et de me nourrir de fierté. J'ai aussi besoin d'amour et de liberté, de tendresse et de beauté, de splendeur et de d'humanité. Mais à l'instant même, pour empêcher le mur de pousser plus haut, j'ai un besoin urgent d'entendre la musique du groupe Henri Band. Et je pense que je ne suis pas le seul, n'est-ce pas les gars..(applaudissements)

10- Salut Henri Band, je m'appelle JP. Marco Boucher. Je suis auteur-compositeur-interprète. Dans mon périple bordelais, j'ai vu et entendu des scènes de la comédie humaine qui m'ont inspiré, avec la collaboration des compagnons de prison, une quinzaine de chansons. Avec une guitare, quelques amis et quelques riffs, le monde devient plus grand dans une cellule. Ça nous arrive d'atteindre le coeur du plaisir à force de travail et de création. J'ai envie de partager avec vous ces moments de bonheurs avec une chanson que j'ai écrite avec mon ami Christian Grenier. Ça s'appelle " Sans le vouloir et sans le choix ".

11- Robert Simard, Benoit J.Desjardins, Stéphane Arseneau, Christian Légaré et Benoit Dion. Nous garderons de votre passage à notre émission, le souvenir de cinq gars qui épanouissent leur amitié dans une musique joyeuse, roqueuse et engagée. Après votre passageà Bordeaux, les murs tombent un peu.
Henri Band, au nom de tous mes camarades, je vous déclare Robert, Benoit,Stéphane,Christian et Benoit, Souverains anonymes..(applaudissements).


retour à émission | retour à la liste des rencontres

©M.L. 1998