Souverains anonymes

L'émission radiophonique des détenus de l'Établissement de Détention de Montréal


Jeudi 10 mai 2007


H'sao


..toi tu chantes les moitiés, en prison on chante le sixième, le tiers et les deux tiers..
SA


cliquez et écoutez

Je quitte ma cellule
Je traverse les couloirs
Je salue mes amis
Je leur dis " à plus tard "

Je n' quitte pas Bordeaux
du moins pas encore
je m'évade dans les mots
et la musique des noirs

Ma vie est un roman
Ma vie est une chanson
Qui en est l'auteur
c'est toute la question

Des questions que je me pose
en vers et en proses
Je Salut gens du Tchad
Et je vous plaide notre cause

Taroum, Charles, Caleb, Isra-l et Mossbass
du groupe H’Sao
Bienvenue parmi les
Souverains anonymes


1- Bonjour Taroum, Charles, Caleb, Isra-l et Mossbass. Aujourd’hui à Souverains anonymes, c’est l’Afrique et particulièrement le Tchad qui sont à l’honneur. Il y’a 6 ans, vous avez quitté votre Tchad natal pour immigrer au Canada. C’est votre musique et surtout vos voix qui vous ont ouvert la porte de ce grand pays. Votre parcours musical est étonnant, faute d’avoir des vrais instruments de musique, vous avez utilisé vos cordes vocales. L’église a été votre scène pour pratiquer vos voix avec des chants spirituels. Depuis votre arrivée au Québec, vous avez déjà produit un premier album et participé à plusieurs évènements à travers le pays et dans le monde. H’sao, c’est votre nom de groupe, qui veut dire ‘’Hirondelle de la tradition’’. On a hâte de vous entendre chanter pour nous et nous avons hâte de chanter pour vous, en attendant faisons mieux connaissance. La musique vous a amené loin de chez-vous, mais si vous avez quitté le Tchad, le Tchad ne vous a pas quitté. Parlez-nous un peu du pays de votre enfance. Quelle image chacun de vous garde du pays du sable mouvant..?

2- Bonjour mon nom c’est Brahim, comme vous je suis africain et comme vous je m’ennuie de l’Afrique. Ici à la prison de Bordeaux, grâce à Dieu, je ne suis que de passage. En attendant ma sortie, moi aussi je fais appel à mes talents d’artiste. Je joue de la guitare, mais dans ma cellule, comme vous, je me contente de ma voix comme instrument pour chanter à mes amis et leur donner un peu de joie. En fait, votre expérience avec la musique c’est presque une leçon de vie. Le meilleur instrument que le Dieu nous a donné c’est notre voix. Et souvent on peut mieux exprimer une émotion en chantant qu’en parlant. En passant, je dois vous dire que certaines performances vocales de votre album nous ont particulièrement touchées. Je ne serais pas surpris de savoir que vos voix fondre la neige. Finalement, ce n’est pas à cause de vous que la planète se réchauffe et que l’hiver est arrivé tard cette année..?

3- Bonjour H’Sao, comme vous avez remarqué ici à Souverains anonymes, c’est la société des nations. Il y’a de toutes les origines, haïtienne, marocaine, chinoise, salvadorienne, péruvienne, argentine, jamaïcaine, française, italienne, haïtienne, anglaise, arménienne et même québécoise. Vous êtes au Québec depuis six ans, j’imagine que vous êtes bien installés, vous avez déjà eu peut-être votre nationalité canadienne, donc, il n’est pas impossible que vous fondez des familles ici.. Vos enfants seront des québécois d’origine africaine. Quel avenir souhaiteriez-vous au Québec pour vos enfants ?

4- Bonjour H’Sao, c’est encore Brahim. En écoutant votre album, j’entends tout un peuple chanter sa foi à travers vos voix. Un peuple qui veut se libérer du poids de l’histoire. Le Tchad est une ancienne colonie française. Un pays pauvre de presque 10 millions d’habitants. Depuis son indépendance en 1960, il a vécu plusieurs crises sociales et économiques. Le Tchad est enclavé entre plusieurs pays du Maghreb et de l’Afrique noire. Le Tchad est riche de ses voix comme les vôtre qui portent toute une culture par delà les frontières. Je suis musulman mais votre chant évoque en moi l’appel à la prière. La musique est un don du ciel, du temporel à l’intemporel, votre chant est eternel, du Tchad à l’Amérique, vous avez dépassé les limites, nous sommes dignes et reconnaissants de partager avec vous toutes nos chansons.. Je suis de passage à Bordeaux, permettez-moi de vous offrir ce petit cadeau.

5- Bonjour H’Sao, à l’origine vous êtes six, mais là vous êtes cinq comme les cinq doigts de la main. Vous êtes différents, mais unis par l’harmonie. Taroum est votre princesse. Votre déesse. Sans elle, vous êtes perdus. Protégez-la pour qu’elle vous protège de sa voix, de sa beauté et de sa bonté. Un pour tous, tous pour une. À la vie à la mort.. Sans Taroum, H’Sao ne peut pas exister. Est-ce que je me trompe..?

6- Bonjour H’Sao, je m’appelle Louis, contrairement à vous je suis arrivé au Québec plutôt jeune. J’avais 7 ans quand j’ai quitté Haïti chéri. J’avais laissé derrière moi une grande mère et une tante pour aller joindre mon père et ma mère à Montréal. Je ne les avais pas vu depuis des années. Cette rupture avec la terre patrie a crée un grand vide dans ma vie. Quitté la chaleur d’Haïti pour la neige du Québec n’a pas été bon pour moi. Même lorsque ma grand-mère est venue se joindre à nous, le mal était déjà fait. J’ai dû combler le vide par des occupations pas très catholiques, ni protestante. Comme vous j’aurais aimé quitter mon pays de mon propre gré à un âge plus adulte. On ne choisi pas le pays où on vient au monde, mais on peut choisir son pays d’adoption. Moi je n’ai pas eu le privilège de choisir mon deuxième pays. Je vis dans un monde éphémère, je pense à ma grand-mère, il me revient des souvenirs douces et amères d’une enfance vécue au bord de la mer. J’espère que vous allez inculquer à vos enfants nés ici le goût de la liberté. La même liberté qui vous permet aujourd’hui d’enraciner la voix des sables mouvants du Tchad aux montagnes de neige au Québec. Et toi Taroum, tu es la seule femme du groupe, tu es protégée par tes frères, j’aimerais juste te dire que tu peux me considérer comme un frère protecteur. N’importe quand, je suis prêt à être ton body garde. Merci

7- Bonjour H’sao, moi c’est Gilles, en préparant l’émission on a beaucoup parlé de Dieu et de spiritualité. Par votre musique on sent que vous êtes riche spirituellement. On le sent dans vos voix. J’imagine que vous priez Dieu pour vous guider sur le bon chemin. C’est ce que je fais moi aussi à tout les soirs. Bordeaux a été pour moi l’endroit approprié pour m’approcher de mon Dieu. Bientôt à ma sortie, je vais continuer mon chemin dans la vie en espérant qu’il portera toujours sa protection divine. Mon but c’est de travailler comme cascadeur dans les plateaux de tournage. Je n’ai pas peur de la caméra. Ni du ridicule. Je porte sur moi ma croix et dans mon portefeuille j’ai aussi toujours sur moi un condom au cas où. Si je veux que Dieu me protège, il faut que je donne l’exemple. N’est-ce pas ? Aide-toi le ciel t’aidera. Merci de m’avoir écouté. Merci de nous apporter le soleil d’Afrique.

8- Bonjour H’Sao. Je suis Michel. J’ai beaucoup voyagé dans ma vie, mais je n’ai pas été encore en Afrique. Ce qui me préoccupe en Afrique ce sont les conditions sociales qui ne sont pas toujours faciles. Vous avez fait le choix d’immigrer au Québec. Peut-être qu’un jour c’est moi qui va immigrer dans votre pays pour apporter ma contribution. Certains pays d’Afrique ont besoin de la solidarité du monde entier. L’Afrique a tant donné et elle donne toujours à l’humanité toute sorte de richesse, vous en êtes un exemple, ça serait la moindre des choses que de donner un peu à l’Afrique. En tout cas, en écoutant votre album, ça me donne envie d’aller faire un tour chez-vous, bienvenue chez-nous..

9- Bonjour H’Sao, je suis Marcel, une de vos chansons évoque l’importance d’une parole d’honneur dans l’amitié. J’ai déjà vécu une amitié absente d’honneur. Résultat, je me suis trouvé dans l’enfer de la drogue à cause de celui qui disait être mon ami. Aujourd’hui, il s’en est complètement sorti. Moi, Des amis de même pas besoin d’ennemi.

10- Bonjour H’Sao, je suis Martin, dans cette prison, nous sommes tous de passage. Comme vous, nous sommes des nomades. Le nomade que je suis espère ne pas remettre les pieds ici et pour cela je prends exemple sur des personnes comme vous qui osent aller loin. Pour vous, le Québec est-ce votre nouveaux pays pour le meilleur et pour le pire ou vous n’êtes que de passage..?

11- Bonjour H’Sao, je suis Well. Né au Québec, de mère argentine et de père jamaïcain. Comme vous j’écris et comme vous je chante. À Bordeaux n’importe quoi peut m’inspirer une chanson. Une porte qui ferme une autre qui s’ouvre. Une fois j’ai entendu un bruit fort qui a raisonné à travers mon cœur et mon esprit c’était un orage. Voilà ce que ça a donné.

12- Bonjour H’Sao, je suis Ralph. Je suis venu à Souverains anonymes une seule fois. C’était la semaine dernière. Je suis arrivé en plein party. Ça chantait, ça dansait, ça jouait de la musique. Je croyais rêver. Et on m’a dit que c’était juste une pratique pour une rencontre avec un groupe africain. Alors, j’ai sauté sur le micro et j’ai vidé mon raggae et mon raga, je viens du pays du rara. Pas dis ça, Pas dis, ça. Je n’ai jamais dis ça. J’ai plutôt chanté ça.

13- Bonjour H’Sao, je m’appelle Sylvain, je suis poète à mes heures. À la demande de Mohamed j’ai pris une petite semaine pour préparer un petit mot sur vous. Le voici :

14- Bonjour H’Sao, je m’appelle Rudy. Je ne suis pas à ma première visite à Bordeaux. Je suis un vieux Souverain. J’ai écris plusieurs chansons rap. Cette fois, j’ai écris une chanson différente des autres. Elle s’appelle ‘’Sans vouloir comprendre’’.

15- Bonjour H’Sao, je m’appelle Rudy, alias Jean-Jacques Dessaline. Aujourd’hui je goûte à votre sauce africaine. Beaucoup de piquants. Alors, faîtes nous le plaisir de faire sauter la baraque avec votre sauce, votre musique. À vous de jouer et à nous de vous applaudir.

16- H’Sao, celui qui a dit qu’une Hirondelle ne fait pas le printemps se trompe. Vous êtes cinq hirondelles, dont les ailes ont permis à chacun de nous une évasion belle et ensoleillée. Ce qui est arrivé à Corneille vous arrivera à vous aussi. Après votre passage parmi les Souverains, les grandes portes du succès s’ouvriront à vous. La France vous attend. L’Afrique aussi. N’oubliez pas que vous serez toujours les bienvenus ici. Au nom de tous mes camarades j’aimerais remercier celui qui vous a accompagné aujourd’hui, il revient tout juste d’Afrique. Il s’appelle Kattam.. Au nom de tous mes camarades ici présents, je vous déclare : Taroum, Charles, Caleb, Isra-l et Mossbass Souverains anonymes.



H'Sao Site web


Toute diffusion publique des fichiers sonores doit être autorisée.


vos commentaires




retour à accueil | retour à la liste des rencontres

©M.L. 2007