Radio Souverains

Jooneed Khan (4)

Tu quittes ta cellule
Tu traverses les couloirs
Tu salues tes amis
Tu leur dis " à plus tard "

Tu n' quittes pas Bordeaux
Du moins pas encore
Tu t’évades dans les mots
et la musique des noirs

Ta vie est un roman
Ta vie est une chanson
Qui en est l'auteur
c'est toute la question

Des questions que tu te poses
en vers et en proses
Je vous salue homme du monde,
Et je te plaide notre cause

Jooneed Khan

Bienvenue parmi les
Souverains anonymes

Jooneed Khan

écoutez cette émission sans téléchargement

12 janvier 2012

Première partie 55mn 32'

class="image"

Deuxième partie 58mn 18'

class="image"

-------

1- Bonjour Jooneed, je m’appelle Louis. Tout le plaisir est pour nous les Souverains de te recevoir pour la quatrième fois à notre émission. La dernière fois c’était il y a un an, jour pour jour, c’était la veille de la chute de Ben Ali en Tunisie. D’ailleurs, tu l’avais en quelque sorte prévue cette chute puisque tu as parlé du début de la fin des dictatures dans le monde arabe. Un an plus tard, nous aimerions faire avec toi le point sur cette année 2011 qui a connu des bouleversements majeurs dans le monde arabe. Des bouleversements qui n’ont pas fini d’affecter le monde entier. Alors commençons par la question la plus importante qui a dominé la préparation de cette rencontre. C’est une question qui divise les observateurs de la politique internationale, elle divise les opinions publiques. Une question à laquelle on aura peut-être aujourd’hui une réponse. Mais avant de te la poser, je rappelle à nos auditeurs que toi Jooneed Khan, tu as été pendant 35 ans, journaliste au Journal La Presse. Que tu as fais le tour du monde pour couvrir des évènements importants dont l’invasion de l’Irak. Que depuis 3 ans tu es à la retraite mais tu ne chômes pas. Tu as écris un livre intitulé ‘’Un autre Maurice est possible’’ sur ton pays natal. Que tu continues de donner des conférences et des entrevues comme aujourd’hui pour contribuer à expliquer le monde. Alors voici la question que tout le monde se pose. Écoute-la bien : Le printemps arabe est il le résultat d’une révolte spontanée ou c’est le fruit d’un plan géostratégique préparé longtemps d’avance par les méchants américains.. ? Autrement dit, le printemps arabe correspond t-il à de véritables révolutions ou plutôt à des soulèvements populaires récupérés et téléguidés par des intérêts occidentaux.. ?

2- Bonjour Jooneed, je m’appelle Achraf. Je suis tunisien d’origine. Achraf vient du mot charif qui veut dire ‘’noble’’. Achraf veut dire ‘’plus noble’’. Depuis que la Tunisie a été libérée de son dictateur Ben Ali, je sens que j’appartiens à un peuple plus noble qu’avant. Aujourd’hui, après des élections démocratiques et après l’élection d’un nouveau président, la Tunisie est devenue un modèle à suivre pour beaucoup d’autres peuples arabes dont les égyptiens et les syriens. Tout ça est arrivé trop vite. C’est presque trop beau pour le croire. Mais d’après un rapport de Human Rights Watch Selon, intitulé «Les lois répressives en Tunisie : Agenda de réformes», la liberté d’expression et l’indépendance des tribunaux sont deux axes prioritaires de réforme juridique, parmi les dix identifiés. Les autres sont la liberté de déplacement, d’association et de rassemblement, la liberté de fonder des partis politiques, le droit des citoyens à se présenter à des fonctions officielles et à choisir des candidats, la protection des droits dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, la liberté sur Internet, et l’immunité du président de la République – autant de domaines héritées de la présidence de Ben Ali, sont toujours en vigueur. Les tunisiens ont été libérés d’un dictateur, mais avec l’arrivée des islamistes au pouvoir, sont-ils libérés de la dictature ?

3- Bonjour Jooneed, je m’appelle Merrakechi. Je suis algérien d’origine (Mes ancêtres sont de Marrakech). Je suis ornithologue de métier. J’ai déjà enseigné en Espagne. Au Québec, j’ai de la difficulté à faire reconnaître mes compétences, mais ça, c’est une autre histoire. En tant qu’algérien, j’ai été politisé très jeune par les conflits dont j’ai été témoin dans mon pays et dans le monde. Je suis un musulman croyant, pratiquant, je connais le Coran par cœur, mais je n’aime pas ceux qui utilisent la religion à des fins politiques. Je n’aime pas ceux qui tuent au nom de l’islam. Je suis privilégié d’être né dans une région du Maghreb qui a connu le développement du soufisme. Malheureusement, le soufisme n’a pas gagné le cœur de tous les musulmans. Pour parler de 2011, beaucoup de chose à dire (.......). Avec ce qui tout se qui passe dans le monde, est-ce que 2011 annonce la troisième guerre mondiale pour 2012..?

4- Bonjour Jooneed, je m’appelle Snyder. Je suis haïtien d’origine. En préparant cette rencontre, nous avons eu un échange intéressant sur ce qui est derrière les bouleversements qui traversent notre monde. Chacun a sa petite idée. Pour ma part, je crois que ce sont quelques personnes qui mènent notre planète. Ces personnes sont riches. Très riches. La seule façon pour eux de rester très riches c’est de contrôler le monde. Ces personnes considèrent qu’il ya trop de monde dans le monde. Provoquer des guerres, c’est leur seule façon de garder l’humanité en équilibre. Ces personnes provoquent des crises pour rendre les gens enfermées sur eux-mêmes, d’où les crises d’identité qu’on peut observer un peu partout. Cet état psychologique met les gens à la défensive et les rend disposés à accepter la guerre. Accepter l’idée que la guerre fasse des victimes innocentes au nom de la légitime défense. Des victimes ont payé le prix de ce plan diabolique en Afghanistan, en Irak, en Libye et peut-être bientôt en Syrie et en Iran. Pour arriver à leurs fins, ces personnes possèdent les médias de masse, possèdent les armes et possèdent aussi beaucoup les élus de nos grandes démocraties. Ils possèdent aussi les non élus des grandes dictatures. La plus part des élus aux États-Unis sont des millionnaires. Le lobby sioniste finance les campagnes électorales aux États-Unis. Vous êtes journaliste d’expérience, vous devez savoir tout ça mieux que moi. À ton avis Jooneed, qu’est-ce qui échappe au contrôle de ces gens de contrôle ?

5- Bonjour Jooneed, je m’appelle Garry Jr (Edmon). Pour moi 2011 a été marquée aussi par la disparition de Ben Laden. Comme des millions de gens, je suis encore frappé par la façon avec laquelle on a fait disparaître son corps. Dis-moi laquelle de ces trois hypothèses pourraient expliquer le fait qu’on a jamais montré le corps de Ben Laden : 1- Ben Laden serait mort depuis longtemps. 2- Montrer le corps de Ben Laden coupé en mille morceaux, c’est prendre le risque d’exciter des envies de vengeance et des actions terroristes aux États-Unis. 3- Ben Laden devait disparaître sans laisser aucune trace pour refaire l’image des islamistes qu’on appelle maintenant des islamistes modérés.

6- Bonjour Jooneed, je m’appelle ALAA EDDIN. Je suis marocain d’origine. Je regarde ce qui se passe dans le monde avec beaucoup de pessimisme. Je constate que la mainmise des pays riches sur les pays pauvres est flagrante. Comme par hasard, c’est presque toujours les arabes, les musulmans, qui sont visés par les attaques, les guerres et le racisme. Je suis arabe, cela m’affecte. Cela m’insulte. Je constate que chaque fois qu’un chef politique des pays arabes critique la domination des pays du nord, on le tasse, on le supprime. On a supprimé Saddam Hussein de l’Irak. On a supprimé Kadhafi de la Libye. On veut supprimer le Président de l’Iran et celui de la Syrie. Je n'ai pas de question. Tout cela me rappelle une phrase du rappeur français Bouba « Si y'avait des bites par terre y'en a qui marcherait sur le cul ».

7- Bonjour Jooneed, je m’appelle Hérie. Je viens d’un pays africain que tu as déjà visité. Un pays pour lequel tu as consacré tes trois derniers articles avant de prendre ta retraite de la Presse. L’un de ces articles sur la situation en République démocratique du Congo s’intitule ‘’L’Holaucoste tranquille’’. J’imagine que tu fais allusion aux six millions de morts que les guerres internes de mon pays ont faits en 15 ans. J’ai quitté mon pays en 1996 à l’âge de 11 ans. Comme des milliers de congolais, mon père a tout fait pour protéger sa famille. C’est au Canada qu’il a retrouvé pour nous un havre de paix. J’ai hâte de revenir dans mon pays pour retrouver mes cousins, mes cousines et ma grand-mère. J’entends déjà tous ces chants et ses musiques de chez-moi qui vont m’accueillir après 15 ans d’absence. J’ai hâte de retrouver mes frères et mes sœurs congolais qui souffrent depuis des années. Le monde ignore leur souffrance. Aujourd’hui, avec ce qui se passe dans les pays arabes, la révolution trouve ses échos chez-moi. Plusieurs ambassades dans le monde ont été occupées par des ressortissants congolais. Les gens ont en marre du régime actuel qui est en train de vendre les richesses du pays. J’aimerais être témoin du mouvement de l’histoire chez-moi. Voilà pourquoi j’ai hâte d’arriver à Kinshasa. Je suis étonné de voir que ce qui se passe au Congo n’attire pas trop l’attention des médias. Le 7 janvier dernier, des congolais de Montréal ont organisé une manifestation au Centre-ville. Aucun mot des médias du Québec sur cette manif.. Faut-il attendre 12 millions de morts au Congo pour être digne d’intéresser le monde.. ?

8- Bonjour Jooneed, je m’appelle Marcens. Je suis haïtien. Nous sommes le 12 janvier. Il y a deux ans, jour pour jour Haïti a connu un séisme qui a fait 250 mille morts, et 300 mille blessés et 1 million de sans abris. À ta dernière visite à notre émission, il était beaucoup question d’Haïti. Mais durant l’année 2011, le printemps arabe à fait oublier Haïti. Et pourtant, deux ans après le séisme, Haïti n’est pas complètement relevé de son malheur. Des milliers de sinistrés vivent dans des campements en attendant sans trop d’espoir de vivre un jour normalement. Le chanteur haïtien Wesley Louissaint qui vit au Québec vient de sortir un album intitulé ‘’Liberté dans le noir’’. Ce titre correspond au parcours d’Haïti depuis sa fameuse révolution de 1804 contre la France. Comme dirait Dany Laferrière, Haïti est un pays sans chapeau. Ni Michaëlle Jean, ni Michel Martelley ni aucun haïtien ne semble sortir Haïti de cette noirceur dans laquelle elle patauge depuis trop longtemps. Les haïtiens sont chaleureux, on aime chanter et danser, mais ce n’est pas avec ça qu’on se donnera plus de justice, plus de démocratie et surtout moins de dépendance des États-Unis. Je ne te demanderais pas Jooneed quelle est la solution miracle pour sauver Haïti. Je ne crois pas aux miracles. À ton avis qu’est-ce qui peut arriver de mieux pour Haïti en 2012 qui n’est pas arrivé en 2010 et en 2011.. ?

9- Jooneed Khan, C’est toujours un honneur et un privilège pour nous les Souverains de te rencontrer. Je répète ce qu’on t’a déjà dis : Tes connaissances et ton expérience en matière d’histoire et de politique internationale, sont une mine d’or. Pour la nouvelle année, je te souhaite longue vie, la santé et beaucoup de projets. Cette émission est dédiée à tous ceux et celles qui gardent espoir pour le monde arabe, pour l’Afrique, pour Haïti sans jamais oublier la Palestine. À tous ces pays et peuples qui attendent des jours meilleurs. À tous ces indignés qui font l’histoire, à tous ces hommes et femmes, en Tunisie et en Egypte, tombés sur le champ de la résistance, je rends hommage avec ces paroles du grand poète québécois Gaston Miron : « Nous reviendrons, nous aurons à dos le passé, et à force d'avoir pris en haine toutes les servitudes, nous serons devenus des bêtes féroces de l'espoir. » C’était ma dernière participation à Souverains anonymes. Dans quelques jours je quitte Bprdeaux. Mon espoir est de ne plus jamais y remettre les pieds. Au nom de tous mes camarades, je te déclare Jooneed Khan, pour la quatrième fois, Souverain anonyme.


Pour toute diffusion publique des fichiers sonores
une autorisation doit etre accordée


retour à accueil | retour à la liste des rencontres

©M.L 2010