Jeudi 10 septembre 2009

Josianne Paradis

Auteure, Compositeure, Interprète

Accompagnée du guitariste Patrick Legault


Les portes claquent et ça me rappelle où je suis
Je suis à Bordeaux à l’ombre de ma vie
SA


Écoutez Josianne Paradis chez les Souverains
sans téléchargement
Version complète 1h 37mn

class="image"


Je quitte ma cellule
Je traverse les couloirs
Je salue mes amis
Je leur dis " à plus tard "

Je n'quitte pas Bordeaux
ce n’est pas un drame
je m’évade dans les mots
et les yeux d'une femme

Ma vie est un roman
Ma vie est une chanson
Qui en est l'auteur
c'est toute la question

Des questions que je me pose
en vers et en proses
Je te salue belle et brave femme
Et je vous plaide notre cause

Josianne Paradis

Bienvenue parmi les
Souverains anonymes





1- Bonjour Josianne, je m’appelle Alain. Bienvenue parmi les Souverains. Tu es accompagnée de ton guitariste Patrick Legault que je salue. Tous les Souverains de Bordeaux vous saluent à travers la caméra. Josianne, tu es à ta première visite chez les Souverains. Je te dis déjà que ça sera une belle rencontre parce que moi et mes amis nous avons écouté plusieurs chansons de ton premier album. Et nous avons tous adoré autant les paroles que la musique. Il y’en a deux qui nous ont particulièrement interpellés. ‘’Ma réalité’’ et ‘’Ces yeux là’’. Plus tard on te dira pourquoi. Maintenant faisons connaissance. Tu es née à Montréal dans une famille de quatre enfants, tous devenus des artistes. Tu as remporté le premier prix du Festival de Petite-Vallée et d’autres prix. Tu as une formation en musique jazz. Tu es aussi musicienne pianiste. Mais aujourd’hui, devant nous tu es une femme de voix et de paroles. Alors, pour mieux te connaître, veux-tu nous parler de toi et de cette famille qui t’as préparé à devenir l’artiste que tu es devenue..?

2- Bonjour Josianne, je m’appelle Charles. Dans ta chanson ‘’Ma réalité’’, tu dis ‘’je connais la joie d’offrir, d’être là, de m’ouvrir’’. On dirait que tu parles de moi. Moi aussi en tant qu’artiste rappeur, je ne fais que ça. Offrir mes rimes, partager mon vécu, en anglais, en français et parfois en créole. J’aime être avec mes amis et leur ouvrir mon cœur avec des mots durs, des mots tendres, des mots qui frappent qui rappent.. Comme toi, je suis un artiste, ta réalité n’est pas différente de la mienne. Comme moi, tu racontes ta vie, ta réalité par la musique.. Alors, retiens mon nom ‘’Yves Charles’’, si tu veux mixer ta réalité avec la mienne, je suis là.. MERCI!

3- Bonjour Josianne, c’est encore Alain. J’ai 42 ans et moi aussi encore aujourd’hui, quand je croise une belle femme aux beaux yeux, j’ai de la misère à rester calme. Il y’a des fois ou je me sens prêt à aller décrocher la lune pour cette femme aux yeux cruels. Parfois, je sens que je suis sur un terrain fragile, mais j’y vais pareil. Souvent mes craintes s’avèrent fondées. Souvent je me suis dis ‘’Qu’est-ce que t’as fais là..’’ Pourquoi je n’ai pas entendu ma voix intérieur qui me disait, ‘’ne recommence pas..’’. Maintenant, je suis en dedans, j’ai beau prendre le temps de réfléchir, je sais que des beaux yeux me feront toujours fléchir. Je suis loin de son corps et j’en veux encore. Merci Josianne pour cette belle chanson qui raconte un peu mon histoire avec celle que je voudrais revoir. Je sais que le cœur a des raisons que la raison ne connaît pas. Mais dis-moi Josianne, pourquoi quand il s’agit d’amour, l’homme et la femme sont si aveuglés par leurs cœurs..?

4- Bonjour Josianne, je m’appelle Denis, nous avons écouté ta chanson ‘’Ma réalité’’ avec beaucoup d’intérêt. Et chacun a pensé à sa réalité. Moi j’ai écris un texte, le voici :

Ma réalité, lueur d’espoir..

Du fond de ma cellule, pris dans ma bulle
Comme un ours en cage, tout mon âme s’enrage
Nuits et jours, mes gaffes me rongent
Mon Dieu, envoie-moi un ange.

Les portes claquent et ça me rappelle où je suis
Je suis à Bordeaux à l’ombre de ma vie
Honte et ressentiment dominent ma journée
Mon âme est en détresse, j’appelle SOS

Dans le silence de la nuit, du fond de mon âme
Soudain une voix douce me réclame
Elle me chuchote des mots tendres
Des mots que je suis seul à entendre

Laisse-moi t’aimer, te porter, elle me dit
Te ramener du passé pour vivre au présent, elle poursuit
Mais qui es-tu douce voix..? Elle a répondu
Je suis avec toi depuis ta tendre enfance
Je ne suis nul autre que ta conscience
Ais confiance Denis, ais confiance

Ta foie renaîtra comme la chenille au papillon
Tes ailes repartiront aux quatre vents
Ose laisser tomber tes chaînes, ose
Et je te rendrais libre en toute chose

Cette voix m’a parlé encore hier,
Je me sens de plus en plus fier
Je ne vois plus ma réalité de la même manière
J’approche la fin de la guerre

Ma réalité, je la vis au jour le jour
Avec une lueur d’espoir en haut de la tour..

5- Bonjour Josianne, je m’appelle Fréderic. Moi aussi j’ai été interpellé par ta chanson ‘’Ma réalité’’. Tu dis que dans ta réalité ‘’’tu essaye de te contenter de ce que tu as, de t’en tenir à l’essentiel..’’. Dans mon cas, l’essentiel c’est ma liberté, mais pour l’instant, je n’en suis pas encore Souverain. Alors, bonnes gents, Souverenez-moi. On me répond, mais vous êtes déjà Souverain..!!

Moi Souverain? Vous voulez rire sans doute. Issus d’une société ou le bonheur n’est perçue que dans la prospérité, Issu d’une société ou la prospérité n’est vendue que sur des tablettes. Issu d’une société où les tablettes sont conçues pour rendre le peuple esclave économique. Moi Souverain? Vous voulez rire ou quoi. Alors me voilà seul devant ce papier ou la notion du bonheur me semble confuse. Me voilà esclave. Esclave d’une économie ou la recette est la consommation. Alors souvrenez-moi et si vous réussissez alors je serais Souverain. Souverain, mais anonyme.. MERCI!

6- Bonjour Josianne, je m’appelle Ibrahim. Je suis originaire de Siera Leone. Un petit pays africain où j’ai connu la guerre très jeune. À 11 ans, les rebelles ont fait de moi un enfant soldat. Malgré moi j’ai été mêlé dans la guerre des grands alors j’étais petit. Malgré moi j’ai porté des vraies armes alors que d’autres enfants dans le monde jouaient des jeux d’enfants. À 14 ans, j’ai été blessé par une balle tirée par un soldat de l’armée. J’ai passé deux mois à l’hôpital. Un jour j’ai dû fuir quand les rebelles sont entrés à l’hôpital pour tuer les enfants soldats blessés. Je me suis trouvé dans la forêt où un homme m’a nourri et logé jusqu’à l’arrivée des américains. Pendant trois ans, ma famille pensait que j’étais mort. Finalement je les ai retrouvés en Guinée Conakry où j’ai pu reprendre une vie plus normale. C’est là que j’ai appris à parler français et c’est de là que moi et ma famille nous sommes partis pour le Canada. À cet instant, j’ai une pensée particulière pour Omar Khadr qui a été enfant soldat comme moi. Je sais que bientôt il sera parmi nous. Si le Gouvernement canadien veut l’oublier, les canadiens ne l’oublient pas. Je pense à lui très fort et je lui dis : Chaque soir, tu reviens dans ma mémoire. Chaque soir je prie Dieu pour qu’il te libère du trou noir. Chère Josianne, j’aime beaucoup ta chanson ‘’Je t’attends’’. J’aimerais que tu me chantes un extrait en pensant à Omar Khadr.. MERCI!..

7- Bonjour Josianne, je m’appelle Lando. Mon ami Dikoko vient du Congo Kinchassa, moi je viens de Congo Brazaville. À l’origine, il y’avait un seul Congo. Les belges et les français ont divisé des tribus pour mieux régner sur elles. 40 ans plus tard, les peuples de ces régions d’Afrique souffrent encore du traumatisme causé par l’homme européen soi-disant civilisé. Résultat, aujourd’hui je vis au Canada comme un réfugié politique alors que j’aurais pu rester dans mon pays. Mais je ne vais pas me lamenter sur ma réalité. Je suis un survivant, ce que je ne peux pas faire en Afrique, je vais le faire ici. Je vais chanter. Je vais chanter ma réalité, en français et en Kingala.. Écoute ça :

8- Bonjour Josianne, je m’appelle Dikoko. Comme vient de dire mon ami Lando, je viens du Congo Kinchassa. Le pays de Lumumba, de Mobutou et de Kabila. Ce pays riche d’or et de diamants a été libéré par Lumumba, exploité et vendu par Mobutou et saccagé par Kabila. Évidemment avec la bénédiction des belges et des américains. Quand on vient d’une telle réalité, il est normal de ressentir une profonde colère. Quand je suis entré à Bordeaux, j’étais à l’Université. J’étudiais la politique internationale. Parce qu’au-delà de la colère, je veux comprendre l’histoire qui pousse les hommes à se haïr à ce point. À se faire mal les uns aux autres. J’aimerais avoir plein de pouvoir sur ma réalité. Je voudrais croire que les choses peuvent changer, alors je commence par changer moi-même. Par m’améliorer.. Ma réalité, c’est moi qui la contrôle.. Je joue un rôle. Dans ta chanson ‘’Ma réalité’’ tu dis :

J’suis pas branchée en politique
mais j’fais des choix écologiques
et je rêve d’un monde plus humain,
plus responsable et plus serein

Le monde auquel tu rêves Josianne, est-ce qu’il inclut l’Afrique..?

9- Bonjour Josianne, je m’appelle Kevin. Moi j’aime bien ta chanson ‘’Pas de problème’’. C’est une chanson positive. Une chanson écrite pour moi, pour me garder le moral. Pas de problème, Pas de regrets, ça ne sert à rien de sombrer. Le passé passe, maintenant l’espoir, rien plus rien ne sera plus pareil.. Pour vu que l’amour de ma famille continue à me protéger des coups de la vie. Parce que la vie n’est pas toujours un cadeau excepté quand l’amour est là.. Mais Josianne, quand l’amour n’est pas là qu’est-ce que tu fais..?

10- Bonjour Josianne, je m’appelle Vandetta de Vandetta production.. Devant toi, j’ai envie de rendre hommage à la femme à ma manière :

11- Salut Josianne, c’est encore Denis.. Tu es accompagnée de ton guitariste Patrick Legault. Si tu permets, on va passer de la parole à la musique. Quelques Souverains vont sûrement participer à ton show, mais d’abord à vous de jouer et à nous de vous applaudir…

12- Josianne Paradis, dans ta réalité c’est la première fois que tu viens à Souverains anonymes. Dans ma réalité, c’est la dernière fois que je viens à Bordeaux. De mon passage carcéral, après Stéphanie et Mélanie Boulay, j’aurais au moins fait la connaissance de deux artistes, Josianne Paradis et Patrick Legault. Je me promet d’aller vous voir dehors en spectacle.. Je vous souhaite le succès, le bonheur et la santé, au nom de tous Au nom de tous mes camarades, je vous déclare Josianne et Patrick, Souverains anonymes..






Ont participé musicalement à la réalisation de cette émission.
Les Souverains : Alain, Denis, Charles, Brahim, Lando et Dikoko
Album : Josianne Paradis.



My space, page de Josianne Paradis.



Souverains My space



Toute diffusion publique des fichiers sonores doit être autorisée.


vos commentaires




retour à accueil | retour à la liste des rencontres

©M.L. 2009