Jeudi 23 janvier 2003

Maka Kotto

Quand vous serez de retour à St-Domingue mon fils, oubliez que la France a tué votre père
Toussaint L'ouverture

cliquez et écoutez

Je quitte ma cellule
Je traverse les couloirs
Je salue mes amis
Je leur dis " à plus tard "

Je n' quitte pas Bordeaux
du moins pas encore
je m'évade dans les mots
et la musique des noirs

Ma vie est un roman
Ma vie est une chanson
Qui en est l'auteur
c'est toute la question

Des questions que je me pose
en vers et en proses
Je te salue Maka
Et je te plaide notre cause

Maka Kotto
Bienvenue parmi les
Souverains anonymes

1- Salut Maka Kotto, Tu as déjà étudié la science politique à Bordeaux en France. Aujourd’hui, tu es à Bordeaux de Montréal pour faire la politique. Donc, tu n’es plus juste un comédien, un poète et un metteur en scène, tu es un artiste qui se présente en politique. Le fait d’être noir, tu le sais, ça fait de toi un candidat pas comme les autres. Mais avant de parler de politique et de ta candidature au conté de Viau pour les prochaines élections provinciales, parlons un peu de toi, de moi, de nous.. tu as devant toi des hommes de passage en dedans, moi bientôt je quitte ce château pour partir le plus loin possible d’Amérique, j’ai envie de voir l’Afrique. Toi qui vient de l’Afrique, du Cameroun.. Que peux-tu me dire sur ce continent, celui de mes ancêtres.. ? Parle-moi de ton enfance par exemple dans la place ou tu es né.. Je t’écoute..

2- Maka, tu as commencé ta carrière d’artiste au Québec en jouant dans le film ‘’Faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer’’. Tu as toujours refusé de jouer des personnages qui projettent une mauvaise image du noir. Dans ''Faire l'amour avec un nègre..'' il y'a là une image qui présente le noir comme un nègre.. Ce n'est pas un peu contradictoire avec tes principes..?

3- Salut Maka, je veux savoir qu’est-ce qui a fait que tu n’es pas resté dans ton pays qui a peut-être plus besoin de toi.. ?

4- Salut Maka Kotto, tu te présentes souvent au Québécois comme Marc Croteau, c’est ta façon de rentrer en communication avec les gens du pays d’accueil.. Une façon drôle de leur dire qu’ils devraient t’accepter comme tu les acceptes. Maintenant que tu te présentes en politiques, est-ce une autre étape de ton intégration que tu mets à l’épreuves ou c’est plutôt la capacité des québécois d’intégrer les immigrants noirs jusqu’à les accepter à l’assemblée nationale que tu es en train de mettre à l’épreuve.. ?

5- Salut Maka, Des hommes d’affaire auraient aimé être des artistes, et des artistes rêvent de devenir politiciens.. Ça serait bien aussi que l’art arrive au pouvoir, ça n’arrive pas souvent ça non plus. Depuis quand ru caresses ce rêves et surtout pourquoi.. ?

6- Salut Maka, tu as 41 ans, tu as déjà 4 enfants. Si j’étais un québécois, rien que pour ça je voterais pour toi. Le Québec a besoin d’être peuplé, tu le sais. Moi je suis iranien, je suis arrivé jeune au Québec pendant la guerre Irak Iran. Mon père et ma mère se sont battu pour nous faire immigrer. Mais comme tu vois je suis ici à Bordeaux et j’ai un frère qui va être déporté en Iran. Aujourd’hui, je vis un gros problème de communication avec ma famille. Je ne suis pas le seul enfant d’immigrant dans cette situation. Comment vas-tu faire pour éviter ses problèmes de communication entre toi et tes 4 enfants.. ?

7- Salut Maka, souvent à cause des problèmes de relations avec leurs familles, des jeunes adhèrent à des gans. C’est un phénomène très présent à Montréal, comment tu l’expliques.. et quelle genre de solution tu lui proposes..?

8- Salut Maka, le fait que tu sois peut-être le seul noir qui se présente en politique ça me fait penser à certains motards criminalisés qui interdisaient l’adhésion des noirs dans leurs rangs. Quand ils ont laissé un noir entrer dans leur cercle ce n’était pas par humanisme. Ils voulait simplement pénétrer le marché des noirs pour vendre leur marchandises. Je sais que le PQ a fait appel à toi pour te présenter au comté de Viau.. Je ne suis pas contre cette candidature, les noirs ont besoin d’être représentés, mais je me pose la question sur l’opportunisme en politique. tu es conscient qu’ils ont autant besoin de toi que toi d’eux.. et je dirais même que dans les circonstances, ils ont pas mal plus besoin de toi que toi d’eux, puisque le vote ethnique est très important pour le PQ, surtout depuis la fameuse déclaration de Parizeau.... es-tu d’accord avec moi.. ?

9- Salut Maka, je te souhaite que tu sois élu et supposant que tu es élu, et supposant que le parti québécois est réélu.. supposant que Bernard Landry respecte ce qu’il a laissé entendre le jour de ton investiture et te nomme à la tête d’un ministère.. lequel aimerais-tu occuper .. la culture, l’éducation ou les affaires sociaux ou un autre.. et pourquoi.. ?

10- Salut Maka moi c’est Jus. Mohamed nous a lu un article de Dany Laferrière sur Toussaint Louverture qui est un de mes idoles. C’est aussi le fondateur de ma nation. Il a fini sa vie en prison après avoir mis en marche une nation entière vers la liberté. Il paraît que tu as déjà joué dans une pièce de théâtre qui porte son nom. En tant que candidat à la politique active, en quoi Toussaint Louverture pourrait t’inspirer.. ?

11- Salut Maka, moi c’est Claudel. Je te dis tout de suite, si tu deviens Ministre je me porte volontaire pour devenir ton chauffeur. Je connais des coins à Montréal ou jamais un Ministre n’a mis les pieds. Parce que les ministres ne sont pas très cool. Ils deviennent prisonniers de leurs routines. J’ai écouté ton entrevue avec la belle Sophie, j’ai retenu cette phrase de toi, la politique c’est une noble cause. Moi, je n’ai jamais vu des politiciens vraiment noble. J’ai une idée très négative de la politique et surtout de certains politiciens qui cache bien leur jeu, Mulroney par exemple a mis des millions dans ses poches. Tout le monde le sais, personne ne peut le poursuivre. Qu’est-ce qu’un homme aussi intègre comme toi va faire en politique.. ? Tu vas faire ton possible je sais. Mais tu prends un énorme risque. Un homme de principe comme toi , comment va-t-il résister à un monde ou on change de principe comme on change de chemise.. Comment vas-tu faire pour imposer ton humanisme à leur mondialisme.. ?

12- Quand j’étais petit j’étais très turbulent, ma mère et mon père avait beaucoup de misère avec moi. À l’école je faisais des mauvais coups et à la maison je me faisais punir. C’est dans la rue que j’ai trouvé finalement des jeunes comme moi pour me comprendre. Des jeunes qui vivaient à peu près les mêmes problèmes que moi. Aujourd’hui, je considère que je n’ai pas raté ma vie parce que j’ai appris beaucoup de la rue. Mais ce n’est pas tous les jeunes noirs qui échappe à l’enfer de la rue. C’est sûr que ma mère aurait aimé que je devienne médecin, avocat peut-être même politicien. Mais la politique ce n’est pas mon genre. Mais quand je vois des gens comme toi se présenter en politique, ça me redonne confiance. Pour la première fois de ma vie je me sens concerné par la politique parce qu’un noir se présente aux élections et pas n’importe lequel. Je t’ai vu à la télé l’autre jour, j’ai aimé ce que tu as dis sur les enfants d’immigrants, ça va droit dans mon cœur.. je n’ai jamais voté.. mais pour toi je vais le faire parce que quand tu parles tu me touches, Je me fier d’être noir. Je n’ai jamais voté de ma vie. Quelque chose me dit que tu vas être élu. Ça serait quoi La première chose que tu vas faire, une fois élu.. ?

13- Maka, Je te souhaite vraiment bonne chance pour être le deuxième noir élu au Québec. Mais si jamais tu n’es pas élu en politique, je serais volontaire pour être dirigé par toi dans une mise en scène. je me vois bien chanter mon pays dans ces paroles que j’ai écris il y’a sept ans alors que j’étais libre.. ça s’appelle Sécurité avant prospérité.. Maka Kotto, tu as écris un recueil de poésie que tu as appelé ‘’Femme’’, Moi j’ai écris une chanson qui s’appelle femme. Je vais te la chanter et tu me diras si nous parlons de la même femme..

14- Maka Kotto, il y’a quelques semaines, tu as enterré ton père sur la terre d’Afrique. Je suis sûr qu’il est fier de toi parce que à ta manière tu aides l’Afrique en aidant les gens d’ici. Au nom de tous mes camarades, je te déclare Maka Kotto, Souverain anonyme.


Discours de Wendell Phillips prononcé en décembre 1861 sur Toussaint L'ouverture, à New York et à Boston
Traduction par le Docteur Letances
Cliquez


retour à émission | retour à la liste des rencontres

©M.L. 2003