Jeudi 7 novembre 1996

Andrée Lachapelle

Sainte Vierge
Dis-moi que je rêve..!
C'est Lachapelle en personne.

Ce matin à ma fenêtre, un poisson avec des ailes
est venu m'annoncer une bonne nouvelle
" Une belle femme sera aujourd'hui parmi vous,
c'est ce que le Québec a fait de plus beau "
J'aime les poissons qui ont des ailes
leurs nouvelles sont bonnes et belles.

Andrée Lachapelle
Bienvenue parmi les
Souverains anonymes

1- Bienvenue Andrée Lachapelle dans notre grand théâtre, les portes de Bordeaux et celles de nos coeurs s'ouvrent à toi. Nous savons que tu es une de nos plus grande comédienne de théâtre. Je dois te dire que beaucoup parmi nous n'ont jamais vu une pièce de théâtre. C'est par la télévision que nous te connaissons. Mais en préparant cette rencontre, nous avons lu beaucoup de chose sur toi. Mohamed nous a parlé de toi. Nous savons donc que le bonheur est de passage parmi nous aujourd'hui. Et quand le bonheur est de passage à Bordeaux, nous faisons ce que tu fais toi-même Andrée Lachapelle: Nous sautons dessus..! Alors commençons par faire connaissance et dis-nous Andrée quelle genre d'enfance as-tu vécu qui donne à tes yeux ce regard qui inspire les poètes et les dramaturges..?!?

2- Andrée Lachapelle, sur une trentaine d'années, tu as joué dans 44 pièces de théâtre, 15 téléromans et au moins 15 long-métrages. Qu'est-ce qui donne une carrière aussi fructueuses. - Le désir d'émerveiller les autres..?
- La volonté de réaliser ses rêves..?
- Ou tout simplement le goût d'améliorer le monde ..?!?

3- Moi je ne vous ai jamais vu au théâtre. Seulement à la télé dans des téléromans. Cela veut dire peut-être que vous avez deux publics différents. N'est-il pas frustrant pour vous Mme Lachapelle de voir que le public du théâtre dont vous êtes la plus proche est moins nombreux que celui de la télé.. Autrement dit, le théâtre au Québec est-il condamné à rester aussi marginal..?!?

4- Je m'appelle Patrice, avant de vous poser ma question j'aimerais vous dire Mme Lachapelle ma relation avec le théâtre. Le seul événement théâtrale qui a marqué ma vie c'est la séparation de mes parents. Chez-nous, les scènes de ménage étaient dignes des plus grandes performances théâtrales. Aujourd'hui, j'en parle avec un peu d'humour, mais au fond de moi, la séparation de mon père de ma mère est un drame qui me hante encore. Mme Lachapelle, je sais que la vie ne vous a pas épargné quelques épreuves. De quelle façon votre expérience de vie nourrit vos personnages de scène..?

5- Mme Lachapelle, moi aussi je suis comédien. Mais je suis comédien d'un seul personnage. Si le seul et unique personnage de Marc Favreau s'appelle Sol, mon seul et unique personnage à moi s'appelle Bell. Mon personnage est celui d'un expert en télécommunication qui détourne des réseaux de lignes téléphoniques pour faire entendre à un tibétain qui réside à Montréal la voix de sa mère qui reste au bout de la terre. Avant d'arriver au théâtre de Bordeaux, j'ai joué au théâtre de la rue St-Antoine à guichet fermé. Mon souffleur était un avocat de renommée. Au lendemain de ma prestation, la critique du juge était à la hauteur de ma performance. Le juge m'a offert un contrat de deux ans non négociable au grand chapiteau de Bordeaux. Le juge ne savait pas et ne sait toujours pas encore qu'à Bordeaux les spectateurs sont tous des tibétains qui voudraient parler à leurs mères qui restent aux bout de la terre..!
Mme Lachapelle, parmi vos nombreux personnages de théâtre, y'en a t-il un en particulier qui vous a été utile dans votre carrière plus que d'autres..?!?

6- Mme Lachapelle, vous avez devant vous un comédien accompli. J'ai commencé à faire du théâtre depuis l'âge de deux ans. Mes théâtres c'était des familles d'accueil et des foyers d'accueil. Naturellement, après avoir joué dans ces petits théâtres, mon ambition était de monter sur la scène du grand théâtre d'accueil. Mon rêve s'est réalisé. Depuis quelques mois je fais un malheur sur les planches de Bordeaux. N'est-ce pas les gars..?! (OUI..)
Mais comme tout les comédiens je garde des bons souvenirs de mes débuts au théâtre.
Je garde de mes années aux foyers d'accueil des anecdotes croustillantes. Les occasions ne manquaient pas pour jouer de la comédie. Par exemple quand il fallait rejoindre ma petite amie qui m'attendait au coin de la rue, mes éducateurs du jour avait droit à une belle performance dramatique. Et à mon retour à 3h du matin, j'offrais à mes éducateurs de nuit une performance comique.. Aujourd'hui à Bordeaux, mes performances sont plutôt du genre comédie-dramatique.
Mme Lachapelle, voici ma question: Est-ce qu'il faut nécessairement savoir mentir pour savoir jouer la comédie..?!?

7- Mme Lachapelle, à l'âge de 12 ans j'ai perdu ma mère. Je n'avais jamais connu de père. Aujourd'hui, à l'âge de 19 ans, j'ai une grand-mère qui s'est occupée de moi et des amis sur qui je peux compter. Mais personne ne peut jamais remplacer ma mère. Toi Andrée, tu as perdu une fille qui s'appelait Anne mais tu as eu trois autres enfants. Est-ce qu'un enfant est plus remplaçable qu'une mère..?!?

8- Bonjour Mme Lachapelle. En 1975, j'avais 13 ans. J'étais à Saigon et comme beaucoup de vietnamiens ma famille voulait fuir le régime communiste. En 1982, je suis arrivé à Montréal après un long séjour dans un camp de réfugiés en Malaisie. La prison de Bordeaux à côté de ce camp est un hôtel à deux étoiles. Mais en Malaisie on ne voyait jamais d'étoiles. Il fallait attendre le 5 avril 1982 pour que les étoiles brillent de nouveau. Je garde de l'aéroport de Mirabel le souvenir d'une planète nouvelle où la liberté est bonne à respirer. Depuis mon arrivée, j'ai fais toutes sortes de métiers, restaurant, manufacture, banque et depuis quelques jours je suis en vacance pour quelque semaines à hôtel de Bordeaux. Aujourd'hui, je fais une rencontre intéressante avec une grande comédienne que je n'aurais jamais rencontrée si je n'étais pas à Bordeaux. Mme Lachapelle, je suis un vietnamien qui adore le Québec et les québécois. Vous, vous êtes une québécoise. Quelles sont les cultures pour qui vous avez une admiration particulière..?!?

9- Bonjour Madame Lachapelle, je m'appelle Nicorici, je suis roumain d'origine. Quand j'étais petit, à l'âge de 8, 9 ans, il était obligatoire pour moi et pour tous les élèves des écoles en Roumanie de respecter certains rituels patriotiques. Par exemple, les éducateurs nous obligeaient dans un grand espace à nous entasser pour former avec nos petits corps des lettres en majuscules: C.A.U.S.E.S.C.U qui veut dire Causescu. Ce dictateur communiste aimait bien voir son nom écrit partout chaque fois qu'il prenait l'avion. C'était un caprice parmi d'autres que Causescu infligeait à son peuple.. Je veux juste savoir si vous avez déjà joué dans une pièce ou le personnage principal est un dictateur des pays de l'est..?!?

10- Bonjour Andrée Lachapelle, je m'apelle Claude. Martina North, c'est le personnage que tu joues actuellement dans la pièce " Le passage de l'Indiana " écrite par Normand Chaurette. Ton rôle est celui d'une romancière qui se fait plagiée par un jeune écrivain. 83 lignes mots pour mots de ton roman se trouvent dans le sien. Il paraît qu'à la fin de la pièce rien n'est plus clair. Le plagiat n'est pas prouvé hors de tout doute. Ça me rappelle certaines causes que j'ai connues moi-même devant le tribunal. Est-ce que le message de cette pièce ne serait pas finalement celui de l'injustice du hasard à laquelle personne n'échappe..?!?

11- Puisque Normand Chaurette a écrit spécialement pour toi le personnage de Martina North, est-ce que cela veut dire que tu l'interprètes avec un sentiment particulier..?!?

12- Vous avez d'abord présenté " Le passage de l'indiana " au Festival d'Avignon en France. D'après les critiques, vous avez fait un malheur. Comme tu sais Andrée, pour certains québécois il faut passer par la France pour être reconnu chez eux..! Est-ce que cela vous donne plus d'assurance pour affronter le public montréalais. Avez-vous moins de trac devant les montréalais que devant nos cousins les gaulois..?!?

13- Andrée, vous les comédiens, avant de monter sur scène, on vous dit merde pour vous souhaiter bonne chance. Moi avant de passer devant le juge je me suis dis merde. Mais ça ne m'a pas apporté bonne chance. Au contraire, je suis dans la merde. Excepté ce moment de bonheur devant toi. Dis-moi Andrée, quelle est le rapport entre la merde et la chance. D'où vient ce rituel merdique..?

14- Si je ne me trompe pas, tu n'as jamais interprétée le rôle d'une sorcière. Ce n'est pas difficile de deviner pourquoi. Vous êtes trop belle pour ce genre de rôle. Mais au fond de toi, ça ne t'a jamais tenté d'incarner un personnage très différent de toi et de l'image que tu projettes..?!? Genre une alcoolique, toxicomane, maniacodépressive, détenue à vie dans une prison au milieu d'une île deserté..?!!!?

15- Andrée Lachapelle, regarde-moi. Regarde-moi bien dans les yeux. Avant toi, d'autres belles femmes me l'ont dit. Marina Orsini, Macha Grenon, Sylvie Drapeau et même Guilda. Elles m'ont toutes dit que je suis beau, dis le moi toi aussi, je serais comblé..!!

16- Andrée Lachapelle, tu as déjà été présidente de la galerie Maximum qui exposait des ouvres d'art créés par des personnes incarcérées. Donc, tu sais bien que la meilleur façon pour un détenu de s'évader dans une prison c'est de devenir créateur. A Bordeaux, un des moyens de création pour nous c'est la musique, la poterie et la radio. Avec la radio, nous communiquons aux auditeurs nos préoccupations et nos créations musicale et écrites. On écrit des lettres, des chansons et des poèmes. Je te demande Andrée Lachapelle de nous faire l'honneur d'interpréter quelques poèmes crées par nous derrières ces murs café-crèmes.. A toi de jouer et à nous d'applaudir.. (applaudissements).

18- Madame Lachapelle, il arrive que par hasard, un condamné à mort se fasse frappé par la foudre aussitôt après son évasion. Mais le hasard parfois il fait bien les choses. Par exemple dans votre pièce " le passage de l'Indiana " Martina North soupsonne Erick Mahoney de lui avoir volé une tasse de café. Pour Martina North, cette tasse est plus chère que tout l'argent du monde. C'est ce qui lui reste de ses parents tués dans dans un naufrage. Cette tasse nous l'avons reconstituée de nos propre mains ici à la prison de Bordeaux. Nous savions pas que par hasrad, il est question d'une tasse dans la pièce que tu joues. Mais c'est à toi Andrée Lachapelle que nous l'offrons. Avec cette tasse tu boiras à notre santé en répétant la plus belle pharase de ta pièce " Que l'amour est au dessus de tout " Andrée Lachapelle, au nom de tous mes camarades, je te déclare Souveraine anonyme.. (applaudissements).


retour à émission | retour à la liste des rencontres

©M.L. 1998