Spectacle bénéfice
L'Aut'journal

 

Bonjour tout le monde.
Tout d'abord, je dois vous dire que je ne connais pas l'Aut'journal, je ne l'ai jamais lu auparavant. Aujourd'hui, ce journal m'intéresse parce qu'il me donne la parole. Je suis un ex-détenu, un ex-prisonnier, une ex-personne incarcérée ou si vous préférez, un ex bénéficiaire du système carcéral et correctionnel du Québec.. (Je suis donc une personne très importante..)

Depuis 86, je fréquente la prison de Bordeaux. 13 fois en treize ans. À chacune de mes sorties, il y avait toujours un gardien pour me dire à la prochaine Monsieur Jasmin..

A mon dernier passage à Bordeaux, j'ai découvert un espace de liberté que d'autres détenus fréquentent depuis presque 10 ans. Ça s'appelle Souverains anonymes. Des micros, une radio et un droit de parole et d'opinion pour des hommes confinés derrière le mur du silence.

Quand je voulais m'évader de Bordeaux pour briser ce mur de silence,
Je quittais ma cellule
Je traversais les couloirs
Je saluais mes amis
Et je leur disais à plus tard
Je ne quittais pas Bordeaux
Du moins pas encore
Je m'évadais dans les mots
Et la musique des noirs..

Les moments de liberté et même parfois de bonheur que je vivais à Souverains anonymes ne faisaient qu'augmenter mon angoisse une fois de retour dans la cellule où je recommençais à faire du temps. Donc à réfléchir et à se reposer la même maudite question. " Qu'est-ce que je fais ici encore une fois, une treizième fois "

C'est peut-être normal qu'un homme aille en prison une fois dans sa vie. Mais ce n'est pas normal d'aller en prison treize fois, en treize ans. Au moins, 80% des détenus de Bordeaux sont comme moi, des " à la prochaine fois"..

Comme par hasard, la majorité des détenus récidivistes viennent de familles pauvres. Des familles d'accueil. Niveau de scolarisation dépasse rarement le secondaire trois. Certains ne savent même pas écrire ni lire. Ils sont très rares les fils de bourgeois en prison.. Ils sont beaucoup plus rares que des drogués, des malades du sida et des malades mentaux qu'on appelle familièrement des soucoupes.. La prison c'est plus grave qu'une école de crime. La prison c'est une MAISON. Une maison accueillante, attachante. Une maison où on s'ennuie de votre présence. Une maison avec des habitudes, des règles, des amitiés incertaines, des méfiances et surtout beaucoup de haine entre des hommes qui n'ont pas demandé à se haïr les uns les autres. Le système est développé et cultivé pour que les détenus et les gardiens se haïssent à mort. ..

En parlant de mort, vous avez peut-être entendu parler d'un homme mort à Bordeaux il y a trois semaines. Cet homme qu'on a trouvé pendu dans sa cellule, je l'ai connu en personne il y a quelques semaines. Pourquoi cet homme s'est donné la mort dans une cellule de prison.. Aucun journaliste n'a fait l'effort d'exiger les détails et les circonstances de cette mort non annoncée.. Et toutes les autres morts passées à l'oubli..

L'oubli, l'indifférence, le silence.. C'est ça la vraie prison dont nous sommes tous responsables.. Est-ce que vous savez que Bordeaux vous appartient.. Non, vous ne le savez pas.. Vous n'avez jamais manifesté devant la porte de Bordeaux pour exiger une amélioration des conditions de sorties. Exiger des programmes qui font des détenus des personnes moins criminalisés à leur sortie qu'à leur entrée. Actuellement la prison est plus dangereuse pour un prisonnier que le prisonnier pour la société. Non, vous ne savez rien sur la prison et sur ses dangereux effets secondaires.. Vous savez plus sur le Kosovo, le Colorado et Julie Payette que sur Bordeaux..

Alors quoi faire pour savoir.. Parler, parler, parler et donner la parole aux détenus et aux ex-détenus, comme le fait aujourd'hui l'Autjournal. Parler et donner la parole aux détenus et ex-détenus. Ils ont beaucoup de choses à dire, pas seulement sur la prison.. Mais sur eux, leurs vies, leurs créations, leurs poèmes, leurs chansons et leurs projets.. Prenez par exemple mon ami Josié Brutus, lui aussi un Souverain anonyme. Et lui aussi on lui a dit souvent à ses sorties de prison " À la prochaine fois". Je pense que cette fois, les gardiens vont attendre longtemps son retour en prison parce que le projet de mon ami Josié Brutus c'est de faire le tour du monde à bicyclette.. Il sera le premier noir dans l'histoire à faire le tour du monde à bicyclette, il donnera une conférence de presse le 26 juin. Josié est avec nous dans la salle je vous demande SVP de l'encourager très chaleureusement..

Je répète, pour connaître ce qui se passe dans les prisons, il faut en parler et donner la parole aux prisonniers, comme le fait l'émission Souverains anonymes et aujourd'hui l'Aut'journal, un journal que je n'ai pas encore lu, mais qui mérite déjà tout mon respect, mon attention et mon abonnement.. Merci.

Une dernière chose, l'émission Souverains anonymes, est toujours diffusée sur CIBL, mais à partir de maintenant ça va être les samedis à 14h.30 et les lundis à 9h du matin.. Merci.

Texte lu par Richard Jasmin au bar le Midley mercredi le 2 juin 1999


retour à émission | retour à la liste des rencontres

©M.L. 1998