Jeudi 19 mai 2005

Guy-A Lepage

Comparée à ton émission ''Tout le monde en parle'',
la notre aurait pu s’appeler ''PERSONNE N’EN PARLE''..!

SA


Écoutez Guy-A Lepage chez les Souverains sans attendre le téléchargement
Version complète 1h 41mn

class="image"



Je quitte ma cellule
Je traverse les couloirs
Je salue mes amis
Je leur dis à ''plus tard''

Je n' quitte pas Bordeaux
du moins pas encore
je m'évade dans les mots
et la musique des noirs

Ma vie est un roman
Ma vie est une chanson
Qui en est l'auteur
c'est toute la question

Des questions que je me pose
en vers et en proses
Je te salue homme dont tout le monde en parle
Et je te plaide notre cause

Guy-A Lepage
Bienvenue parmi
les Souverains anonymes

1- Bonjour Guy-A, Aujourd’hui, tu t’offres un beau cadeau. Réaliser un caprice, celui de rendre visite aux Souverains que nous sommes. Celui d’arracher à ton temps très précieux un moment pour te faire et nous plaisir. On dit que le temps c’est de l’argent. Moi, je dis que le temps, c’est surtout le temps de vivre, alors vivons ce temps présent et buvons à ta santé et la nôtre.. Parlons de toi avant de parler de nous. La première question est importante, fondamentale, existentielle, peut-être la plus importante de toutes les questions. Derrière l’homme de communication, d’humour et de compassion, Qui es-tu Guy-A Lepage.. ?

2- Moi Guy-A, je suis Mc Magic. Qui suis-je.. ? Une question que je me pose, en ver et en prose. Ce que je sais de moi c’est que dans deux semaines je quitte cet endroit après 2 ans plein. Dans deux semaines, j’aurai passé 2 années, 24h sur 24h entre les murs de la prison de Bordeaux. 2 ans, sans sortie temporaires. Sans libérations conditionnelles. Mai, je ne m’en plains pas, j’aurais payé ma dette à la société. Mes 7 enfants, ont tous aujourd’hui deux ans de plus que lorsque je suis entré, le plus jeune à un 1 ans, et le plus vieux 16 ans. Souvent certains gardiens de mauvais esprit, disent aux détenus libérés ‘’à la prochaine’’. Pour moi cette fois, ils vont m’attendre longtemps avant que je remette les pieds ici. C’est à dire jamais.. ce qui motive ma détermination c’est le désir de ne plus être loin de mes enfants. Y’a rien d’autre de plus motivant qu’un enfant qui a besoin de son père pour grandir et donner un sens à sa vie. Tu en sais quelque chose Guy-A, tu as un enfant de 13 ans, et si j’ai bien compris d’une entrevue, c’est la plus belle chose qui t’es arrivé dans ta vie. Imagine, cela m’est arrivé 7 fois. Comment veux-tu que je remette les pieds en dedans.. ? Moi aussi, avant d’aller dormir, j’aimerais aller voir mes enfants dans leur lit et m’assurer qu’ils dorent bien. Avoir des enfants, c’est signer un contrat à vie avec l’inquiétude.. N’est-ce pas Guy-A.. ?

3- Bonjour Guy-A, tu dis dans cette entrevue télévisée, que tu es devenu plus fin avec le monde depuis que tu as un enfant. Tu prouves plus de compassion pour l’humanité. Si tous ceux qui ont des enfants prouvaient la même chose, il y’aurait peut-être moins de guerre dans le monde.. On n’engagerait pas des enfants comme soldats. Qu’est-ce que ton fils rêve de devenir un jour, un soldat ? Ou un humoriste.. ?

4- En écoutant cette même entrevue, tu m’as donné l’envie d’avoir moi aussi un enfant. Mais je ne suis pas encore sûr d’être à la hauteur d’une telle responsabilité. J’ai 20 ans, et j’aimerais d’abord vivre d’autres expériences avant de m’attaquer à un tel défi. En attendant, je travaille pour remplir le compte de cet enfant avant qu’il ne vienne au monde. Je veux qu’il mange bien, qu’il dorme bien, qu’il s’amuse, qu’il joue beaucoup et surtout je veux qu’il s’instruit. Peu importe le métier qu’il choisira, je veux qu’il soit bien éduqué. Quand je serais sûr de lui offrir tout ça, alors là je n’hésiterai pas. Beaucoup trop d’enfants non désirés viennent au monde. Toi Guy-A, est-ce tu avais attendu d’avoir assez de moyen ou assez d’amour pour celle qui est la mère de ton fils avant de décider de passer à l’action.. ?

5- Bonjour Guy-A, je suis Charly. Comme toi, je suis parti de chez-moi très jeune. Mais pas parce que je le voulais, on m’a forcé de quitter la maison. C’est ma mère elle-même qui m’a déplacé de Montréal à Port-au-prince pensant que j’allais améliorer mon éducation. Toi tu ne le regrette pas d’avoir quitter la maison jeune, moi je ne peux pas ne pas le regretter quand je vois le résultat. Dis-moi Guy-A, jusqu’à quel âge tu aimerais que ton fils reste à la maison.. ?

6- Bonjour je suis Carlos, je suis à Bordeaux parce que je ne voulais pas travailler comme un esclave toute ma vie pour un salaire de misère. On dit que le travail c’est la santé, moi je dis que le travail au salaire minimum c’est de l’esclavage. À ton avis Guy-A, ont vit pour travailler, ou on travaille pour vivre.. ?

7- Bonjour Guy-A, je suis Yvon, moi aussi j’ai écouté cette entrevue de toi que j’ai bien appréciée. C’est quand tu as parlé de la naissance de ton fils que j’ai été le plus touché. Tu as dis que le plus loin ou on peut aller en amour c’est quand fait un enfant. Tu as dis aussi que depuis que tu as un enfant tu prouves plus de compassion pour les humains. Moi, c’est depuis que j’ai perdu mon fils que je me sens plus proche de l’humanité. Tu as un enfant, moi j’en ai cinq dont un qui s’est suicidé. Il s’est enlevé la vie au moment ou je m’attendais le moins. Il venait d’avoir un enfant, tout allait bien pour lui. Il était bien avec sa blonde. Il s’est tué sans laisser un mot. En préparant cette rencontre, nous avons eu une discussion intéressante sur le suicide. Il ne sert rien de culpabiliser. Il vaut mieux penser à ceux qui restent et leur accorder tout le temps qu’il faut pour les aimer. C’est la meilleure prévention qu’on peut faire contre le suicide des jeunes. Y’aura jamais assez de prévention contre le suicide aussi longtemps que le Québec demeure le troisième au monde au niveau des gars et le quatrième au niveau des filles. Ma question : L’humour et la télé peuvent-ils faire quelque chose pour la prévention contre le suicide.. ?

8- Bonjour Guy-A, tu as fait partie d’un groupe d’humour qui n’existe plus. Mais, si je ne me trompe pas, les membres du groupe vous êtes restés très proches, très solidaires et votre amitié est toujours intacte. Cette amitié, est-ce le plus bel héritage que tu gardes de ton aventure avec RBO.. ?

9- Salut Guy-A, toi et moi nous avons un point en commun, nous détestons l’autorité. C’est celle de la police que je n’aime pas surtout. Quand je dis bonjour la police, c’est parce qu’elle n’a pas réussi à m’attraper. Quand elle m’attrape, je ne dis rien sans la présence de mon avocat. Et toi Guy-A, qu’est-ce que la police te répond quand tu lui dis bonjour.. ?

10- Guy-A, cette année, tu es l’homme dont tout le monde parle. Mais la télé c’est éphémère, un jour tu seras l’homme dont tout le monde avait parlé. Ce n’est pas à toi que je vais l’apprendre que la télé c’est un produit de consommation jetable. On se rappelle des émissions d’il y’a trente ans, mais pas celles d’il y’a deux ans.. Entre Tout le monde en parle et un Gars et une fille, laquelle des deux aimerais-tu qu’on en parle encore dans dix ou 15 ans.. ?

11- Salut Guy-A. Un gars et une fille, c’est une série qui a remporté un succès international. Je te propose de faire une autre série qui aurait autant de succès. ¸a serait une sorte de suite de ‘’Un gars, une fille’’. ‘’Un gars, un gars’’ ou ‘’Une fille, une fille’’. Avec laquelle de ces deux séries tu te sens prêt à raconter des histoires et dans la quelle des deux tu te vois donner un rôle et lequel.. ?

12- Comparée à ton émission Tout le monde en parle, la notre aurait pu s’appeler PERSONNE N’EN PARLE. Parce que personne ne parle de réinsertion sociale, personne ne parle des visites contact limitée, personnes ne parle des suicides en prison, personne ne parle des conditions sociales et familiales qui amènent quelqu’un à se droguer ou à faire un vol. Par contre, dès qu’une émeute éclate en prison, tout le monde en parle, un délateur délatte, tout le monde en parle, une banque est braquée, tout le monde en parle. Une erreur dans les libérations conditionnelles, Tout le monde en parle. Je n’ai rien contre qu’on en parle. Mais parlons de tout. C’est vrai que les gens ne prennent pas leur petit déjeuné en parlant de réinsertion sociale ou de surpopulation des prisons. Ce n’est pas encore à la mode. Et pourtant ça devrait les concerner au plus haut point. Économiquement, socialement et moralement ça les concerne. L’état peut dépenser beaucoup trop pour entretenir les prisonniers. Parfois inutilement, 300$ d’amende devient 3000$ avec les intérêts, un sans abris ne peut pas payer ça. Résultat, il se trouve à Bordeaux pour 3 mois et c’est toi et les autres contribuables qui payent 15 mille $ pour une amende non payé par un sans abris… Et qui sait ce que le sans abris pourrait apprendre en dedans pour devenir un vrai criminel.. ? Je ne te le souhaite pas Guy-A, mais si tu devais te trouver en dedans, laquelle des leçons tu choisirais à apprendre dans le menu de la prison : Comment voler une banque, comment voler une maison, comment frauder, comment trafiquer, comment ouvrir une porte barrée, comment faire pousser du pot. Ou alors tu as d’autres choix : Comment écrire ton nom, comment améliorer tes mathématiques, ton informatique, ta musique, ta poterie ou comment améliorer ton art de parler devant un micro.. ? Que choisirais-tu pour passer le temps, le temps que ça passe.. ?

13- Bonjour Guy-A, Sur l’incident du Gala de l’ADISQUE ou tu as lancé un Félix en l’air pour protester contre l’absence d’un artiste, je n’ai aucune question ni aucun commentaire à faire. Par contre je vais te poser la même question que les SA avaient posée il y’a 15 ans à Richard Desjardins. Quelle est ta vision de la justice au Québec.. ? Pour t’aider à répondre, il paraît que 5% de la population canadienne possèdent 60% de l’argent.. Beaucoup de ces gens là se trouvent au Québec. Les Démarais et les Péladeau entre autre. !!

14- Bonjour Guy-A. On dit que la télé serait malade de réalité d’où toutes ces émissions téléréalité. Celle avec les babines gonflables d’Anne-Marie Losique ou le chien malade de Michelle Richard. Supposons qu’un juge te condamne à jouer dans une de ces émissions qui n’en finissent plus d’envahir la télé, dans quel décor tu préfèrerais jouer, celui d’une ferme, d’un loft, d’une école pour fille, d’une école pour gars, d’une cuisine italienne, d’un château français ou d’une prison québécoise.. ?

15- Guy-A Lepage, Quand Pierre Bougault est mort, tu lui avais rendu un touchant hommage à l’église Notre Dame. Je ne sais pas si tu te considères comme son fils spirituel. Tu as certainement retenu de ton prof de communication à l’UQAM de ne pas avoir peur de parler au risque même de se tromper. J’espère qu’à ton tour tu inspireras d’autres jeunes à apprendre la fierté d’être ce qu’ils sont. Nous sommes fiers d’avoir échangé avec toi quelques paroles. Des paroles dont personne ne parlera, mais entre nous ça restera un excellent souvenir. Au nom de tous mes camarades ici présents, je te déclare Guy-A Lepage, Souverain anonyme.


retour à émission | retour à la liste des rencontres

©M.L. 2005