Jeudi 06 mai 1999

Lilison DiKinara

Je quitte ma cellule
Je traverse les couloirs
Je salue mes amis
Je leur dis " à plus tard "

Je n' quitte pas Bordeaux
du moins pas encore
je m'évade dans les mots
et la musique des noirs

Ma vie est un roman
Ma vie est une chanson
Qui en est l'auteur
c'est toute la question

Des questions que je me pose
en vers et en proses
Je te salue homme d'Afrique
Et je te plaide notre cause

Lilison Di Kinara
Bienvenue parmi les
Souverains anonymes


ci-bas extrait sonore

1- Salut à toi Lilison et à ton groupe, Bruno Rouyère, Daniel Belgarde, Nathalie Dussault et Sylvain Quenel. Lilison Cordeiro, de Guinée Bissau jusqu'à Bordeaux en passant par Montréal, tu arrives jusqu'à nous avec des paroles et une musique qui tombent au bon moment et à la bonne place. Tu viens mettre au monde ton premier album québécois Bambatulu avec un producteur et des artistes musiciens du Québec. Avant de te dire ce que nous en pensons, faisons d'abord connaissance. Tu es né dans une ancienne colonie portugaise, Guinée Bissau. Parle-nous de ton enfance africaine, il paraît que chez vous, les enfants viennent au monde en chantant.. ! Est-ce ton cas.. ?

2- Lilison, Tu portes sur toi 24/24h une corne de bélier que ta mère t'a donné pour te protéger et te garder sur la voie de la musique. C'est un sage de ton pays qui l'a donné à ta mère.. Raconte-nous l'histoire.. ?

3- Derrière ton premier album québécois, il y a tout un cheminement et une expérience de vie et d'artiste. Il y a bien sûr l'Afrique de l'ouest, l'Europe, des études en art et puis ton arrivée à Montréal depuis treize ans. Quel bilan tu fais de ton expérience d'immigrant.. ?

4- Salut Lilison, je m'appelle Raphaël. Mon Afrique à moi s'appelle Haïti que j'ai quitté à l'âge de 9 mois pour être adopté par une famille québécoise de Val d'or où je suis presque le seul noir de la région. Il a fallu que je me trouve à la prison de Bordeaux avec beaucoup d'autres noirs comme moi pour me rappeler que j'ai des origines haïtiennes et une langue créole que je ne parle pas. La seule chose que la prison m'a apporté c'est le désir de connaître plus mes origines même si je me sens bien avec mon identité québécoise. D'où vient à ton avis ce besoin profond de ne pas oublier les origines de notre identité.. ?

5- Salut Lilison, je m'appelle Lino, je suis portugais et je tiens à te dire que mes ancêtres ne m'ont pas demandé mon avis avant d'occuper l'Afrique. Donc, ce n'est pas de ma faute personnelle si aujourd'hui tu parles portugais.. Mais entre toi et moi reconnaissons que c'est une belle langue.. et sans les portugais, le créole portugais n'existerait pas.. est-ce que je me trompe ?

6- Salut Lilison, Tu as déjà dit " Ici, je me sentirai toujours chez les autres ", Mais, on est souvent mieux chez les autres que chez-soi, si non pourquoi tous ces libanais, tous ces albanais, tous ces africains et tous les autres, POURQUOI ils quittent leur pays. Être chez les autres, quand on est pas très bien chez-soi, ce n'est pas une mauvaise idée.. Puis, on est mieux au Québec qu'en Yougoslavie par exemple.. Qu'en penses-tu.. ?

7- Salut Lilison, je sais que tu as une fille qui s'appelle Léontili. Un très joli nom ne peut être porté que par une très jolie fille que je n'ai pas le bonheur de voir avec vous. Je sais qu'elle chante avec toi, je veux savoir comment elle vit sa double identité entre le Québec et l'Afrique.. ?

8- Salut Lilison, je sais que ton père a déjà fait de la prison. Mon père aussi. Aujourd'hui, comme tu vois je suis les traces de mon père, mais je ne suis pas moins fier de lui. Faire de la prison pour une bonne cause surtout quand la bonne cause s'appelle " construire sa vie " je n'ai rien contre ça moi.. Pour quelle cause ton père a fait la prison, celle de construire sa vie ou construire son pays.. ?

9- Salut Lilison, je m'appelle Paul. Toi tu es artiste, moi je suis alcoolique. Toi tu chantes, tu joues de la musique devant un public. Moi, je chante dans un cimetière devant des bouteilles vides. Toi tu viens de Guinée Bissau. Moi je viens de Rigaud. Le cimetière de Rigaud, est toujours bien garni de bouteilles vides. La moitié témoignent de mon passage dans le cimetière et de mon succès devant le vide. La solitude ne connaît pas de frontière, ne connaît pas de pays ni de drapeau. Mais peut-être dans certaines cultures on apprivoise mieux la solitude. La solitude est une guitare qui flotte sur une rivière en Afrique. Si toi Lilison tu étais cette guitare, quelle main aimerais-tu te gratter pour soulager le poids de ta solitude.. La main d'un sage, la main d'un sorcier, La main d'un bon musicien.. ou la main de ta mère.. ?

10- Salut Lilison, de toute évidence la musique de ton album ne se laisse pas trop corrompre par des influences étrangères. C'est une musique fidèle à ses origines et pourtant, il y a dans certaines pièces de l'album une touche folk, est-ce que ça vient de la présence de musiciens québécois ou ça vient de tes influences nord-américaines.. ?

11- À tous les membres du groupe Lilison Di Kinara, j'ai quelques petites questions pour mieux connaître votre album :
- D'abord que veut dire le nom du groupe Di Kinara.. ?
- Les messages de tes chansons ne passeraient pas mieux si tu les chantais en français ou anglais.. ou du moins traduire les paroles dans la pochette ?
- Parmi les musiciens du groupe, qui a déjà été en Afrique pour faire de la musique.. ?
- La musique de l'album, est-ce qu'elle correspond à un genre particulier de ton pays.. ?

12- Lilison Di Kinara. Au nom des Souverains, je vous demande de mettre un peu du soleil d'Afrique dans notre château.. Bruno Rouyère, Daniel Belgarde, Nathalie Dussault, Sylvain Quenel et Lilison Cordeiro, à vous de jouer et à nous de vous applaudir....

(Raphael Luxy, un Souverain anonyme, chante sur la musique de Lilison. Moment magique)
Cliquez et écoutez

13-Lilison Di Kinara, vos paroles et musiques sont désormais les notre. L'Afrique n'a pas fini d'impressionner l'Amérique. Je souhaite pour vous des longues routes de spectacles, quelques Félixes, quelques Victoires, mais surtout et toujours, le bonheur de faire de la musique. Vous êtes pour la première fois au Souverains anonymes, j'espère que ce n'est pas la dernière. Si vous revenez la prochaine fois, n'oubliez pas Léontili.. Au nom de tous mes camarades, je vous déclare, Bruno Rouyère, Daniel Belgarde, Sylvain Quenel, Nathalie Dussault et Lilison Cordeiro, Souverains anonymes..


retour à émission | retour à la liste des rencontres

©M.L. 1998