Jeudi 14 décembre 2000

Loco Locass

Faisons la guerre à la guerre avec des mots , des sons et des grimaces..
"SA"

Je quitte ma cellule
Je traverse les couloirs
Je salue mes amis
Je leur dis " à plus tard "

Je n' quitte pas Bordeaux
du moins pas encore
je m'évade dans les mots
et la musique des noirs

Ma vie est un roman
Ma vie est une chanson
Qui en est l'auteur
c'est toute la question

Des questions que je me pose
en vers et en proses
Je vous salue hommes provocateurs
Et je vous plaide notre cause

Chafik, Biz et Batlam
Bienvenue parmi les
Souverains anonymes

écoutez un extrait
Salutations de bienvenue 4'33
"Fouille-moi" et "Agents provocateurs" 4'08
signé: Bernard Rouleau

1- Salut Loco Locass, le temps est à la chasse, avec les Souverains de toutes races, de toutes masses et de toutes rapaces.. Faisons la guerre à la guerre avec des mots , des sons et des grimaces.. Faisons la guerre aux dégueulasses avec une langue tenace qui parle en face.. Laissons une trace au milieu des carcasses.. Loco locass, Prouvez-nous que vous êtes les as des as, ça passe ou ça casse On vous cède la place, avec cette questions cocasse : Le rap est-il assez rapace pour faire la guerre aux dégueulasses..?

2- Salut Loco Locass, vous n'êtes pas que des chanteurs rap.. vous êtes d'abord des jeunes révoltés.. Avec le rap et la poésie vous avez inventé votre rapoésie pour exprimer votre critique de la société.. Votre album Manifestif est un manifeste global contre l'insignifiance d'une droite politique qui prend de plus en plus de place dans le monde.. Dîtes-nous ce qui vous révolte le plus actuellement au Québec..?

3- Nous sommes des Souverains anonymes, et vous il paraît que vous êtes des Souverainistes déclarés. Moi aussi je suis comme vous pour la séparation du Québec mais à condition de se parer d'abord Monsieur Bouchard et toute sa gangue qui utilise la souverainté comme prétexte pour avoir le pouvoir.. Vous ne trouvez pas que la Souverainteté est devenue plus une marque de commerce qu'un véritable débat de société..?

4- Dans votre chanson Médiatribes vous vous attaquez au médias, radios, journaux, télés.. les radios cadenas, radio énergies, les Péladeau, les Démarais, les Conrad, Vous dîtes qu'on baigne dans le bordel des messages de masse prémastiqués Stikés..». À qui le dîtes-vous.. Vous n'avez pas nommé Jean-Luc Mongrain, un pharisien par excellence qui porte sur son épaule la conscience du monde.. Il a un faible pour les prisonniers. Chaque fait qu'il est question de prison il se montre pédagogue.. Moi il me fait chier. Et vous..?

5- Salut, Le putain de rap me décape, me happe me frappe et m'attrape... Je ne sais plus quoi en penser de cette musique qui envahit le monde entier.. Corrigez-moi si je me trompe. J'ai l'impression qu'il y'a rap et rap.. Il y'a ceux qui chantent du rap dans la rue pour s'en sortir.. Il y a le rap commerciale.. Certains groupes exploitent le rêve des jeunes pour leur vendre un univers inaccessible.. Et il y a maintenant le rap souverainiste, le votre.. le rap indépendantiste, séparatiste. Au prochain référendum sur la Souveraineté, auprès de qui allez-vous chanter pour votre cause, Parizeau, Bouchard ou Falardeau..??

6- Salut, Je m'appelle Balbin, on ne dirait pas que je suis colombien.. certains pensent que je suis nord africain parce que dans mon accent il y a du miel et du cumin.. c'est vrai que je suis un homme qui vient de loin.. mais pas si loin que ça.. je viens de Mile-end le quartier le plus multilingue de Montréal.. Haïtiens, jamaïcains et indiens sont mes voisins.. J'aime leur langue et leur musique.. À part un petit côté arabe, votre musique, je la trouve trop québécoise.. Est-ce que ça vous arrive d'écouter la musique de vos voisins..?

7- Je suis Carl. Votre rap n'est pas le mien. Votre beat ne me dis rien, ne me fait pas danser, mais vos paroles me font réfléchir.. Particulièrement votre chanson « Sheila, chus la ».. une chanson dans laquelle vous dénoncez la putasserie des cliques politiques. Moi, je suis bien placé pour vivre ce que vous chantez.. ce que vous ne savez pas c'est que Sheila Copps c'est de la petite bière à côté du Ministre de l'Immigration du Canada qui déporte des haïtiens à la tonne.. Vous chantez « Sheila Chus là », vous êtes chanceux avec vos passeport canadiens.. Vous pourrez même insulter le premier Ministre en personne.. vous serez toujours là. Ce n'est pas mon cas.. Moi, bientôt je ne serais plus là.. Moi je vous dis « Sheila, chus plus là ». Un jour mes enfants apprendront que leur père a été déporté par le Gouvernement canadien sans que le Québec ne défende mon droit de rester avec mes enfants qui ont besoin de leur père.. Comment voulez-vous réaliser la Souveraineté du Québec quand les québécois se séparent d'une partie d'eux-mêmes.. Moi sans mes enfants je ne suis pas grand chose.. Mes enfants sont québécois.. Comment voulez-vous que mes enfants votent pour la Souveraineté en sachant qu'un jour leur père a été déporté sans que le Québec bouge le petit doigt..?

8- À l'ère de la religion cathodique, des cultures numériques et des sommets économiques, tout est global, rien n'est unique.. c'est la même musique, en rap ou en téchno-éléctrique, Les mots s'entendent moins que la musique, les mots sont écrasés par l'électronique.. Vive la musique acoustique.. les paroles acoustiques, l'amour acoustique.. Votre chanson « Isabeille et Biz » me rappelle des nuit d'amour où moi aussi « ..j'étais sensuellement sur elle, mes sens encensés étaient sensibles à son essence essentielle, elle était sensationnelle.. » J'aime cette chanson parce que les mots arrivent à l'oreille sans trop d'éffort .. Je trouve qu'on chante pas trop souvent l'amour en rap.. Merci de l'avoir fait.

9- Salut Loco locass, Votre rap n'est pas trop pro-gangsta, ou gunja.. Votre rap est topo pro-langage.. Je partage avec vous l'amour des mots.. Moi aussi je les croise, entrecroise, je les perd, je m'y perd, je m'y enchevêtre.. je m'y compromet, je l'admet.. De tous les mots, je préfère ceux qui se fâchent, qui font mal, qui tuent les virus du langage.. ceux qui sortent du fond de la terre parce qu'ils respirent la mort.. J'aime les mots indépendants qui n'ont pas besoin d'autre mots pour se défendre comme : Fraternité, souveraineté, dignité et bien sûr liberté. J'aime aussi : autodidacte, tracts, Ploutocrate et acte.. Les mots que je n'aime pas n'existent pas.. Mais tout les mots ne disent pas tout, c'est pourquoi il faut en inventer d'autres. Vous le faîtes dans votre Manifestif et moi aussi il m'arrive d'en inventer.. En voici deux textes que j'ai écris dans ma cellule :
Cliquez:
« Fouille-moi »
« Agents provocateurs ».

10- Loco Locass, continuez à rester arrogants, pertinents et tannants avec votre rapoésie et vos grimaces, le succès est à votre porte.. Je ne sais pas si vous allez changer le monde, mais le monde vous changera.. rester vigilants.. Merci à vos musiciens André Bilbo, Charles Imbeau , Jean-Philippe Pelletier, Naçer Taibi, Jean-Sébastien Nicol.
Et au noms de Tous mes camarades je vous déclare Chafik, Biz et Batlam Souverains anonymes...


retour à émission | retour à la liste des rencontres

©M.L. 2000