Radio Souverains

Magnolia accompagnée de Rick Howorth

Je quitte ma cellule
Je traverse les couloirs
Je salue mes amis
Je leur dis " à plus tard "

Je n' quitte pas Bordeaux
Ce n’est pas un drame
je m’évade dans les mots
et les yeux d’une femme

Ma vie est un roman
Ma vie est une chanson
Qui en est l'auteur
c'est toute la question

Des questions que je me pose
en vers et en proses
Je te salue belle et brave femme
Et je te plaide notre cause

Magnolia et Rick Howorth

Bienvenue parmi les
Souverains anonymes

Magnolia et Rick Howorth

écoutez l’émission
avec Magnolia sans téléchargement

12 août 2010

Première partie 54mn 48'

class="image"

Deuxième partie 52mn 58'

class="image"

-------

1- Bonjour Magnolia. Je m’appelle Georges. Je salue le grand guitariste qui t’accompagne aujourd’hui Rick Howorth. Magnolia, tu es auteure compositeure et interprète. Tu es aussi multi-instrumentiste. Et aujourd’hui s’ajoute à ton arc un autre métier : Souveraine. Souveraine parce que c’est la troisième fois que tu mets les pieds à Bordeaux pour visiter tes frères Souverains. Et je vois déjà que nous avons un point en commun. Moi aussi je suis Souverain parce que moi aussi c’est la troisième fois que je mets les pieds à Bordeaux. La différence entre toi et moi, je sais que toi que tu vas revenir à Bordeaux. Mais pas moi. Je te dirais plus tard pourquoi. Pour l’instant, faisons mieux connaissance. Il paraît que depuis l’âge de 4 ans que tu pratiques la musique. La musique c’est toute ta vie. Tu as accompagné les plus grands chanteurs du Québec. De Michel Rivard à Martin Léon en passant par Lhasa de Sela. Tu as fais des grandes tournées ici et ailleurs. Et tu as à ton actif un bon album dont tu as écris presque toutes les paroles. Ne sois pas surprise si je te dis que la chanson qui a attiré le plus notre attention s’appelle ‘’Mes avances’’. Alors, puisque j’ai le privilège de te poser la première question, je vais m’avancer un peu : Magnolia, puisque en quatre mois tu es à ta troisième visite chez les Souverains, que trouves-tu chez les Souverains de si intéressant, si charmant et si passionnant pour accepter de les voir et leur parler aussi souvent..?

2- Bonjour Magnolia. Je m’appelle Dominic. Je te dis tout de suite, ta présence parmi nous aujourd’hui, c’est mon cadeau de départ. Encore quelques jours et je serais loin de ce château de renommé. Je suis sûr que ta visite me portera chance. En écoutant ta voix sur la guitare et le banjo de Rick Howorth j’ai senti un air de liberté. Un air chaud. Un air d’été. J’ai eu trop longtemps froid entre ces murs. Je suis bientôt de retour à la vie. De retour à l’amour. De retour au soleil. Je vais refleurir comme cet arbre d’Amérique du sud qu’on appelle magnolia. Fleurir pour moi ça veut dire, vivre ma vie et non celle des autres. Continuer mon abstinence que j’ai commencée il y a 5 mois. Et ne jamais perdre de vue ma famille. Et toi Magnolia, à part créer des chansons que veut dire pour toi fleurir..?

3- Bonjour Rick, je m’appelle Ribad. Tu es considéré comme un des plus grands guitaristes du Québec. Tu as joué avec les plus grands. Beaucoup d’artistes avec qui tu as joué nous ont rendu visite. Michel Rivard, Daniel Bélanger, Luc deLarochelière. Le bassiste Mario Légaré avec qui tu travailles souvent est venu plusieurs fois. Aujourd’hui c’est à ton tour de nous faire l’honneur de ta guitare. Sur l’album de Magnolia, ta guitare et ton banjo sonne comme une deuxième voix. On sent que ta présence illumine et porte bien les paroles de Magnolia. Même si le folk n’est pas mon genre de musique, j’ai quand-même beaucoup apprécié les images suggérées par cette musique que tu joues si bien. Nous avons aussi bien écouté ton album instrumentale intitulé ‘’Magneto’’. Très intessant. La pièce Gorée, nous a transporté à l’île de Gorée en Afrique. Là où des milliers d’hommes ont été déportés en Amérique comme esclaves. Plus tard, un Souverain va essayer de chanter sur ta pièce Gorée. Merci d’être parmi nous aujourd’hui.

4- Bonjour magnolia, je m'appelle Claudel. La dernière fois que j'ai participé à Souverains anonymes, ça remonte à il y a 8 ans. Mohamed m'a demandé ce que je suis devenu et j'ai répondu ‘’Tranquille’’. Tranquille c'est aussi le titre d'une de tes chansons dans laquelle tu dis ceci: ''Inutile de courir toujours, après tout la vie suit son cours, comme l'eau qui coule dans une rivière, atteindra un jour la mer''. Dans ses paroles, je retrouve une maturité que j'essaye d'atteindre. Moi aussi, j'aimerais comme tout le monde, réaliser certains rêves, et peut-être parce que je suis allé un peu trop vite que mes rêves se sont avérés des illusions. Rester tranquille et s'armer de patience, c'est ce que j'essaye de faire et c'est ce que je retiens de cette chanson dont les paroles suivantes s'adressent à moi directement: ''Prends le temps de rêver un peu, saisi le moment et ferme les yeux, comme la chenille devient papillon, il y aura réponses à toutes les questions''. Merci Magnolia d'être notre papillon d'aujourd'hui.. Alors dis-moi, quelle est la question à laquelle tu n’as pas eu encore de réponse..?

5- Bonjour Magnolia, je m’appelle Jacques. À propos de Papillon. J'ai appris que tu fais partie d'un collectif qui s'appelle Deux Ailes. Avant de te demander de nous en parler un peu, j'ai envie de te dire ce que ces deux mots m'inspirent : Deux ailes. Quand je suis entré la première fois en prison, j'avais l'impression d'avoir laissé derrière moi les deux ailes qui me permettaient de me sentir libre, de m'envoler où je voulais comme je voulais. Je crois que n'importe quelle personne, homme ou femme, qui entre en prison doit vivre cette impression. Perdre ses ailes. Mais, je crois aussi que certaines personnes réussissent à retrouver leurs ailes avant même de quitter la prison. Parce que, comme dirait Richard Desjardins, le cœur est un oiseau. Pour retrouver mes ailes, je me suis mis à chanter, à écrire, à rire et surtout à méditer. Si l’homme se détruit dans la société, il pourrait se reconstruire dans la solitude. Être en prison, cela m’a donné une occasion formidable pour retrouver cette solitude. Les murs n’ont jamais empêché personne d’être libre de penser et de méditer. Ma nature d’homme libre n’a pas été finalement soumise aux conditionnements que l’on essaie de lui imposer. Ma chère Magnolia, tu as devant toi un homme avec des ailes. Mon sourire en ta présence le prouve.. Alors, parle-nous maintenant de ce collectif qu’on appelle Deux ailes..?

6- Bonjour Magnolia. Je m’appelle Farés. Je suis arrivé d’Algérie au Québec à l’âge de 10 ans, ça fait 13 ans que je ne suis pas retourné chez-moi. Il faut dire que lorsque j’ai quitté l’Algérie, il y avait presque une guerre civile qui se déroulait devant mes yeux. Heureusement le Canada m’a accueilli avec ma famille. Mais aujourd’hui, à Bordeaux, je ne me retrouve pas à ma place. J’espère qu’un petit retour en Algérie me fasse du bien. Les paroles de ta chanson ‘’Quand il fait froid’’ me rappelle Alger la blanche. Moi aussi quand j’ai froid au Québec, la chaleur d’Alger me manque. Je rêve de ce jour quand Bordeaux sera derrière mon dos. Ce jour où Alger sera devant moi. Si je veux couper avec ma vie avant Bordeaux, je dois reprendre contact avec ma vie avant le Canada. Mais le Québec fait partie de moi. Je ne le quitterai jamais pour toujours. Je crois que je suis condamné à aimer et vivre dans deux pays, Le Canada et l’Algérie. Et toi Magnolia, si tu devais choisir une autre ville pour oublier un peu l’hiver, ça serait laquelle..? Mexico City, Port-au-prince city ou Alger city..?

7- Bonjour Magnolia. C’est encore Georges. Comme tous les Souverains, j'ai écouté avec beaucoup d'attention ta chanson ''Mes avances''. Une chanson qu'on pourrait qualifier d'audacieuse. Une femme qui ose faire les premiers pas envers un homme en lui montrant quoi dire et quoi faire ne peut être qu’audacieuse, Certains diraient même effrontée. Moi je dirais simplement que c'est une femme qui a des envies naturelles. Mais en écoutant bien les paroles de ''tes avances'' je me suis arrêté sur cette phrase qui dit : ‘’Pauvre petit gamin, laisse-moi te prendre par la main''. Je ne sais pas à quel genre d’homme tu fais allusion, mais ce n’est certainement pas mon genre. Pas besoin de me prendre par la main, me montrer le chemin pour toucher le cœur d’une femme. Et je vais te le prouver ma chère maintenant avec ce poème que j’ai appelé simplement : La femme.

8- Bonjour Magnolia, je m’appelle Khaled. Tunisien d’origine. Canadien depuis 26 ans. C’est la première fois que je participe à l’émission Souverains anonymes. Je suis très content de savoir qu’on peut recevoir de la belle visite à Bordeaux. Moi aussi, j’ai été impressionné par ta chanson ‘’Mes avances’’. Je viens d’un pays où les femmes ont des façons moins directes pour faire des avances aux hommes. Mais chose certaine, il faut avouer que l’homme peut bien croire que c’est lui qui mène la femme. En réalité, ce sont les femmes qui mènent les hommes. Ce sont les femmes qu’on retrouve derrière les grandes décisions. Jean Crétien par exemple, ne faisait rien sans consulter sa femme Aline. Puisque tu sembles savoir ce que tu veux d’un homme, dis-nous STP, quelles sont les qualités que tu aimes chez un homme à part d’être tunisien comme moi..?!

9- Bonjour Magnolia, je m'appelle Haatym. Si je ne me trompe pas, il y a pas très longtemps, tu étais dans le coin de la Gaspésie et tu as revu la mer. Chanceuse. Moi aussi, je voudrais voir la mer, parce que la dernière fois que j’ai vu la mer, j’avais deux 2 ans. C’était à Rabat, au Maroc. Le quartier de mon père s’appelle Yacoub Al mansour, il donne directement sur l’Océan Atlantique. Je veux revoir cet Océan parce qu’il est plus grand que la terre, plus grand qu’une prison. Je voudrais plonger dans l’eau de mer et être frappé par ses vagues géantes. Je voudrais voir la mer parce que mon père habite juste à côté. ‘’Je voudrais voir la mer’’ c’est une chanson que toi et Rick, vous devez connaître puisque vous avez déjà accompagné son auteur Michel Rivard. En attendant de revoir la mer, puis-je te demander Magnolia de me chanter un tout petit extrait de cette merveilleuse chanson..?

10- Bonjour Magnolia, je m'appelle Réjean. J’aime beaucoup ta chanson ‘’La lune à ton visage’’. À 62 ans, je devais être près de ma femme quelque part en vacances dans le sud. Je devais être en train de regarder la lune sur son visage. Mais je suis ici à Bordeaux et je l’assume. Heureusement que des êtres comme toi viennent pour mettre un peu de lumière dans nos vies. Dans ma vie j’ai toujours travaillé, j’ai été d’abord boucher avant de m’embarquer dans le domaine de la construction. Je crois avoir été assez utile aux autres et j’en suis fier. Aujourd’hui, je suis fier de croiser ton sourire, tu seras pour moi beaucoup plus qu’un souvenir. Magnolia dis-moi. Pourquoi parfois la lune brille aux visages de ceux qu’on aime..?

11- Ma chère Magnolia, c’est le moment tant attendu de notre rencontre. On passe de la parole à la musique. Avec ton guitariste Rick Howorth, à vous de jouer et à nous de vous applaudir.

12- Ma chère Magnolia, mon cher Rick, j’ai dis au début de notre rencontre que comme toi, c’est la troisième fois que je mets les pieds à Bordeaux, mais ça sera la dernière. Comme on dit jamais deux sans trois. Mais dans mon cas il n y aura pas de quatrième fois. En quittant Bordeaux dans quelques semaines, je vais aller prendre mon premier cours à l'École des Hautes Études Commerciales. Dans mes projets, je compte devenir millionnaire à l'âge de 30 ans. Ce n'est pas en revenant à Bordeaux que je réaliserai mon rêve. J'ai déjà entamé des études en commerces internationales. Au HEC, je vais perfectionner mes connaissances et augmenter mes chances de réussite. Et toi Magnolia, tu reviendras chez les Souverains. Ça ne sera jamais un crime. Ça sera un bonheur et un honneur. Je te souhaite à toi et à Rick encore plus de succès, du bonheur et de la santé. Au nom de tous mes camarades, je vous déclare Magnolia et Rick Howorth, Souverains anonymes.


Pour toute diffusion publique des fichiers sonores
une autorisation doit etre accordée


retour à accueil | retour à la liste des rencontres

©M.L 2010