Radio Souverains

Malika Oufkir


Je quitte ma cellule
Je traverse les couloirs
Je salue mes amis
Je leur dis " à plus tard "

Je n' quitte pas Bordeaux
Ce n'est pas un drame
je m’évade dans les mots
et les yeux d'une femme

Ma vie est un roman
Ma vie est une chanson
Qui en est l'auteur
c'est toute la question

Des questions que je me pose
en vers et en proses
Je te salue Malika
Et je t'offre une rose

Malika Oufkir

Bienvenue parmi les
Souverains anonymes

Malika Oufkir

écoutez cette émission
sans téléchargement

18 novembre 1999

Première partie 51.55'

class="image"

Deuxième partie 52.02'

class="image"
-------

1-Malika Oufkir, nous sommes touchés et reconnaissants que tu sois avec nous. Souveraine parmi les Souverains. Tu as écris avec Michelle Fitoussi un livre qui raconte ta vie de prisonnière au Maroc. Si tu permets Malika, on va d'abord commencer par le commencement. Ton enfance dans un palais royale. Après avoir été adopté par le Roi Mohamed V, tu te trouves princesse parmi les princes. Amina, la plus jeune fille de Mohamed V, devient ta sœur. Jusqu'à ton adolescence, tu ne connais que la vie derrière les murs du palais. Avant de nous parler de ton passage à une autre vie, dis-nous ce qui se passait dans la tête d'une petite fille de palais. . De quoi tu rêvais, quel métier tu voulais faire..?

2- Bonjour Malika, en résumé, ton livre fait état d'une vie particulière. D'une vie de palais à une vie de prison. Votre seul crime c'était de portez le nom OUFKIR qui est votre père. Hassan II l'a assassiné suite à un coup d'État et il a jugé que toute la famille d'Oufkir devait payer un prix. Resultat, 20 ans de détention arbitraire de toute la famille y compris ton jeune frère qui n'avait pas encore 3 ans. On parlera aujourd'hui de quelques détails de ton livre " La Prisonnière ". Mais d'abord, une question essentielle que tu as du te poser sûrement. Entre la vie de Palais et la vie de prison, laquelle tu penses a enrichi le plus ta vie..? Autrement dit qu'est-ce que la prison t'a donné que le palais n'a pu te donné..?

3- Salut Malika, à tous les jours la porte de la prison de Bordeaux s'ouvrent pour libérer des hommes. Malheureusement, beaucoup finissent par revenir souvent. et même Ils quittent la prison, mais la prison ne les quitte pas. Avec toi Malika et ta famille, il n'y a pas de risque de récidive puisque vous n'avez jamais commis de crime. Dans ton livre Malika, tu parles d'un devin qui prévoyait au début de votre détention que vous alliez vous en sortir. Le devin n'avait pas tout a fait tord. Vous vous en êtes sortie. Vous êtes sortie de la prison. Mais la prison est-elle sortie de vous..?

4- Malika, j'ai lu ton livre et je ne suis pas encore remis de certaines émotions. Et de certaines images. La nuit des longs couteaux par exemple.. La tentative d'un suicide collectif...etc. Ton histoire, c'est Cendrillon à l'envers.. Cendrillon est un conte de fée inventé par je ne sais quel conteur. Mais ton histoire est bel et bien vraie.. On dirait que vous avez vécu le scénario d'un film hallyoudien.. D'ailleurs, ça ne m'étonnerait pas que Hallyood t'approche pour acheter les droits de ton histoire, si ce n'est déjà fait. Ma question : Aujourd'hui, le Maroc avec le nouveau Roi Mohamed VI, n'est plus ce pays de tortures et de disparitions mystérieuses.. (du moins, je l'espère). Penses-tu que votre histoire et celles des autres torturés et disparus, aura contribuée à améliorer les droits de l'homme au Maroc.. ??

5- Salut Malika, depuis quelques semaines ton livre circule à Bordeaux, j'attends mon tour avec impatience. Il y a des passages de ton livre qui rappellent des films de suspens. Par exemple votre évasion. En attendant que je lise le livre " La prisonnière ", veux-tu s'il te plait me donner un cours sur comment s'évader sans se faire prendre..?

6- Bonjour Malika, Votre évasion en 87 a fait éclaté votre affaire dans le monde, mais ce n'était pas encore la fin de votre détention. Vous avez seulement bénéficié de condition de vie plus normale. Au Québec, il existe des maisons de transition pour des détenus qui, avant la liberté totale, doivent répondre à certaines conditions de vie encadrée. À votre manière, toi et ta famille vous avez été dans une maison de transition de luxe durant les cinq dernières années de votre détention. Vous avez été incarcérés entre 1972 et 1987, donc 15 ans privés du monde et de son évolution. Est-ce que les cinq dernières années après l'évasion vous ont-il aidé à mieux vous réintégrer dans la vie avant la libération totale..?

7- Malika, toi tu as écris un livre sur les vingt ans de détention arbitraire que tu as subi avec ta famille au Maroc. Tu as appelé ton livre " La prisonnière ". Moi ma détention ne durera pas plus que deux ans. Elle n'est pas arbitraire et mes conditions de vie en détention ne sont évidement pas comparable aux tiennes. J'ai l'intention moi aussi d'écrire un livre sur mon séjour à la prison de Bordeaux et j'ai déjà trouvé mon titre " Le Souverain ". Souverain, parce que la prison ne m'a pas enlevé ma liberté d'esprit. Ma dignité d'homme. La prison, pour moi c'est un défi que j'essaie de relever. Je pense que je m'en tire pas mal. Ma souveraineté d'homme n'est pas atteinte. Après avoir lu ton livre, je me suis dis que toi aussi tu as réussi (et tu as plus de mérite que moi) de sauvegarder ta dignité de femme et ta liberté d'esprit. Ton livre aurait pu s'appeler " La Souveraine ". Écrire un livre, c'est la preuve flagrante de cette souveraineté que tu as su préserver malgré tout.. Est-ce que je me trompe..?

8- Salut Malika, chez les chrétiens, comme chez les musulmans, le pardon est une valeur sacrée. Mais, c'est aussi la meilleure façon de se soulager de la haine qui fait souffrir. Je sais que le Roi Hassan II n'est plus de ce monde depuis quelques mois. Dans ton cas Malika, Hassans II a été ton père adoptif avant d'être ton bourreau. Quelle pensée, tu as eu en apprenant sa mort.. ?

9- Bonjour Malika, Je ne sais pas à quel point ton expérience douloureuse a forgé en toi une conscience politique. Je dis ça, parce que dans ton livre, on apprend plus sur une histoire personnelle qui commence très bien et qui fini très mal. Mais je sais pertinemment que votre histoire dans la réalité s'inscrit dans le contexte d'une monarchie qui a utilisé tous les moyens pour rester au pouvoir. Votre propre père a aidé Hassan 2 à rester longtemps au pouvoir. Le problème Malika dans ce genre d'histoire, c'est un problème de pouvoir. Hassan 2 et votre père était deux hommes de pouvoir. Et comme tous les hommes de pouvoir, ils ont pris des risques. Et tous les deux ont payé des prix que l'histoire jugera mieux que moi. Je trouve moi aussi injuste et inacceptable qu'une famille entière paye le prix pour un geste qu'elle n'a pas commis. Mais je trouve tout aussi injuste toutes les autres arrestations de condamnations arbitraires du régime Hassan 2. La liberté d'expression était bafouée, Un peuple entier vivait sous un régime totalitaire.. Mais dans ton livre Malika, on ne trouve que quelques mentions des autres arrestations et condamnations politiques. Ma question est simple : Considerez-vous la condamnation de la famille Oufkir par Hassan 2 comme un geste de vengeance personnelle ou un geste politique d'avertissement.. ??

10- Bonjour Malika, je n'ai pas lu ton livre, mais j'ai entendu beaucoup mes camarades en parler. Je ne connais pas le Maroc, mais je sais comment ça se passe quand il s'agit de militer pour le droit à la démocratie. Je viens d'Haïti, nous sommes loin d'une société plus juste dans mon pays.. Peut-être plus loin que le Maroc. Si le Maroc un jour réussi a atteindre plus de démocratie et plus de liberté.. Ça sera grâce à ces hommes et femmes oubliés. Des disparus, des torturés, des assassinés, des faux suicidés. Des hommes et des femmes dont certains intellectuels sont connus, comme Laabi, Sarfaty. Mais la plus part de ces soldats de la liberté sont inconnus de tous Malika. Ils ne figurent dans aucun livre. À ces hommes et femmes, je m'incline et je rends un hommage. Merci.

11- Salut Malika. Je ne sais pas si tu le sais mais le nouveau Roi du Maroc Mohamed VI, a choisi de ne pas vivre dans le palais royal hérité de son père. Un plais que tu as bien connu. C'est le palais de ton enfance. Il paraît qu'il y a beaucoup de palais au Maroc. Il paraît qu'il y a beaucoup de chômeurs aussi. Des pauvres, des mendiants, des sans abris, des analphabètes.. Tous les palais du Maroc, ne réussiraient pas à abriter les chômeurs du Maroc. À quoi ça sert un palais à part cacher des hommes et surtout des femmes dont certaines finissent en prison.. Peut-être qu'au fond il n'y a pas vraiment de différence entre palais et prison. En fait Malika, le rêve ultime ne serait-il pas de transformer les palais du Maroc à des musés.. Moins de chômeurs, et plus de démocratie.. Qu'est-ce que tu en penses..?

12- Malika, on ne comparera pas l'incomparable, mais il y a entre ta détention et la notre un point commun et ça s'appelle imagination. Comme nous, toi aussi tu as fais beaucoup appel à ton imagination pour supporter l'inhumaine détention. Parce qu'à mon avis personnel, toute détention, quelle soit de luxe ou d'enfer est inhumaine. Tu es devenue conteuse pour tes frères et sœurs. Tu leur parlais d'une vie ailleurs, avec les castors en nord d'Amérique. Tu les as nourrit d'esprit et d'humour. Tu as fais Malika ce que nous faisons aussi en prison et particulièrement à Souverains anonymes. Nous combattons l'ennui par l'esprit. Alors raconte-nous Malika une petite anecdote drôle de cette détention pas drôle du tout..?

13- Malika Oufkir, si l'église catholique était juste, il t'aurait sanctifié. Il t'aurait déclaré Sainte parmi les Saints. Mais l'église n'est pas juste. Si l'église n'est pas juste. Les Souverains anonymes le sont. C'est pourquoi je te déclare au nom de tous mes camarades Souvraine anonyme. ... Nos sincères salutations À toute ta famille. Il sont toujours les bienvenus parmi les castors du Canada.


Pour toute diffusion publique des fichiers sonores
une autorisation doit etre accordée


retour à accueil | retour à la liste des rencontres

©M.L 2010