Radio Souverains

Mamselle

(Émission dédiée à Nima 1984-2012)


Je quitte ma cellule
Je traverse les couloirs
Je salue mes amis
je leur dis à plus tard

Je n' quitte pas Bordeaux
Ce n'est pas un drame
Je m’évade dans les mots
et les yeux d'une femme

Ma vie est un roman
Ma vie est une chanson
Qui en est l'auteur
c'est toute la question

Des questions que je me poses
en vers et en proses
Je te salue belle et brave femme
Et je te plaide notre cause

Mamselle

Bienvenue parmi les
Souverains anonymes

écoutez l’émission
avec Mamselle sans téléchargement

11 octobre 2012

Première partie 54mn 56'

class="image"

Deuxième partie 54mn 08'

class="image"

-------

1- Salut Mamselle, je m’appelle Anson. Nous sommes très contents de te recevoir à notre émission. Tu es au Souverains anonymes pour la première fois. J’espère déjà que ce n’est pas la dernière. Tu es accompagnée de ton guitariste et directeur musical, Dominic Gamelin. Nous avons écouté toutes tes chansons. Nous avons beaucoup aimé. Certaines nous ont fait danser. Mais celle qui nous a touché droit au cœur s’appelle Esperanza. En attendant de l’entendre avec d’autres chansons, parlons de toi, parlons de nous.. Faisons connaissance. Mamselle, tu es née au Mexique. Déjà, à l’âge de cinq ans, tu chantais comme soliste dans des chorales à l’église. Plus tard, tu as appris à chanté de l’opéra avant de te lancer dans le jazz. Tu es devenue une artiste mexicaine établie et un jour, tu as décidé d’immigrer au Québec. Tu es arrivée à Montréal en 2010. Tu parles déjà bien le français. Alors, je vais te poser ma question, prend ton temps pour y répondre : Qu’est-ce que tu as trouvé au Québec de si chaleureux, si intéressant qui n’existe pas au Mexique.. ?

2- Salut Mamselle, je m’appelle Boncoeur. Aujourd’hui, je remercie le soleil de nous avoir envoyé sa lumière. J’ai envie de t’appeler Mamselle lumière. Il y a dans ta musique et dans ta voix toute l’espérance du monde. Espéranza est une belle chanson. Je ne comprends pas tout les paroles, mais par ta voix, on ressent toute l’espérance de l’humanité. Moi, personnellement, j’ai beaucoup moins d’espoir pour moi que pour les autres. J’ai vécu une belle vie en Haïti, puis au Québec, j’ai bien gagné ma vie, mais la vie maintenant est plus derrière moi que devant moi. A cause de quelques problèmes de santé, j’ai moins d’espoir pour moi que pour les autres. Dans mon espérance aujourd’hui, je pense à tous les jeunes en difficultés. J’en ai rencontré quelques uns ici à Bordeaux. Certains sont particulièrement doués, particulièrement intelligents et surtout particulièrement artistes. C’est la première fois que je suis en prison, c’est la dernière. Dieu m’a envoyé ici pour être témoin d’une richesse humaine trop cachée. Mais pour toi Mamselle aujourd’hui, les Souverains vont dévoiler leur espoir et leur espérance. Avant de les entendre, j’aimerais t’entendre nous parler de ton espérance à toi.. ? Merci d’être mon cadeau de départ. Je quitte cette prison dans quelques jours.

3- Salut Mamselle, je m’appelle Jean-Philippe. Papi vient de dire qu’il n’est venu qu’une fois en prison. Moi je suis venu trop souvent. En parlant d’espoir et d’espérance, moi je ne me vois pas ici à l’âge de 60 ans. En fait, je ne me vois plus jamais revenir en prison. C’est ma volonté profonde. J’espère que Dieu entend mon espoir et mon espérance. J’espère qu’il me donnera toute la force mentale pour résister au chants des sirènes.. Merci d’avoir entendu mon témoignage. J’espère pouvoir danser sur ta musique dehors. Bonne carrière et bienvenue au Québec. Qu’est-ce que tu peux nous dire de bon sur le Mexique à part qu’il possède les bonnes plages et des belles femmes.. ?

4- Salut Mamselle, je m’appelle Fabrice. Moi mon espérance, c’est mon enfant. Un enfant dont je ne connais pas le nom. Un enfant dont la mère et sa famille ont tout fait pour que je ne garde aucun contact avec mon fils. Il faut dire que j’avais 19 ans quand j’ai connu sa mère. J’étais trop jeune. Je n’avais aucune envie de fonder une famille. Cet enfant est le fruit d’un accident, mais il n’est pas moins mon enfant. Aujourd’hui, j’ai 22 ans. Je prends conscience de l’ampleur de ma responsabilité envers mon fils. Mon espoir c’est qu’un jour mon fils soit fier de son père. Dès ma sortie de prison, je vais tout faire pour le retrouver et l’appeler par son nom. En attendant, je l’appelle ESPERANZO. Quand tu chanteras Esperanza la prochaine fois, pense à moi et à mon fils. Moi en tout cas, je vais penser à toi quand je vais le retrouver. Mamselle, je ne sais pas si tu as un enfant, si oui qu’est-ce que tu espères pour lui.. ?

5- Salut Mamselle, je m’appelle Yves. Moi aussi mon espérance je la puise dans la vie de mes enfants. Je remercie le ciel de voir que mon fils n’a pas choisi le même chemin que son père. Je le vois aller et franchement, je suis fier de lui. Je ne suis pas le seul en prison qui espère que son fils ne suit pas les traces de son père. Moi-même, je ne suis plus mes propres traces. Ça fait longtemps que je n’ai pas mis les pieds en dedans. Peut-être finalement, c’est mon fils qui est devenu un exemple à suivre pour moi. Comme tu vois Mamselle, l’espérance ça tourne souvent autour de nos enfants. C’est pour eux que la vie mérite d’être vécue. Je pense à tous ces enfants dans le monde qui meurent avant leurs parents, de misère, de famine et de mal nutrition.. Mon espérance c’est de vivre sur une terre sans misère, sans famine. Une terre avec des enfants qui jouent et qui chantent. Mamselle, puisque tu as commencé à chanter dès l’âge de 5 ans.. Quelle berceuse tu aimes chanter pour les enfants.. ? Veux-tu nous chanter un extrait à cappella.. MERCI!

6- Salut Mamselle, je m’appelle Ivan. Je suis d’origine du Congo. J’ai 25 ans et je suis le père de deux enfants. Un garçon de six ans et une fille de huit mois. Mon espoir et mon espérance pour ma fille, c’est qu’elle ne rencontre jamais un gars comme moi. Du moins comme j’étais avant de prendre conscience du mal que j’ai fais à beaucoup de filles. Il fallait que ma fille vienne au monde pour que je prenne conscience à quel point une femme c’est précieux. Si je veux regagner le respect des femmes, je dois gagner le respect de ma fille. Si je veux qu’elle rencontre des bons gars, je devrais lui donner l’exemple. C’est ça mon espoir et mon espérance, que ma fille soit fière de son père parce que j’aurais été respectueux de sa mère. Ma fille s’appelle Liana, moi je m’appelle Ivan. Je t’ai raconté l’histoire d’amour d’un père pour sa fille. Merci de l’avoir écouté.

7- Salut Mamselle, je m’appelle Guillaume. Aujourd’hui, mon espoir se réalise. Je me trouve devant une sud-américaine. Une belle mexicaine. Mamselle, tu es venue enrichir le Québec, avec ta voix, avec ton accent, avec ta langue espagnole, avec ta musique et surtout avec ta beauté qui me donne des frissons. Moi aussi, j’ai entendu tes chansons. J’ai bien écouté Esperanza. C’est le nom d’une jolie demoiselle. C’est surtout une sensation toute humaine de celui ou celle qui ne perd jamais espoir dans la vie. Mon espoir c’était de croiser un jour une belle brune du sud. Il fallait que je vienne à Bordeaux pour te rencontrer. Pour toi, j’ai perdu beaucoup de kilos. Pour toi, je suis prêt à en perdre encore plus de kilos.. Bref, Mamselle, je suis très heureux de te croiser. Et toi, en es-tu aussi heureuse.. ?

8- Salut Mamselle, je m’appelle Mario. L’Espérance c’est moi. L’espérance c’est mon nom. Je crois que je le porte bien. Je n’ai jamais perdu espoir dans la vie. Moi mon espérance et mon espoir, c’est de me construire une maison sur une falaise qui donne sur la mer atlantique. Une maison que je vais construire avec ma blonde en Gaspésie. Depuis le temps que je rêve de voir la mer, il est temps que je passe à l’action..

Je m’en vas changer d’air, en face de la mer, accompagnée de ma chère. les pieds b’en sur terre quand j’aurais ma maison je verrai l’horizon j’ai mille et une raison de rattraper les saisons de garder espoir et de l’Espérance L’espérance est mon nom. Mario, mon prénom. Je suis devant une belle Une belle Mamselle. Ça sera un bon souvenir Chez-moi, tu n’as qu’à venir Ma maison, c’est ta maison T’seras la plus belle saison bienvenue chez-nous Mamselle t’es avec nous Souveraine parmi les Souverains J’embrasse ta main.

9- Salut Mamselle, je m’appelle Davidson. Moi je veux juste te dire que je suis content de ta présence. Comme moi, tu viens d’un pays chaud. Le Mexique. Je viens d’un pays chaud, Haïti. Nous avons beaucoup de choses en commun. Votre musique n’est pas étrange à mes oreilles. Votre soleil c’est aussi notre soleil. Et les femmes chez-vous sont aussi belle que les femmes chez-nous.. Vous avez connu des tremblements de terre. Nous aussi. Mais comme chez-vous, nous avons su nous relever et garder espoir. Garder la tête haute. Merci d’être venu chez les Souverains.

10- Rebonjour Mamselle, C’est encore Anson. Puisque nous avons choisi comme thème de notre rencontre l’Espérance, j’aimerais ici exprimer au nom de tous mes camarades Souverains un grand espoir. Je souhaite la libération d’une femme qui a été injustement arrêtée, jugée et emprisonnée pour 64 ans. Cette femme s’appelle Florence Cassé. Depuis, 2005, Florence est entre les mains de la justice mexicaine. Elle a été accusée d’enlèvement. Un crime qu’elle n’a jamais commis. Toutes les preuves sont établies pour le prouver. Depuis son arrestation, Florence ne cesse de clamer son innocence. Des gens de partout dans le monde soutiennent sa cause. Même l’ex Président Français, Nicolas Sarkozy a intervenu en sa faveur auprès du Président Mexicain. D'après son témoignage que nous avons écouté attentivement, Florence semble avoir été piégée dans un système de corruption qui voulait se donner une bonne image en mettant une française en prison. J’ai pensé à ma mère, à ma sœur qui aurait pu se trouver dans la même situation que Florence. Ça fera bientôt 7 ans que Florence est en prison. Quand j’ai entendu ta chanson Esperanza, j’ai pensé à elle. France, au Québec et un peu partout dans le monde, des artistes soutiennent la cause de Florence Cassé. J’espère qu’au Mexique aussi, des artistes mexicains soutiennent sa cause. Merci d’avoir entendu ce témoignage de solidarité envers Florence. Florence, on ne t’oublie pas. Les Souverains ne t’oublient pas..

12- Mamselle c’est le moment tant attendu de notre émission pour passer de la parole à l’action. À la musique. Tu es accompagnée de Dominic Gamelin à la guitare. À vous de jouer et à nous de vous applaudir :

13- Mamaselle, en immigrant au Québec, tu as choisi la meilleure place au monde pour apprécier ta voix, ta musique et ton charme. Il fait peut-être un peu moins chaud au Québec qu’en Mexique, mais ici, tu as toutes les chances de te faire appréciée par 7 millions d’habitants. Je te souhaite ma chère le succès, le bonheur et la santé. Je remercie ton guitariste Dominic Gamelin de t’avoir si bien accompagné aujourd’hui. Au nom de tous mes camardes, je vous déclare Mamaselle et Dominic, Souverains anonymes.


Pour toute diffusion publique des fichiers sonores
une autorisation doit etre accordée


retour à accueil | retour à la liste des rencontres

©M.L 2010