Radio Souverains

Ensemble de la Mandragore

Je quitte ma cellule
Je traverse les couloirs
Je salue mes amis
Je leur dis " à plus tard "

Je n' quitte pas Bordeaux
Ce n'est pas un drame
je m’évade dans les mots
et les yeux d'une femme

Ma vie est un roman
Ma vie est une chanson
Qui en est l'auteur
c'est toute la question

Des questions que je me pose
en vers et en proses
Je te salue belle et brave femme,
Et je te plaide notre cause

Ingried Boussaroque,
Sean Dagher, Grégoire Jeay
Andrew Wells-Oberegger
et Kattam

Bienvenue parmi les
Souverains anonymes

Ensemble de la Mandragore

écoutez cette émission
sans téléchargement

21 octobre 2010

Première partie 53.52'

class="image"

Deuxième partie 56.42'

class="image"
-------

1- Bonjour et bienvenue à vous tous, Ingried, Sean, Grégoire, Andrew et Kattam. Je m’appelle Stony star. Vous êtes les membres de l’Ensemble de la Mandragore qui existe depuis 1995. Votre musique s’inspire d’une époque révolue qu’on appelle l’époque médiévale. Dans quelques jours vous lancez votre quatrième album. Un album que nous avons déjà écouté avec plaisir même si c’est une musique qu’on n’écoute pas à tous les jours. On sent que vous maîtrisez très bien les instruments de cette époque. En tout cas, en écoutant votre musique, ça nous a fait planer pour ne pas dire évader dans un autre univers. Certains parmi nous se sont imaginés incarner des personnages qui ont vécu dans d’autres siècles. Mais avant de vous exprimer ce que votre musique nous a inspiré, faisons mieux connaissance. Si je ne me trompe pas c’est Ingried qui a fondé l’Ensemble de la Mandragore, alors j’aimerais t’entendre nous dire pourquoi tu as choisi l’époque médiévale et comment vous avez, chacun, embarqué dans cette aventure musicale..?

2- Bonjour à vous tous, je m'appelle Zakarie. Votre quatrième album s’intitule Convivencia en référence à cette période de l’histoire andalouse, au dixième siècle, où les arts et les sciences et les connaissances étaient très encouragés par les Souverains andalous. Convivencia pourrait dire aussi coexistence, cohabitation, convivialité. D’ailleurs, on ressent à l’écoute de votre album cet esprit de coexistence entre les peuples de différentes religions. En même temps, ces peuples avaient tous en commun le fait d’être soumis à un pouvoir féodal. En écoutant votre musique, j’ai l’impression que ces peuples, qui étaient en majorité pauvres, retrouvaient dans la musique une forme d’évasion. Par la musique, ils se donnaient une joie de vivre.. Dix siècles plus tard, la musique a beaucoup changé, mais depuis 15 ans, il y a dans plusieurs pays en occident un engouement pour la période médiévale. À votre avis, à quoi correspond cette mode.. ? À une crise d’identité en occident.. ? À une curiosité envers l’histoire.. ? Ou simplement à un désir d’évasion pour oublier toutes les guerres d’aujourd’hui.. ?

3- Bonjour à vous tous. Bonjour Ingried, je m'appelle Ribad. Dans un magnifique texte qui introduit les 12 pièces de votre quatrième album, tu conclues avec cette question : Qui sait jusqu’à quelles oreilles ce voyage les mènera ? Hé ben ce voyage a débuté dans nos oreilles, puisque nous avons écouté votre album avec beaucoup d’intérêt et de curiosité. C’est vrai que la musique médiévale ce n’est pas ce que nous écoutons chaque jour, mais dans notre contexte carcéral, le médiéval est une évasion gratuite que votre musique nous offre. En parlant d’évasion, aujourd’hui, j’ai envie d’incarner le personnage d’un Souverain andalous du 10 me siècle. On va l’appeler le Souverain Ribad. Ribad du bled. Mon bled s’appelle l’Andalousie. Je suis un jeune Souverain. J’aime mon peuple et mon peuple m’aime. J’aime le voir heureux et joyeux. J’aime le voir danser et chanter. J’aime me faufiler dans les petites places de Cordoue et de Séville pour entendre cette musique joyeuse, des voix qui chantent en arabe, en latin et en hébreu. Bien que je sois musulman, dans mon royaume, les chrétiens et les juifs sont aussi chez-eux. J’aime entendre cette chanson Séfarade Hija Mia. Une complainte d’amour d’une jeune fille à sa mère.. Cette fille, je l’ai cherché longtemps. J’ai été envouté par sa voix et sa peine d’amour. Dix siècles plus tard, je la retrouve dans le château de Bordeaux. J’espère qu’elle est aussi heureuse que je le suis de la retrouver et de l’entendre.. Alors, Ingried, es-tu heureuse de te retrouver au château des Souverains..?

4- Bonjour à vous tous, je m'appelle Alexe. D'après nos recherches, la mandragore est une plante qui aurait de multiples vertus thérapeutiques. Elle est notamment sédative et hallucinogène. Elle présenterait également des propriétés aphrodisiaques lui donnant une vertu fertilisante. La mandragore était utilisée par les guérisseuses pour faciliter les accouchements et contre les morsures de vipère. Question : Si votre musique devait porter une de ces vertus thérapeutiques, ça serait laquelle. Sédative, hallucinogène, aphrodisiaque ou fertilisante..?

5- Bonjour à vous cinq, je m'appelle Denis. En préparant cette rencontre, j’ai confié à Mohamed que je suis tanné de vivre du ressentiment envers le monde, tanné de la violence, tanné de voir la guerre presque partout, guerre intérieur, guerre extérieur. J’ai envie de faire la paix avec moi-même et avec le monde. Et je crois que votre musique est une musique de paix. Elle nous arrive d’un autre âge, d’un autre monde. Si elle a traversé les siècles, j’imagine parce qu’elle est belle, touchante, universelle. En tout cas, moi, votre album, je veux l’acheter, votre spectacle, je veux le voir. Ça fait 15 ans que votre groupe existe, j’imagine que c’est plus qu’une question de mode.. MERCI et bonne chance!

6- Bonjour à vous, je m'appelle Fares. En écoutant la deuxième pièce de votre album YA RACHIQ AL QAD. Je me suis imaginé dans un autre temps. Je me suis imaginé en train de vivre une histoire qu’on ne peut lire que dans les vieux livres. Il était une fois, moi. Ce jour là, je courrais loin de tout. Loin de la ville, loin des gens. En fait, je venais de réussir mon évasion d’une geôle. Alors pour rendre grâce à Dieu qui m’a redonné la liberté, je me suis rendu au fond de la forêt au pied d’un arbre où j’avais caché beaucoup d’argent volé. Je voulais faire des offrandes à la gloire de Dieu tout puissant. Quand je suis arrivé au cœur de la forêt, un homme était déjà là. Il n’était pas seul. Une petite fille était avec lui. J’ai compris que c’était sa fille. Discrètement, j’ai monté sur un arbre en attendant qu’ils partent. Et voilà qu’un autre homme arriva sur les lieux accompagné d’un petit garçon. Ça ressemblait à un rendez-vous secret. J’ai tendu l’oreille pour entendre leur conversation. J’ai compris que ces deux hommes avaient le même problème. La femme du premier ne lui donnait que des filles et la femme du deuxième ne lui donnait que des garçons. J’ai compris finalement que le but de ce rendez-vous secret était de procéder à un échange d’enfants. J’ai trouvé ça tellement injuste pour les deux enfants que je n’ai pas hésité d’intervenir. J’ai sauté du haut de mon arbre en criant auprès les deux pères ‘’Vous n’avez pas honte de vous débarrasser de vos propres enfants, vous n’avez pas peur de Dieu..’’. Alors, j’ai proposé à ces deux malheureux pères une autre solution à leur problème. Je leur ai dis, ‘’La solution à votre problème se trouve à vos pieds. Il existe dans cette forêt une plante fertilisante que je vous recommande à vous et à vos femmes. Cette plante magique a pour effet de déterminer le sexe de l’enfant qui va naître. Il suffit de la consommer une fois par jour en faisant un souhait’’. Les deux hommes ont cru à mes paroles et aussitôt ils se sont mis à cueillir cette plante qui s’appelle la Mandragore. C’est d’ailleurs grâce à cette plante que j’avais réussi à m’évader moi-même de la geôle. Je ne vous dirai pas comment j’ai fais, c’est un secret. Aujourd’hui, à défaut de la plante, c’est votre musique qui va nous faire évader. MERCI pour cette action de libération.

7- Bonjour à vous, je m'appelle Emmanuel. Moi c’est la quatrième pièce de votre quatrième album qui m’a beaucoup plu. Elle s’appelle Souk Jean Talon, une composition de Grégoire. C’est une musique qui s’inspire d’un rythme nord africain, moi je suis haïtien. Dans cette composition j’entends un peu le rara. Mais j’entends surtout une invitation à la danse, à la joie de vivre.. Vivre sans souci, sans factures à payer, sans cartes de crédits, sans politiciens et sans politique.. Que du bonheur. Il fût un temps où on pouvait vivre ce bonheur sur certains coins de la terre, comme à la Perle des Antilles, Haïti. J’imagine très bien l’Ensemble de la Mandragore faire une tournée en Haïti. Et vous, l’imaginez-vous aussi..?

8- Bonjour à vous, je m'appelle Haatym. En écoutant votre musique, je me suis imaginé tel que j’étais il y a 12 siècles, un soldat maure du Maroc. Je m’appelle Tarik Ibn Ziad. J’ai mené une armée de 5000 hommes à la conquête de l’Espagne devenu pendant 7 siècles le berceau renouvelé de la civilisation arabo-musulmane. Depuis cette date, le détroit Gibraltar porte mon nom. Après avoir traversé la mer du Maroc à l’Espagne, j’ai fais brûler tous les bateaux avant d’adresser aux soldats un discours historique. J’ai commencé mon discours par cette phrase devenu célèbre ‘’La mer est derrière vous et l’ennemi est devant vous, par Dieu tout puissant, vous n’avez d’autres choix que la patience jusqu’à la victoire’’. C’est ainsi que l’Andalousie est née. Un beau royaume, un grand royaume avec ces grandes villes, Séville, Grenade et Cordoue. Avec l’Andalussia est né aussi la Convivencia. La convivialité, la cohabitation, la coexistence. Maintenant que je vous ai raconté ma vie de héros, je retourne sur ma montagne au dessus de la Méditerranée. Merci Ingried d’avoir composé la pièce Convivencia à la mémoire de l’Andalousie.

9- Bonjour à vous cinq, je m'appelle Sofian. Mon nom a été porté par plusieurs guerriers arabes comme Moawia ibn Abi Soufian. Le fondateur de l’empire arabo-musulman de la dynastie des Moawiyine qui s’est répandu jusqu’à l’Espagne. Moi, je suis né en Algérie ou nous avons hérité beaucoup de la civilisation andalouse, notamment en musique, particulièrement de la musique de Grenade. Même les chanteurs kabyles chez-nous ont été influencés par la musique andalouse. Et maintenant, à Montréal, je rencontre des gens qui donnent renaissance à cette musique Cela veut dire que l’Andalousie continue à vivre à travers les siècles. Merci d’être les porteurs de ce patrimoine. Je vous lève mon chapeau.

10- Bonjour à vous cinq, je m'appelle Réjean. La troisième pièce de votre album s’appelle Laudata Sempre Sia dans laquelle vous évoquez Maria, la Vièrge Marie. Je ne suis pas très pratiquant, mais je suis croyant. Normalement cette musique, je l’aurais écouté à l’église un dimanche matin, en fermant les yeux et en faisant une prière. Mais à Bordeaux, ce chant prend une autre dimension. En fermant les yeux, je m’imagine à la dernière journée de ma sentence. Je traverse la grande porte pour aller rejoindre ma femme. Ce chant solennel annonce la libération et l’espoir. La libération d’un Souverain et l’espoir de ne plus jamais remettre les pieds ici. MERCI à vous de mettre de l’espoir dans votre musique et ceux qui l’écoutent.

11- Bonjour à vous, je m'appelle Remy. Sur votre musique je n’ai rien à dire. Je ne l’ai pas assez écouté. Je vais vous parler un peu de moi.. J’ai vécu ma vie entre Montréal et Brooklyn. J’ai connu la prison là bas et ici. Aux États-Unis 80% des détenus sont noirs. Beaucoup se convertissent à l’islam. Ils rejettent la société qui les a rejetés. Ici, ce n’est pas normal non plus de voir autant de jeunes noirs en dedans. Malgré toutes les sonnettes d’alarme, la société ne semble pas prête à affronter le problème pour trouver des solutions à long terme. Une étude récemment publiée confirme que la police de Montréal nord a fait preuve de profilage raciale envers les jeunes noirs durant un an avant l’émeute de 2008. Ceci explique cela. En tout cas, si vous décidez d’aller vers Haïti pour présenter votre musique, je vous dis d’avance bienvenue..

12- Bonjour à vous, je m'appelle Marc. En écoutant votre musique, j’ai écris un poème d’amour. Si jamais il vous plait, traduisez-le en latin. Le voici :

13- Ensemble de la Mandragore, comme vous je fais de la musique, mais mon style à moi c’est le reggae. On verra si mon style et le votre peuvent aller ensemble. Le temps est venu pour passer de la parole à l’action. De la parole à la musique. Vous êtes arrivés avec tous vos instruments. Ingried à la voix et à la flute, Sean au luth et au bouzouki, Grégoire à la flute, Andrew au Deff et Kattam aux percussions. À vous de jouer et à nous de vous applaudir.

14- Ensemble de la Mandragore. Merci pour ce voyage dans le temps. Personnellement, en tant qu’algérien, vous avez touché à des cordes sensibles. Il y a beaucoup d’héritage andalou dans la musique maghrébine comme vous savez. Je souhaite à votre groupe et à chacun de vous longue vie. Santé, succès et prospérité. Au nom de tous mes camarades Souverains, je vous déclare Ingried Boussaroque, Sean Dagher, Jeay Grégoire, Andrew Wells-Oberegger et Kattam, Souverains anonymes.


Pour toute diffusion publique des fichiers sonores
une autorisation doit etre accordée


retour à accueil | retour à la liste des rencontres

©M.L 2010