Jeudi 6 mars 2008

Mélisande

Auteure, compositeure, intérprète


- Ne m'oublie pas
- Je ne t'oublierai jamais!!
SA


''Ne m'oublie pas'' Performance 8.43'


Première heure


Deuxième heure

partie 1 - 26.31' - partite 2 - 27.17'



Je quitte ma cellule
Je traverse les couloirs
Je salue mes amis
Je leur dis " à plus tard "

Je n'quitte pas Bordeaux
ce n’est pas un drame
je m’évade dans les mots
et les yeux de quatre femmes

Ma vie est un roman
Ma vie est une chanson
Qui en est l'auteur
c'est toute la question

Des questions que je me pose
en vers et en proses
Je te salue belle et brave femmes
Et je te plaide notre cause

Mélisande

Bienvenue parmi les
Souverains anonymes





1- Bonjour Mélisande je m’appelle Hinzo. Moi et mes amis Souverains nous sommes très heureux et honorés de te recevoir à notre émission. D’autres Souverains te regardent à travers la caméra et te disent bienvenue. Mélisande, tu es auteure compositeure interprète. Mais avant de te fixer dans ce choix de carrière tu es passée par d’autres expériences. Après le ballet jazz, la gymnastique, la natation, la chorale et la flûte à bec, tu as finalement choisi le piano et le chant ! À 15 ans, tu as fais ton premier spectacle et aujourd’hui, à l’âge de 31 ans, tu viens à Bordeaux rencontrer les Souverains anonymes pour nous présenter un petit spectacle. Je peux te dire déjà que nous avons écouté religieusement tes chansons, je les trouve belles et surtout elles racontent nos vies, nos chagrins et nos espoirs. Avant de les entendre de vive voix, jasons un peu. Il paraît que tu tenais particulièrement à venir nous rencontrer. Mohamed a joué avec les dates pour rendre possible notre rencontre. Alors maintenant que tu es là devant nous, on va profiter de chaque seconde, D’abord en quelques mots, à part d’être auteure compositeure et interprète qui es-tu Chère Mélisande ?

2- Bonjour Mélisande, je m’appelle Gabriel, Nous avons été impressionnée d’apprendre que tu avais choisi toi-même ton prénom alors que tu n’avais que deux semaines. Tes parents ont placé dans bol un choix de prénoms et ils t’ont laissé toi-même fouiller dedans pour sortir ce qui est devenu aujourd’hui ton nom de scène. Hasard ou signe du destin..? Là est toute la question. Comme toi Mélisande, j’écris, je compose et je chante. Peut-être un jour, mon nom de scène sera Gabriel. Mais qu’est-ce que je fais ici à Bordeaux..? Je ne le savais pas vraiment avant que je croise Hinzo dans les couloirs de cette prison. J’ai su alors que le destin m’a envoyé ici pour rendre plus joyeux le passage de mon ami d’enfance en prison. Je veux qu’il finisse son temps en beauté. Peu importe que notre rencontre soit un Hasard ou un signe du destin, l’important est de donner un sens positif à son passage en prison. Le fait que moi et mon ami Hinzo, nous soyons là devant toi, ce n’est pas un hasard. On aurait pu rester dans nos secteurs à se lamenter sur notre sort. Mais non, la vie continue, nous avons des projets et cette rencontre avec toi aujourd’hui va sûrement être utile à mon expérience d’artiste. L’autre question que je te pose, en quoi ton passage parmi nous pourrait-être utile à ton expérience d’artiste..?

3- Bonjour Mélisande, je m’appelle Daoud, je te le dis tout de suite, de toutes tes chansons celle qui m’a touché droit au cœur s’appelle ‘’Ne m’oublie pas’’. Parce que je suis quelqu’un qui n’aime pas être oublié. J’ai besoin qu’on pense à moi, qu’on m’envoi un petit mot, qu’on me rende visite. Chez-moi en Somalie, lorsqu’un homme rencontre un ami il lui dit tout de suite ‘’Je te le jure au nom d’Allah mon frère que je viens juste de penser à toi Habibi’’. Même si ce n’est pas vrai, ça fait plaisir de l’entendre. Dans le néant de la prison où je me trouve, moi je m’accroche à la moindre petite lumière. Parfois je retrouve cette lumière dans les yeux d’une femme, alors je pense à elle et je me fais à croire qu’elle pense à moi. Je me raconte des histoires. C’est une façon de ne pas m’oublier moi-même. À Bordeaux on me dit qu’il y’a des gardiennes. Moi je ne vois que des femmes. Et tant qu’il y’a la femme, il y’a de l’espoir. En tout cas Mélisande, moi je ne t’oublierai jamais. Je m’appelle Souverain Daoud, fais-moi plaisir Mélisande et dis-moi que toi aussi tu ne m’oublieras pas. Merci.

4- Bonjour Mélisande, je m’appelle Carl, ce que tu racontes dans ta chanson MaiB, c’est un peu mon histoire. Surtout quand tu dis ‘’ : ‘’À l’encre sur ma main t’as laissé ton numéro de téléphone, J’hésite encore mais j’aimerais te revoir juste pour le fun’’. Moi je l’ai revu celle qui m’a laissé son no de tel et ce n’était pas juste pour le fun. Aujourd’hui, elle est la mère de mes enfants, je ne te dirais pas combien tu ne me croirais pas. Mais je ne le regrette pas. Cette femme était la bonne, j’ai croqué à la pomme, mais toi chère Mélisande, j’ai l’impression que tu hésites encore, le mois de mai sera bientôt là, la saison des pommes arrive, fais-toi plaisir, croque à la pomme, de toutes tes dents et la vie fera le reste. Dis-moi Mélisande, aimes-tu le goût de la pomme..?

4- Bonjour Mélisande, je m’appelle Hinzo. Dans ta chanson ‘’Les maux de l’âme’’, tu dis cette phrase qui m’a interpellé personnellement. ‘’Quand le printemps n'est pas en dedans, Il faut aller à l'aventure’’. Je suis en dedans depuis plusieurs mois, je suis au cœur d’une aventure sans printemps. Quand il pleut dehors, ça me rend plutôt joyeux parce que ça me donne l’impression que je ne suis pas le seul à être en dedans. Quand il pleut, le monde reste chez-eux. Pendant un moment, je me sens comme tout le monde et tout le monde devient comme moi, on est tous en dedans. Bientôt le printemps sera là, je ne serais pas encore libéré. Mais cette fois, je vais regarder le soleil du printemps autrement. Mélisande quand tu sortiras faire une marche pour accueillir le printemps, un oiseau viendra te chanter, il sera habillé de belles couleurs, tu le regarderas et tu l’écouteras bien, c’est de moi qu’il t’apportera un message. En attendant le printemps, dis-moi Mélisande, est-ce qu’il t’arrive comme moi de sentir le printemps en dedans de toi.. Te sentir joyeuse même s’il pleut dehors..?

6- Bonjour Mélisande, je m’appelle Juss. Puisqu’on parle de hasard, dis-moi ce que tu penses de cette histoire. En 1977, tu es venue au monde, à la même année, je suis venu au monde aussi. À 15 ans, tu as fais ton premier spectacle. À 15 ans, j’ai composé ma première chanson. Aujourd’hui, tu es à Bordeaux chez les Souverains, je suis un Souverain. Un vieux Souverain. Quelque chose me dit que nous avons sûrement passé par les mêmes rues de Montréal, peut-être les mêmes boîtes, les mêmes bars. Mais le destin a finalement décidé d’organiser notre rendez-vous ici à Bordeaux. Et pour cette occasion, j’ai préparé une chanson spécialement pour toi. (L’amour pour elle, c’est ce que tu vois à la télévision ………). Question : Tu as déjà chanté avec un groupe. Aujourd’hui, tu chantes en solo. Mais tu n’as jamais encore essayé le duo. Mélisande, crois-tu que toi et moi, nous pourrions en duo donner suite hasard le temps d’une chanson..?

7- Bonjour Mélisande, je m’appelle Richard. Depuis que je participe au programme Souverains anonymes, je retrouve parfois dans certaines chansons de nos invités, un peu de moi. Dans tes chansons, celle qui m’a le plus interpellé s’appelle ‘’Gone for good’’ où tu dis ‘’Again and again I’ll beat myself up I’ll beat myself up to not have seen the storm coming’’. Je suis vraiment passé par là. Être au cœur d’une tempête sans la sentir tellement j’étais submergé par la passion. Et le jour où je me suis dis peut-être que je devrais partir pour quelque temps , en attendant que le calme revienne, une voix intérieure me disait que si je partais, ça serait partir pour de bon. Cette voix, je ne l’ai pas entendu et je suis partie. Peut-être que j’ai pris une mauvaise décision, mais il fallait me libérer d’une souffrance que je ne supportais plus.. Alors pour donner suite à ta chanson Gone for good, j’ai écris ce texte : (…) Question : Mélisande, ne vaut-il pas la peine parfois de partir pour mieux revenir que de rester et vivre l’enfer..?

8- Bonjour Mélisande, je m’appelle Marco, quand tu chantes ta chanson ‘’Encore une fois..’’, c’est à moi que tes paroles s’adressent. Même si je savais que mes choix de vie pourraient m’amener en prison, une fois en dedans, mon monde s’est effondré, encore une fois. Ma blonde, ma mère, ma fille, autant de monde qui s’effondre chaque fois que je met les pieds dans ce système. Tu ne pouvais pas si bien dire quand tu chantes : ‘’Encore une fois, le cœur dans l’eau, les larmes aux yeux, tout s’écroule devant moi..’’. Ici, je dois faire face à la musique, une musique que j’ai moi-même composé, mais je ne suis plus sûr de l’aimer cette musique là. Je suis tanné de tout devoir recommencer. Tanné de me durcir le cœur. Tanné que ma carapace s’épaissice. Tanné de m’anesthésier et de bloquer le passé. Tanné de me perdre dans les flammes de l’enfer. Mais, depuis que je fréquente cet endroit qui m’offre d’intenses évasions, entouré de sourires sincères, des âmes sensibles et surtout entouré de beaucoup d’espoir, de nouveau je ressens moi-même l’espoir. Je vois une lumière au bout du couloir. Une lumière qui me redonne le moral. Qui m’éloigne de mon état animal. Quel bonheur de se sentit maître de son destin. De marcher fier et de garder la tête haute. Peu importe ce que j’ai fais, je sais qui je suis, mon âme est bonne, mon cœur est bon et personne ne peut changer ça. Après une traversée du désert, je crois avoir repris le contrôle de ma vie. Derrière ses murs, je suis redevenu un homme. Je suis maintenant Souverain de ma dignité. Souverain de moi-même. Encore une fois, je te dis merci de chanter, merci d’exister..

9- Bonjour Mélisande, je m’appelle Mc Magic, je ne compte plus les artistes que j’ai rencontrés à Souverains anonymes. Et à après chaque rencontre, je me dis que je ne suis pas venu à Bordeaux uniquement pour payer ma dette à la société. Je suis venu aussi pour prendre, pour apprendre et pour donner. Et chaque détenu, s’il le veut bien, il peut autant recevoir que donner. Je retrouve mon estime de moi quand je donne, quand je sais que je suis capable de générosité, capable d’être utile, si tu permets, j’ai envie de me sentir utile maintenant devant toi. Écoute-ça et dis moi si j’ai été utile pour toi pour quelques instants :

10- Bonjour Mélisande, je m’appelle Cuz, après avoir écouté très attentivement ta chanson ‘’Ne m’oublie pas’’, j’ai formulé un souhait. Je ne te le souhaite pas d’être oublié. Je ne me le souhaite pas. Je ne le souhaite à personne. Quoi de plus triste que de se sentir oublié, de ses amis, de sa familles, de sa blonde.. Non, je ne te le souhaite pas, ni à toi ni à moi. Au contraire, ta voix et tes paroles resteront comme les traces de ton passage parmi nous. Une voix touchante et des paroles qui sème l’amour.. Dis-toi ma belle Mélisande que le jour ou te sentiras seule, regarde le ciel et pense que quelqu’un pense à toi. Il s’appelle Cuz, Crazy for you. Ton humble serviteur. Dis-moi Mélisande, est-ce qu’il t’arrive de regarder le ciel pour penser à quelqu’un..?

11- Bonjour Mélisande, un de nos amis Souverain sera bientôt renvoyé dans son pays d’origine, le Philippine. Il est déjà entre les mains des autorités de l’immigration. J’aimerais juste lui souhaiter bonne chance. Au nom de tous mes amis Souverains, on ne l’oublie pas.. Salut frère.

12- Chère Mélisande, Je m'appelle Sam. c’est le moment tant attendu de notre rencontre pour écouter votre musique. Nous sommes prêts à une évasion musicale. À toi de chanter et à nous de t’applaudir.

13- Mélisande, ce soir quand je serai seul dans ma cellule, je ne t’oublierai pas. Quand je partirai d’ici pour de bon, Je ne t’oublierai pas. Quand je te croiserai au mois de mai dans un parc, sur la rue ou au bord de la plage, je ne t’oublierai pas. Je te souhaite ma belle et brave Mélisande, le succès, le bonheur et la santé, au noms de tous mes camarades, je te déclare Souveraine anonyme.






Ont participé musicalement à la réalisation de cette émission,
Les Souverains : Hinzo, Richard, Gabriel Cuz et Juss
Le fond sonore: Mélisande / Album : Démo



My space, page de Mélisande.




Souverains My space



Toute diffusion publique des fichiers sonores doit être autorisée.


vos commentaires




retour à accueil | retour à la liste des rencontres

©M.L. 2008