Vendredi 10 décembre 1999

Serge Ménard

..faire la différence entre le "kick" et le bonheur..

Je quitte ma cellule
Je traverse les couloirs
Je salue mes amis
Je leur dis " à plus tard "

Je n' quitte pas Bordeaux
du moins pas encore
je m'évade dans les mots
et la musique des noirs

Ma vie est un roman
Ma vie est une chanson
Qui en est l'auteur
c'est toute la question

Des questions que je me pose
en vers et en proses
Je te salue homme de loi
Et je te plaide notre cause

Serge Ménard
Bienvenue parmi les
Souverains anonymes.


(écoutez 2 '14)

1- Monsieur Ménard, vous êtes un homme de justice et de droit. Vous avez consacré votre carrière aux rouages de la justice. Vous savez bien qu'il y'a encore beaucoup de place à l'amélioration dans la justice des hommes.. Vous auriez pu choisir de devenir un juge, mais vous avez préféré la voix politique.. Entre un juge et un Ministre de la Sécurité Publique, lequel des deux à votre avis, améliore le plus la justice des hommes..?

2- Monsieur Ménard, Comme vous le savez votre réforme correctionnelle veut approcher de plus en plus les détenus de la communauté. Ce qu'on appelle, l'ouverture des personnes incarcérées à la communauté. Mais si la réinsertion sociale des personnes incarcérées, dépend aussi de l'ouverture d'esprit de la communauté, quelle serait votre définition de cette ouverture..?

3- Monsieur Ménard, Vous êtes député, Ministre. Vous avez en principe le pouvoir de changer les choses. Qu'est-ce qui vous tient le plus à coeur à changer pour l'amélioration du système correctionnel au Québec..?

 

Monsieur Ménard,

Je vous dis Merci pour avoir participé au financement de notre site. Merci aussi d'avoir accepté notre invitation. Je sais que la politique peut brûler certains hommes. Mais la politique peut aussi donner à d'autres la satisfaction de participer à changer le monde et l'améliorer. Je vous dis ça Monsieur Ménard, parce que moi et mes camarades, nous aimerions beaucoup que votre visite chez les Souverains aujourd'hui soit encore plus utile. Je voudrais vous voir entrer dans l'histoire du système correctionnel avec des changements majeurs. À votre première visite il y a cinq ans à Bordeaux, vous aviez déclaré que sous votre règne la prison va changer.. Mais vous n'êtes pas resté longtemps à la Sécurité Publique. Après la Métropole et la Justice Monsieur Bouchard s'est rendu compte que vous étiez finalement mieux à votre place à la Sécurité Publique. La réforme correctionnelle annoncée il y a quatre ans sera mise en vigueur dans quelques mois. Il paraît que des grandes choses vont changer en prison. Mohamed nous en a parlé brièvement. On a dit la même chose il y a 10 ans, puis il y a cinq ans. Le constat est là, avec un taux de récidive très élevé dans les prisons du Québec, quelqu'un quelque part n'a pas fait son travail. Ce quelqu'un Monsieur Ménard, c'est bien sûr un peu nous tous. Mais de nous tous, certains sont plus responsables que d'autres. Vous devez les connaître mieux que moi. Maintenant regardons dans l'avenir avec des yeux de l'espoir. Je ne connais pas votre reforme correctionnelle Monsieur Ménard. Mais je vous dis à l'avance si votre réforme n'améliore pas le classement des détenus dans les prisons. Si on continue à mélanger des contrevenants de la sécurité routière avec des criminels violents, la réforme n'aura pas de sens. C'est le mélange des genres qui fait de la prison une école du crime. Si votre réforme ne rétablie pas les visites contacts abolies depuis deux ans à Bordeaux, il n'aura pas de sens cette réforme. Je trouve qu'on a trop sous-estimé l'importance pour un détenu de prendre son enfant dans ses bras. On a prétendu que l'abolition des visites contacts c'était pour baisser l'entrée de la drogue en prison. La drogue n'entre pas moins depuis l'abolition des visites contcats. Dans cette décision, ce n'est pas uniquement le détenu qui est durement puni, mais aussi sa famille, son enfant, sa blonde. Permettez-moi Monsieur Ménard de ne voir dans cette décision aucun effet dissuasif sur les détenus. Je vois plutôt un manque de jugement. Les visites contacts existent dans les autres prisons du Québec. Pourquoi les détenus de Bordeaux devraient être plus punis que d'autres.. Monsieur Ménard, vous êtres un homme sensible. Je suis sûr que vous allez apporter une attention particulière à ce dossier. Non seulement parce que vous êtes un père. Mais aussi parce que vous êtes un homme de justice, de droit et de bon sens. Je m'adresse à l'avocat en vous, Monsieur Ménard, plaidez notre cause.. Merci.

Monsieur Ménard, Nous aurions aimé avoir avec vous plus de temps pour parler de choses essentielles. C'est la deuxième fois que vous rendez visite au Souverains de Bordeaux. Ce n'est peut-être pas la dernière. Je vous souhaite à vous et votre famille un très joyeux Noël. Que l'année 2000 vous inspire de bonnes décisions. Voici notre album de chansons " Libre à vous ", prenez le temps de l'écouter. C'est notre cadeau de Noël. Au nom de tous mes camarades, je vous déclare Serge Ménard, Souverain anonyme...

Voici d'autres questions, que vous prendrez le temps de lire attentivement puisque nous n'avons plus le temps de les poser. Si vous avez envie d'y répondre, nous avons une adresse électronique dans notre site. En attendant voici notre Livre d'or, prenez le temps de nous écrire un petit mot.. Merci


retour à émission | retour à la liste des rencontres

©M.L. 1999