Jeudi 30 janvier 1992

Gaston Miron

Voir le degré de conscience des québécois où qu'ils soient..!
GM

cliquez et écoutez


cliquez et écoutez la version MP3

Comme un poète indien
Tu écoutes le vent
Comme un Arfang des neiges
Tu déplaces le silence
Et comme toi-même
Tu rappailles les mots

Gaston Miron,
l'homme rappaillé
Bienvenue parmi les hommes rapailleurs

Je quitte ma cellule
Je traverse les couloirs
Je salue mes amis
Je leur dis " à plus tard "

Je n' quitte pas Bordeaux
du moins pas encore
je míévade dans les mots
et la musique des noirs

Ma vie est un roman
Ma vie est une chanson
Qui en est l'auteur
c'est toute la question

Des questions que je me pose
en vers et en proses
Je te salue homme de mots
Et je te plaide notre cause