Jeudi le 5 décembre 1996

Pol Pelletier

Écoutez Pol et les Souverains
sans attendre le téléchargement 1h.47'

class="image"



Si tu permets Pol, je vais te dire où tu te trouves.
Tu es sur le sixième continent de la planète terre.
Tu es au coeur de la Brique.
Ce continent que personne ne veut explorer de peur de s'y perdre.
Ce continent est habité par ceux qui n'ont plus rien à perdre.
Dans notre continent la Brique,
le soleil transforme le rose en noir.
La lune se cache de chagrin et d'espoir.
Les étoiles se racontent des histoires.
Cela n'a rien d'un cauchemar.
Cela est un voyage au bout du noir.
Si tu n'as pas peur de perdre ton mouchoir,
aujourd'hui tu partageras avec nous le fruit du hasard.

Pol Pelletier
Bienvenue parmi les
Souverains anonymes

1- Salut Pol, bienvenue sur notre continent. Marginale parmi les marginaux. Il paraît que tu es une femme de théâtre. De tous les Souverains, je ne suis pas le seul qui n'a jamais vu une pièce de théâtre. Mais, je connais le théâtre de la vie par exemple. On en parlera plus tard. Pour l'instant faisons connaissance. Pol, je ne t'ai jamais vu à la télé, tu n'a jamais fais la première page du journal de Montréal et aucune revue pour femme ne nous a dévoilé le secret de ton éternel jeunesse. Qui es-tu Pol..? D'où viens-tu..? Qu'as-tu vécu de particulier dans ton enfance qui fait de toi aujourd'hui une femme de théâtre..?

2- Pol, nous avons lu beaucoup sur toi. Mohamed nous a parlé de toi. Nous savons que le théâtre c'est ta vie et ta vie c'est le théâtre. Moi, avant d'atterrir sur ce continent de briques qui est la prison de Bordeaux, je croyais que le crime était ma vie et que ma vie ne pouvait être faite que de crimes. Je n'ai plus cette certitude depuis la naissance de mon enfant.. Est ce que le doute à une place dans ton cheminement personnel..?

3- Salut Pol, je sais que tu as fondé en 75, avec Jean-Pierre Ronfard et Robert Gravel, le Théâtre Expérimentale de Montréal avant de mettre à pied le Théâtre Expérimentale des Femmes en 79. Ton passage des hommes aux femmes ne s'est pas fait en douceur. A cette époque tu avais de la misère à travailler avec des hommes. Est-ce que cette difficulté de faire du théâtre avec des hommes était dû à un conflit de caractères ou plutôt, elle s'inscrivait dans la lutte des femmes pour prendre leurs places dans la société et sur scène..?

4- Pol, il y a au Québec un homme de théâtre qui a exploré plus que n'importe qui l'univers des femmes au Québec. C'est Michel Tremblay, l'auteur des " Belles soeurs ", de " Carmen de la main ", d' " Albertine en cinq temps " et d'autres pièces où les personnages sont en majorité des femmes. Voilà un homme qui a exploré au théâtre un aspect de l'univers des femmes québécoises avant même l'apparition du Théâtre Expérimental des Femmes. Est-ce que je me trompe Pol..?

5- Salut Pol, je m'appelle Daniel. J'ai déjà étudié du théâtre. Dojo, c'est un mot japonais qui veut dire " lieu où on pratique la voix ". Dojo, c'est aussi le nom de ton atelier pour enseigner l'art dramatique. De quoi ta méthode se distingue t-elle des méthodes classiques..?

6- Salut Pol, " Joie " et " Océan " ce sont deux des trois volets de ta pièce " La trilogie des histoires " que tu présentes actuellement sur la rue prince à Montréal. Mohamed nous en a beaucoup parlé. Assez pour nous donner le goût de te voir sur scène. Il paraît qu'à tous les soirs une centaine de personnes viennent te voir jouer ta vie sur scène. Joie et Océan racontent ton itinéraire de comédienne et de femme. Si mon information est bonne, il paraît aussi que tu joues, tu chantes, tu danses et tu donnes envie aux spectateurs de danser. Moi je veux savoir qu'est ce qui importe le plus pour toi en tant que comédienne: Ce que tu as à dire aux autres, ou ta façon de le dire..? Parce que tu aurais pu raconter ta vie dans un livre..?

7- Salut Pol, Je m'appelle Réjean. Je fais partie de ces gens qui n'ont jamais vu une pièce de théâtre. Par contre j'ai vu beaucoup de matchs de hockey. Quand Mohamed nous a proposé pour cette saison une programmation théâtrale sur le thème " Création, liberté et espace ", j'étais très sceptique. Aujourd'hui, après avoir rencontré Sylvie Drapeau, Andrée Lachapelle, Marc Favreau, le cirque Eloize et après avoir vu la pièce " Le chant d'amaryllis " ici même dans cette salle, aujourd'hui, je me sens moins sceptique. Parce que finalement le théâtre est définitivement plus intéressant que le hockey. Je suis plus marqué et touché par les personnages de la pièce " Le chant d'amaryllis " que par la dernière colère de Mario Tremblay. Dans le milieu que je fréquente le théâtre n'est pas un sujet de discussion. A ton avis Pol, qu'est-ce qu'il faudrait faire pour rendre le théâtre au Québec plus accessible à tout le monde..?

8- Salut Pol. Je m'appelle Docteur strange. Je suis chanteur de rap: (Cline chante du rap) Dis-moi Pol, est-ce qu'on est normal lorsqu'on a jamais vu une pièce de théâtre dans sa vie..?!?

9- Salut Pol, je m'appelle Robert. Pour moi la prison de Bordeaux est une école de musique où j'ai appris à gratter une guitare. Et je ne suis pas le seul qui a découvert sa vocation musicale dans une prison. La prison de Bordeaux à cette particularité d'être ancienne. Depuis 1912, les murs de briques se sont habités par une mémoire. Chaque brique porte une histoire. Et chaque brique inspire une musique. Avant de gratter ma guitare, je colle mon oreille sur le mur de ma cellule. C'est comme ça que je suis devenu musicien. Et toi Pol, quelle brique, quelle musique ou quelle rencontre fantastique t'a transformé en comédienne..?!

10- Salut Pol. Tous ces hommes que tu vois devant toi sont des tibétains en exil. Et moi je suis Monsieur Téléphone en personne. C'est grâce à moi que ces hommes puissent entendre la voix de leurs mères qui restent au bout de la terre. Je suis donc un instrument de communication très redoutable dans ce continent de briques. dans mon travail de communicateur je suis guidé par une colère personnelle contre une certaine idéologie de la communication. Celle qui fait que les gens sont surinformés sans être rapprochés. A quoi sert tous ces moyens de communication s'ils ne rapprochent pas les gens. Bientôt, on fera l'amour par cellulaire numérique virtuelle. Même plus besoin de condom.. Je suis un homme en colère. Voilà pourquoi je n'hésite pas une seconde à mettre mon expertise de télécommunication au service des tibétain en exil. Pol, tu as déjà été en Inde, donc pas très loin du Tibet. Il parait que sur scène tu es habillés en rouge-rose.. Est-ce que par hasard ne serais-tu pas une mère tibétaine..?!!?

11- Salut Pol, je m'appelle Daniel, je suis le timide qui parle. A ma façon je suis comédien. Si je ne peux pas parler, je pars. C'est à Bordeaux que j'apprécie le plus l'idée de partir ailleurs. Toi Pol, tu as connue l'expérience de partir ailleurs, en Brésil, au Nicaragwa et en Inde. Depuis ton voyage en Inde, tu ne vois plus les éléphants de la même façon. Qu'est-ce que tu as découvert chez les éléphants que ne nous connaissons pas encore..?

12- Salut Pol, je m'appelle Jacques. J'ai été chauffeur de camion pendant 15 ans. J'ai transporté des tonnes de bois entre la Canada et les Etats-Unis. J'ai traversé la frontière américaine des centaines de fois. Et à chaque fois la frontière américaine ressemblait à une scène de théâtre. Je me sentais comme un comédien qui a le trac avant de monter sur scène. Et pourtant je n'avais rien à me reprocher. Je n'avais pas assez confiance en moi pour affronter les regards du douanier. Pour couper mon trac, j'ai trouvé une solution. A quelques kilomètres avant la frontière américaine, je m'injectais une dose suffisante de drogue forte pour me donner l'allure d'un Sylvestre Stalone. De la confiance, j'en avais à revendre. Du carisme aussi. A peine si les douaniers ne me demandaient des autographes. Pol, je sais que certains artistes de la scène, ont besoin de consommer de la drogue pour se donner de la confiance et de l'énergie avant d'affronter le public. Mais je sais aussi qu'il y a d'autres moyens pour développer la confiance en soi-même. Toi Pol, tu dois connaître des trucs plus intéressants que la drogue.. Est-ce que je me trompe..?!

13- Salut Pol, je m'appelle Gary. Je suis le personnage principal d'un drame qui s'appelle " Montréal, New jersey ". Quand j'étais jeune, en plus de se séparer, mes parents se sont éloignés l'un de l'autre. Ma mère à Montréal, mon père à New jersey et moi entre les deux. Pour combler le grand vide qui séparait mes parents, j'ai choisi la criminalité comme famille d'accueil. Je me sentais plus proche de ma gang de rue que de mon père et de ma mère. La solidarité et l'amitié nous unissait. Nous étions " Un pour tous. Tous pour un ". Bien sûr, dans ma tête c'était la liberté que je voulais. Ça me prenait 300$ à 500$ par jour dans mes poches pour me procurer la sensation d'être libre. Avec l'argent, j'achetais le respect des autres et leur attention. Du moins c'est ce que je croyais. Jusqu'au jour ou ma soif excessive de liberté m'a amené à la prison. A New jersey, on m'a condamné à 18 ans de peine dans une prison où 90% des prisonniers sont des noirs. J'en ai assumé 5 ans et demi. A Montréal, on m'a condamné à quelques mois de prison. J'espère qu'à Bordeaux, je joue le dernier acte de ce drame que je ne souhaite à personne de jouer. Pour me consoler, je pense à mes trois enfants, je m'inquiète et j'espère. L'espoir est ma seul arme. Et toi Pol, c'est quoi ton arme pour combler le vide..?

14- Bonjour Pol, je m'appelle Daniel. Je suis " Monsieur Évasion " en personne. Ma plus belle évasion c'est celle que j'ai fais accroché au dessous d'un camion de livraison. Cette évasion là, je la raconte souvent à mes amis parce qu'elle a quelque chose d'incroyable et vrai. Veux-tu Pol que je te la raconte..?!

15- Salut Pol, à t'entendre depuis le début de notre rencontre, je trouve que tu as une voix extraordinaire. Une voix qui attire. Je pense que nous sommes plusieurs Souverains qui vont aller te voir ta création sur scène. En attendant ce jour, moi et mes camarades, nous serions honorés et privilégiés de t'entendre nous interpréter nos propres créations. Écrire, c'est ce que nous faisons le mieux dans ce continent de briques qui est la prison de Bordeaux. Pol Pelletier, à toi de jouer et à nous de t'applaudir.. (applaudissements)

16- Salut Pol, je m'appelle Emmanuel. Je suis ton homme sensuel. Dans la vie, je suis un manipulateur de terre. Depuis que je suis à Bordeaux je suis un casseur de brique. Je transforme la brique d'argile en terre et j'en fais des éléphants volants.. Toi Pol, tu mets la vie entre les mots. Moi, je sculpte la vie dans le silence de la brique. Toi, tu explores les cinq continents. Moi, je découvre le sixième. Toi tu voyages en Inde à la recherche du temps perdu. Moi je voyage dans le temps perdu à la recherche de l'Inde. Toi, tu aimerais voir dans ton salon un éléphant câlin. Moi, je t'en offre un fait de mes mains.. Je suis Emmanuel, l'homme sensuel qui ne peut s'empêcher d'embrasser ta main..(Emmanuel embrasse la main de Pol) Maintenant que le bonheur coule dans mon corps et mon âme, au nom de tous mes camarades, je te déclare Pol Pelletier, Souveraine anonyme.. (applaudissements).


retour à émission | retour à la liste des rencontres

©M.L. 1998