Jeudi 19 octobre 2000

Sans Pression
(Le retour)

"..écrire le crime ou le faire..?"
SA

Je quitte ma cellule
Je traverse les couloirs
Je salue mes amis
Je leur dis " à plus tard "

Je n' quitte pas Bordeaux
du moins pas encore
je m'évade dans les mots
et la musique des noirs

Ma vie est un roman
Ma vie est une chanson
Qui en est l'auteur
c'est toute la question

Des questions que je me pose
en vers et en proses
Je vous salue hommes de parles
Et je te plaide notre cause

K et Ti-Kid
Bienvenue parmi les
Souverains anonymes

1- Salut mes amis, Je suis personnellement très content de vous revoir ici au Souverains anonymes.. J'étais là quand vous êtes venu la première fois.. Et je tiens à vous dire un gros gros Merci d'être revenu parmi les Souverains.. Vous êtes ici parce que vous avez des choses à nous dire et à nous chanter. Nous aussi nous avons des choses à vous dire et à vous chanter. Moi par exemple, je me pose des questions : Toi Ti-kid, je te connais bien, on a grandi ensemble, on a été à l'école ensemble, on vient à peut près des mêmes quartiers.. Mais aujourd'hui regarde où je suis, regarde où tu es.. Dis-moi ton secret parce que moi aussi j'aimerais être comme toi jouer avec les mots.. Dis-moi ce que toi tu as fais que je n'ai pas su faire..?

2- Salut Sans pression, vous avez un ami qui s'appelle Yvon krevé.. J'aurais aimé lui poser cette question. Mais il n'est pas là.. Faites-lui le message S'il vous plait Nous allons crever, Yvon Krevé, Et pourquoi pas Yvon vivre.. Tous ces réfugiés.. ces déportés.. ces enfants de la guerre.. ces victimes de la famine.. Tous, Yvon vivre.. c'est ce que j'espère.. Sans espoir la vie n'a pas plus de sens. Pourquoi Yvon krevé et non pas Yvon vivre..

3- Je suis un de vos fans, je connais vos chansons.. Je vous vois aller, je sais que vous irez loin, plus loin que d'autres groupes que je nommerai pas.. Comment préparez-vous au succès pour ne pas perdre ni la tête ni l'argent ni les amis..?

4- Salut, Moi, Je considère que je suis comme vous.. c'est à dire, quelqu'un qui a quelque chose à dire et je prends tout mon temps pour le dire. J'aime le rap parce qu'il me permet d'extérioriser mes sentiments, mes pensées. J'aime raconter mes histoires avec du rythme et des rimes. J'aime m'asseoir sur un coin de table n'importe où, même à Bordeaux pour écrire.. Je pense que faire une chanson sur un crime c'est mieux que de faire le crime.. êtes-vous d'accord avec moi..?

5- Croyez vous dire, dans vos chansons, tout ce que vous avez a dire, tout ce que vous avez dans le cœur, dans le ventre et dans la tête.. Est-ce qu'il y a des choses que le rap ne peut pas dire..?

6- Je ne sais pas si vous avez déjà connu la prison et la criminalité.. Mais vous connaissez bien les milieux des gangs, vous avez été peut-être vous-même membres d'une gang.. Pour être un vrai rapper, faut-il nécessairement passer par le milieu des gangs criminels..?

7- Ma chanson préférée de votre album c'est Pathnai à vie. Un hommage que vous rendez aux personnes derrière les barreaux. Vous dites que l'important derrière la cage c'est de garder la tête haute. C'est un bon encouragement, mais c'est très difficile de garder la tête haute en prison. Je ne vous le souhaite pas, mais si jamais ça vous arrive d'être en dedans, comment pensez-vous garder la tête haute..?

8- Chers amis, on vient en prison pour toutes sortes de raisons, mais la plus grande raison c'est de ne pas avoir compris certaines choses.. Maintenant, je comprends.. Je ne sais pas si vous aussi vous avez compris la même chose que moi je n'avais pas compris avant d'arriver en prison.. Que l'argent ne fait pas le bonheur…!!!?

9- Salut. Moi, à 15 ans, j'étais déjà un adulte, sans père sans mère sans famille. La rue est devenue ma famille. C'est dans la rue que j'ai appris tout ce que je sais aujourd'hui. Je sais me défendre, je sais me débrouiller. Mais la rue m'a apprit aussi a badtripper, à être malheureux. Même si j'étais conscient de mon malheur, je n'arrivais pas à m'en sortir. La rue faisait sur moi un effet de sorcière. Je faisais beaucoup d'argent, j'en perdais beaucoup. Je savais que ça allait finir mal.. J'aurais aimé avoir un coup de main ou un coup de pied dans le cul pour m'en sortir. Dans quelques mois je vais être déporté à Port-au-Prince. Là bas, c'est la rue qui m'attend.. Est-ce que ça vous est déjà arrivé d'avoir un coup de pied dans le cul pour vous rappeler que dans la vie il n y a pas que la rue, il y a aussi la famille..?

10- Une question.. posez-nous au moins une seule question la plus inattendue qui soit. Nous sommes prêts à y répondre..

11- Sans pression en attendant de tous crever, faites-nous plaisir et chantez-nous quelques tounes de votre cru.. À vous de jouer et à nous de vous applaudir..

12- K et Ti-Kid Merci infiniment d'avoir chanter pour nous. Nous vous souhaitons le succès, la fortune, le bonheur, la santé en gardant toujours la tête haute. Au nom de tous mes camarades je vous déclare K, Ti-Kid et votre DJ Éric Spino Souverains anonymes...


retour à émission | retour à la liste des rencontres

©M.L. 2000