Jeudi 25 septembre 2003

Sans Pression
(Le retour)

"..le rap est un acte de survie, de révolte ou de volonté pour changer le monde.. ? "
SA

Je quitte ma cellule
Je traverse les couloirs
Je salue mes amis
Je leur dis " à plus tard "

Je n' quitte pas Bordeaux
du moins pas encore
je m'évade dans les mots
et la musique des noirs

Ma vie est un roman
Ma vie est une chanson
Qui en est l'auteur
c'est toute la question

Des questions que je me pose
en vers et en proses
Je vous salue hommes de paroles
Et je vous plaide notre cause

SP et Dj Minspino
Bienvenue parmi les
Souverains anonymes

1- Salut SP et Dj Minspino, nous sommes contents de commencer l’année avec vous. C’est la troisième fois que vous nous faites l’honneur. Cette fois le groupe est un peu modifié, mais avec votre deuxième album ‘’Répliques aux offusqués’’, je vois que la marque et le style de Sans pression sont toujours là. Nous avons regardé Chroniques urbaines, un documentaire consacré en grande partie à toi ‘’K’’ et à d’autres chanteurs rap de Montréal. Nous allons parler du film et de l’album mais pour commencer parlons un peu de vous et de nous.. Dis-moi K, depuis que tu es devenu père, qu’est-ce que cela a changé dans ta vie d’artiste.. ?

2- Salut SP, DJ Minspino, je m’appelle Dom. Comme vous voyez je suis un blanc parmi des noirs.. j’ai dû payer pour avoir l’autorisation de parler.. ! Je suis un nègre blanc d’Amérique.. !! Je plaisante bien sûr, sérieusement, avec les noirs je me sens comme dans ma famille. Moi aussi j’aime le rap, j’aime le milieu hip hop, je connais bien le ghetto.. Je sais que les noirs subissent encore un peu de racisme, mais je crois que les jeunes de ma génération sont beaucoup moins racistes, ce qui est bon pour l’avenir. Est-ce que vous pensez que les jeunes sont moins racistes que les vieux .. ?

3- Bonjour DJ Minspino, tu es maintenant officiellement membre de Sans pression. Tu viens d’une famille italienne, K est d’une famille africaine, est-ce que musicalement vous vous inspirez un peu de vos origines. .?

4- Salut SP, je suis Christian. Il y’a deux africains de Zaïre dans la salle, toi et moi. De Kinshasa à Montréal, c’est un grand chemin qui nous sépare de la terre mère. Mais même de loin, ça me crève le cœur de savoir toute la misère qui règne en Afrique et surtout dans notre pays.. Dis-moi SP, est-ce que la misère en Afrique a une place dans ta musique..

5- Salut moi c’est Ricky. J’ai vu le film ‘’Chroniques urbaines’’, ta famille ne semble pas vivre dans le ghetto. Dans tes chansons, on sent que tu connais bien le ghetto, mais comment tu es parvenu à connaître la réalité du ghetto pour bien la chanter.. ?

6- Il y’a une chose qui nous a frappé dans le documentaire, c’est de te voir travailler dans une fabrique, alors qu’on pensait que tu vivais de ton rap.. Certains parmi nous ont été surpris de voir que ce n’est pas facile de percer dans le rap au Québec.. Si je comprends bien, tu ne fais pas ça pour l’argent mais d’abord parce que tu aimes ça. Mais à partir de quel moment un chanteur rap vit de son métier.. ?

7- Salut SP, je m’appelle Christian, on ne vient pas du même quartier mais on s’est déjà croisé. Moi aussi je suis dans le milieu du rap. J’ai toujours suivi ta carrière, un jour un ami m’a fait entendre ta chanson territoire hostile du premier album. Depuis ce temps là, j’apprécie mieux le rap français. Mais tu aurais pu chanter en anglais et vendre plus d’album. Pourquoi tu as choisi de chanter pour un public limité.. ? Une chose que j’apprécie bien dans tes chansons et dans le documentaire c’est que tu ne caches pas ta vulnérabilité, tu ne joues pas au dur comme font d’autres chanteurs du rap même ici à Montréal.. Si tu commences à avoir un certain succès j’espère que c’est grâce à ton authenticité..

8- Salut, je m’appelle Karl, j’adresse ma question à vous deux. Je veux savoir à quel point l’argent est important pour vous.. ? D’autres rappeurs n’arrêtent pas de nous chanter que l’argent c’est tout, que sans l’argent on est rien. Surtout toi SP, maintenant que tu as un enfant et une famille à faire vivre, quel goût a l’argent pour toi.. ? Et comment penses-tu le gagner si jamais la carrière ne marche pas comme tu le désires.. ?

9- Salut je suis Mario, comme toi SP je chante, j’ai déjà chanté avec Doubmatique, Wyclef jean, on a même déjà chanté ensemble au spectrum en 1998.. Mais je n’ai pas trouvé quelqu’un comme Cédric ou comme Dj Minspino pour gérer ma carrière, comment on fait pour les trouver, on fait une annonce au journal, on crie fort ou on prie à l’Église.. ?

10- Salut SP, Dans le documentaire Chroniques urbaines, j’ai remarqué qu’on mange bien chez ta mère. Je vois que tu viens d’une bonne famille avec des bonnes valeurs. De toutes ces valeurs qu’est-ce que tu vas retenir pour ton enfant.. ?

11- Entre vous et nous nous partageons un grand besoin de s’exprimer par la musique. À Bordeaux il se fabrique des tonnes de textes qui expriment le mal de vivre.. Mais rarement ces textes dépassent l’anonymat des murs. Je sais que pour beaucoup de mes copains, écrire c’est le seul moyen de se sentir libre et de survivre à la prison. Avant de partager la scène avec vous, je veux savoir si pour vous le rap est un acte de survie, de révolte ou de volonté pour changer le monde.. ?

12- Sans pression, avant de vous montrer de quoi nous sommes capables en rap, Montrez-nous de quoi vous êtes capables sur scène.. À vous de jouer et à nous de vous applaudir..

13- SP et Dj Minspino, Merci infiniment d’être venu pour la troisième fois à notre émission. Nous vous souhaitons le succès, la fortune, le bonheur, la santé en gardant toujours la tête haute. Au nom de tous mes camarades je vous déclare SP et Dj MinSpino Souverains anonymes...


retour à émission | retour à la liste des rencontres

©M.L. 2003