Jeudi le 11 avril 1996


Le Sida:
Une responsabilité individuelle
et collective.

On suppose que le sida est apparu en 1981..
En 1983, on a identifié la maladie par le virus VIH.
En 1996, aucun vaccin ni médicament ne sont apparus pour
stopper ou réduire la progression de la maladie.. Pas encore.

Malgré l'information et les précautions, le virus du sida continue de se répandre dans la société. Le sida a dépassé désormais les groupes à risque. L'épidémie touche aussi des hétérosexuels.

Celui qui vient d'apprendre qu'il est séropositif, se voit dans l'instant condamné à mort. Quelques mois plustard, certains porteurs du VIH recommencent à faire des projets. Mais pour s'accrocher à la vie, il faut se donner une raison. La solidarité sociale doit jouer un rôle éminent pour éviter l'exclusion aux malades du sida.

Mais comment éviter l'exclusion aux malades du sida qui se trouvent derrière les barreaux..?

Il existe depuis 1993, à l'Établissement de détention de Montréal deux programmes:
Un programme de soutien psychosocial aux personnes incarcérées malades du sida ou porteurs du VIH. Un deuxième programme de prévention qui vise à diminuer les risques d'infection et de transmission du VIH et de l'hépatite B . Ces deux programmes sont coordonnés par le CLSC Ahuntsic qui emploi une infirmière Nathalie Paquette pour le programme de prévention et une sexologue Francine Prévost pour le programme de soutien psychosocial.
Selon une étude réalisée à la Maison Tanguay et à l'Etablissement de détention de Montréal, on retrouve4,9% des hommes et 7,7% des femmes sont porteurs du VIH.

Sous le thème: Le sida, une responsabilité individuelle et collective, les Souverains anonymes sont invités à participer à une émission radiophonique spéciale en présence des deux coordonatrices du programme de prévention et un médecin spécialiste du sida.

Le but de cette émission spéciale est de:

1- Donner la parole aux personnes incarcérées atteintes du VIH .
2- Faire connaître le programme de prévention contre le VIH et l'hépatite B.
3- Situer la responsabilité individuelle et collective face au sida.
4- Parler du soutien moral offert aux personnes incarcérées atteintes du sida par le programme et par la communauté.

Voici les questions auxquels les participants à l'émission devraient répondre:

La parole aux personnes atteintes du VIH:

1-* Comment on se sent lorsqu'on se trouve à la fois porteur du VIH et derrière les barreaux..?

2-* Comment se traduit le soutien familial des détenus atteints du VIH ou malades du sida..?

3-* Le besoin de se sentir utile malgré le virus ou la maladie.. Avez-vous des projets..?

Le programme de prévention contre le VIH et l'hépatite B:

4- Historique des deux programmes..?

5- Comment se fait concrètement l'intervention auprès des personnes à risque..?

6- Quel est le rôle des gardiens faces aux personnes incarcérées malades du sida ou porteurs du VIH..?

7- Peut-on prolonger l'intervention au delà de la détention auprès des personnes atteintes du VIH et des personnes à risque.

La responsabilité individuelle et collective face au sida:

8-* Considérez-vous assez bien informés sur les causes du sida pour prendre les précautions nécessaires..?

9- Quel rôle joue la solidarité sociale pour avancer la recherche sur le sida..?

10*- Questions des participants aux responsables des deux programmes de prévention et au médecin.

11- Les conditions sanitaires à " Bordeaux " sont-elles satisfaisantes pour les malades du sida..?

Soutien moral:

12-* Qu'est ce qu'une détenue peut faire pour un autre détenu malade du sida en terme de solidarité, de compréhension et de compassion..?

13-* Qu'est ce que la communauté peut faire pour réduire le poids de la solitude et de l'exclusion des personnes incarcérées malades du sida ou porteuses du VIH..?


retour à émission | retour à la liste des rencontres

©M.L. 1996