Jeudi 15 janvier 2009

Sofia Benyahia


Émission dédiée à la mémoire du Souverain Daniel Boisselle
dit le Daz
décédé le lendemain de cette très belle et inoubliable rencontre.


Hommes de la terre, hommes de la guerre
Suivez mon exemple et faîtes la paix
Aimez-vous les uns pour le bonheur des autres
Les autres qui sont nuls autres que vous
DAZ


Écoutez Sofia chez les Souverains sans téléchargement
Version complète 1h 14mn

class="image"


Questions et témoiganges des Souverains

(lire ci-bas)


Je quitte ma cellule
J
e traverse les couloirs
Je salue mes amis
Je leur dis " à plus tard "

Je n'quitte pas Bordeaux
ce n’est pas un drame
je m’évade dans les mots
et les yeux de deux femmes

Ma vie est un roman
Ma vie est une chanson
Qui en est l'auteur
c'est toute la question

Des questions que je me pose
en vers et en proses
Je te salue femme poète
Belle et brave femme
Et je te plaide notre cause

Sofia Benyahia, Nadia Bouaïcha et Kattam

Bienvenue parmi les
Souverains anonymes





01- Bonjour Sofia, femme de parole, tu es accompagnée de Nadia, femme de musique. Mon c'est DAZ. En parlant de musique, je souligne la présence de notre musicien et chef d’orchestre préféré, Kattam. Comme d’habitude, avec lui et avec votre participation Sofia et Nadia, on va casser la baraque.

Ma chère Sofia, nous avons eu le plaisir de te découvrir par un de tes textes qui est tombé entre nos mains. Moi, mon ami Big ici présent et avec Kattam au tamtam, nous avons eu le privilège d’interpréter ta ‘’Chanson de circonstance’’. Ce texte qui raconte l’histoire d’une godasse lancée à la face de Bush, parle au nom de tous ceux et celles qui ont été impressionnés par le geste héroïque d’un journaliste irakien. Pitcher une godasse dans la face du Président, il fallait le faire, quel plus beau cadeau pour souligner la fin de son mandat ? Parce que nous avons été impressionné par ton texte et ton talent de poète, la moindre des choses c’était de t’inviter à notre émission. Je pense que nous avons de belles choses à nous dire. Pour commencer, dis-nous d’abord chère Sofia, comment as-tu réagis quand Mohamed t’a envoyé ta ‘’Chanson de circonstance’’ interprétée par les Souverains anonymes..?

Alors, pour le plaisir de nos auditeurs et le nôtre, voici de nouveau ta ‘’Chanson de circonstance’’ :

02- Bonjour Sofia, je m’appelle Big, d’abord je te le dis comme je le pense, je te trouve pas belle, mais très belle. Encore plus belle devant moi que sur la photo. Ma question est simple, lorsque nous avons interprété ton texte ‘’Chanson de circonstance’’, nous nous sommes posés une question grave, QUI EST SOFIA BENYAHIA..?

03- Bonjour Sofia, je m’appelle Mohamed, tu as écris un recueil de nouvelles très courtes, une des nouvelles est tellement courte qu’elle ne dépasse pas un mot. Moi je veux aller plus loin que toi. J’ai envie d’écrire un livre sans aucun mot. Un livre de 200 pages qui porte le titre suivant : ‘’Je ne veux plus revenir en dedans’’. Chaque lecteur est libre de remplir les pages blanches avec ses propres mots. Si toi Sofia, tu devais mettre un mot ou quelques mots dans les premières pages de mon livre, ça ressemblerait à quoi..?

04- Bonjour Sofia, c’est encore Daniel. Après avoir écouté quelques poèmes de toi, le premier mot qui m’est venu en tête c’est ‘’Chirurgienne’’. Tu es une chirurgienne du langage. Tu choisis tes mots avec une justesse infinie. On dirait que tu écris tes mots à coups de scalpels, par exemple le mot Saloperie dans ton poème ‘’Mordre à plein dents’’ était le bon mot pour décrire les conséquences d’une mauvaise éducation sur la vie sexuelle d’un homme. Sofia, tu me donnes envie de devenir poète. Alors voici un petit essai :

À moi-même, je me faisais la guerre
Longtemps contre moi-même, j’ai mené des batailles
Je me suis donné des coups, je me suis fais mal
Et à tort j’ai accusé les autres de m’avoir tiré des balles.

Aujourd’hui la guerre est derrière moi
Aujourd’hui la paix se cultive en moi
Je m’aime comme si j’étais un autre
L’autre qui est nul autre que moi

Mais quand je vois les massacres de la guerre
J’ai envie de hurler à tous les hommes

La guerre des sexes, la guerre des clans,
La guerre des fous, la guerre des cons,
La guerre par orgueil, la guerre du temps
La guerre des hommes, qu’est-ce que c’est au fond ?

La guerre des hommes c’est la haine de soi
Mondiale ou locale, toute guerre déçoit
Toutes les guerres tuent l’amour de l’autre
L’autre qui est nul autre que soi.

Hommes de la terre, hommes de la guerre
Suivez mon exemple déposez les armes
Toutes les guerres font l’affaire d’un autre
L’autre qui a ni cœur ni larmes

Hommes de la terre, hommes de la guerre
Suivez mon exemple pensez à vos enfants
Quels souvenirs, quel avenir leur laissez-vous
Comment peuvent-ils être fiers de vous

Hommes de la terre, hommes de la guerre
Suivez mon exemple et faîtes la paix
Aimez-vous les uns pour le bonheur des autres
Les autres qui sont nuls autres que vous

La guerre des sexes, la guerre des clans,
La guerre des fous, la guerre des cons,
La guerre par orgueil, la guerre du temps
La guerre des hommes, qu’est-ce que c’est au fond ?

Merci!

05- Bonjour Sofia, je m’appelle Toufik, palestinien de Gaza et voici mon poème de circonstance :

06- Bonjour Sofia, c’est encore Réal. Je ne suis pas poète mais pour toi spécialement, j’ai fais un petit effort.

Je suis à Bordeaux, Je n’ai pas de regrets,
Je n’ai pas de regrets, mais j’ai des remords.
J’ai des remords, mais pas jusqu’à ma mort.
J’ai l’intention de corriger mes torts.

Je regarde la guerre et j’ai des regrets
Je regarde la guerre et j’ai des remords
Des remords pour les gens qui sont morts.
Les roquettes et les bombes font des torts

Je lance mes mots comme une godasse
Comme une roquette du Hamas..
Une roquette d’amour contre une bombe de haine.
Je déploie mes mots aux pieds d’une Reine.

7- Bonjour Sofia, je m’appelle Gilles. Je bois un verre de Champagne à ta santé. Mon champagne imaginaire est meilleur que le vin de Bordeaux. Champagne c’est aussi un coin de la France que j’aime bien. Un coin où jadis une pucelle du nom de Jeanne d’Arc a sauvé la France de l’invasion anglaise. Champagne n’est pas loin de l’Alsace où jadis les français ont combattu les allemands pour garder l’Alsace et la Lorraine. Ce qui se passe à Gaza me fait penser à toutes les résistances et aux martyrs qui ont rendu possible un monde meilleur pour ceux et celles qui les ont suivi. Résister par les armes, résister par les mots, résister, résister, résister sans se décourager. Un jour je lèverai ma coupe de champagne à la naissance d’un pays qui s’appelle depuis 3000 ans, la Palestine. MERCI!

08- Bonjour Sofia, c’est encore Réal. Avant d’être libéré, mon ami Rollo a tenu à te laisser un petit mot le voici : Oyé oyé mes frères, hier c’était la guerre et ces femmes vivaient la misère. Oyé oyé mes frères aujourd’hui c’est encore la guerre et ces femmes souffrent toujours de la misère. Oyé oyé mes frères, demain sera la guerre l’enfer sera sur terre, ces hommes seront enterrés sous terre et ces femmes referont la terre. Parmi ces femmes, j’entends une, elle s’appelle Sofia.. je suis six sous terre, elle est six pieds en l’air et je l’appelle Sofia. Sofia libère-moi. Tu as besoin d’un homme pour refaire la terre et moi je serais fier de le faire.

09- Bonjour Sofia, je m’appelle Yani, je suis un blanc de l’extérieur, je suis un nègre gréco turque débarqué à Montréal il y a 40 ans. Je suis un magicien des mots et des cartes. Je suis un poète et un sorcier.

10- Bonjour Sofia, c’est encore Big, Quand je regarde les massacres à Gaza, ça hante mes souvenir d’enfant. Je viens d’un pays de guerre qui s’appelle Haïti. J’avais 5 ans quand j’ai perdu mon ami Gregory qui avait 4 ans. On jouait ensemble dans la rue et un moment donné, il est tombé raide dans mes bras. Je pensais que c’était à cause de moi. Je pleurais et je criais après ma mère qui est venu le trouver avec une balle dans la tête. Une balle perdue. Je pense à toutes ces bombes lancées sur Gaza. À ces enfants et leurs mères qui ne peuvent fuir nulle part. On appelle ça, un crime de guerre. Un crime contre l’humanité. Quand je vois ces images de massacre, j’ai l’impression qu’on tue mon ami Gregory pour la deuxième fois. Apparemment toutes les religions, toutes les prières et tous les poèmes du monde n’arrivent à arrêter la folie des hommes. Alors, pour quand une autre ‘’Chanson de circonstance’’ Sofia..?

11- Bonjour Sofia, je m’appelle Bilal, en préparant cette rencontre Mohamed m’a demandé de trouver un mot que je n’utilise pas souvent mais qui porte un grand sens pour moi. Victoire c’est le mot que j’ai choisi parce qu’il représente pour moi la lumière au bout de mon tunnel. Je vois goûte déjà à cette victoire depuis le jour où j’ai choisi d’embrasser l’islam comme religion. Mes deux garçons s’appellent Cristopher et Dian si j’ai un troisième enfant, je l’appellerais Nasser qui veut dire victorieux en arabe. Je ne suis pas venu en prison pour rien. Grâce à l’islam j’ai appris la patience. J’ai appris à marcher sur mon orgueil. J’ai appris à dire pardon. Pardon à ma mère. J’ai appris à pardonner. Pardonner à mon père. Maintenant, je trouve ma victoire dans la paix intérieure que la prière me donne. Et je vais crier Victoire quand je vais revoir mes deux garçons avec l’espoir de leur présenter un jour, un petit frère Nasser ou une petite sœur que j’appellerai Sofia Nassera.. Sofia la victorieuse. Merci!.

12- Bonjour Sofia et Nadia, mon poème est court. Il s’appelle Bye bye mon bye bye :

Bye bye mon bye bye, tu ne me fais plus rire,
Tu n’amuses personne, tu attises la haine,
tu exploses comme une bombe à Gaza..
blablabla, tralala, tires-toi de là.

Bye bye le bye bye, raciste et crétin,
Tu tues les mots et leurs sens,
Tu parles d’humour, j’entends de la haine
Je ne ris pas avec toi mais de toi.

Blablabla, tralala, tires-toi de là..
Blablabla, tralala, tires-toi de là..

13- Bonjour, c’est encore Réal. Je suis comme toi Sofia, un musulman d’Afrique. Dernièrement Dieu m’a envoyé un cadeau. Il m’a envoyé un juif pour partager ma cellule. Un juif de Tchétchénie. Il s’appelle Mataev. Je le connais depuis 2004 et notre relation est un model d’amitié que palestiniens et israéliens devraient suivre. Entre nous, il n’y a pas et il n’y aura jamais de mur. Lui aussi il vient d’une région du monde ou son peuple a été massacré par l’armée russe. 200 mille morts. Il continue de résister en musique et en parole. Voici sa chanson ‘’Prison Live’’.

14- Bonjour Sofia et Nadia, c’est encore Gilles. Tu es une poète de l’amour et moi l’amour me fait peur. J’ai peur d’aimer ou d’être aimé. J’ai peur de faire un pas, un petit pas de volonté pour atteindre l’amour. Pour passer de la parole à l’action. Pour passer de l’amour-illusion à l’amour-vrai.. Je sais que j’ai beaucoup d’amour à donner même si l’amour que j’ai reçu c’était à coup de fouet.. Probablement, la peur d’être déçu m’empêche d’aimer complètement. Mais aujourd’hui, j’aime tes paroles, j’aime ta poésie, ça me donne le goût d’aimer sans rien attendre de retour. Aimer simplement. MERCI!

15- Bonjour Sofia, je m’appelle Manuel. La dernière fois que je suis venu à Souverains anonymes, ça remonte à 1997. J’ai eu le bonheur d’assisté à l’aventure de l’album Souverains anonymes. Parmi ceux qui ont participé à notre album, un grand poète du Québec. Il s’appelle Gilbert Langevin. Dans notre album, les Souverains chantent un de ces poèmes ‘’Années de malheur’’. Cette chanson est introduite par la voix de Gilbert Langevin lui-même qui dit : ‘’Souverains anonymes et Souveraines anonymes, si vous aimez ce n’est pas de votre faute, mais lâchez pas’’. Cette phrase m’a fait réfléchir. Dans ma vie j’ai eu une relation particulière avec l’amour. Je ne sais pas si j’en demandais autant que j’en donnais. Résultat, je suis devenu méfiant de l’amour même si je sais que ce n’est pas de sa faute. C’est peut-être à moi d’apprendre à aimer. Apprendre à mettre un peu plus d’amitié dans l’amour. Apprendre à ne pas tout attendre de l’amour.. Toi Sofia, d’après tes textes, tu es profondément une poète de l’amour. Est-ce que c’est plus facile de l’écrire que de le vivre..?

16- À propos d’amour, j’aimerais au nom de tous mes amis Souverains t’offrir à toi et Nadia l’album des Souverains enregistré de chansons en 1997. Il s’appelle ‘’Libre à vous’’. Et je vais te demander de nous faire l’honneur de lire le texte de la chanson-titre.

Libre à vous

Je me suis réveillé en pleine nuit
On n'arrivait pas à s'endormir
Si vous pensez que c'est beau la vie
Vous devriez nous voir souffrir

Tellement de bruit dans les corridors
On ferme les yeux, et on s'endort
Vous savez on a pas toujours tort
Même enfermé, on est plein de remords

Libre à vous
Libre à nous
De penser qu'on est voyous
C'est libre, c'est libre à vous

J'aimerais te voir une autre fois
Je ne veux pas attendre dans l'au-delà
Alors, je fais les premiers pas
Dépêche-toi parce que j'ai froid

Quand je t'ai vu, tu m'as souris
J'ai vu en toi, plus qu'un ami
J'espère que Dieu me voit écrire
Parce qu'à l'avenir, je veux sourire
Libre à vous
Libre à nous
de penser qu'on est voyous
C'est libre, complètement libre à vous
Y'en à plusieurs qui s'en fout

17- Bonjour Sofia, je m’appelle Capitaine Pingaloka.. Avant de te chanter mon rap je vais te le dire comme un Poème. Imagine-toi deux secondes comme une princesse amazonienne.

18- Sofia, c'est le temps d'écouter ta chanson ''Leçon de géographie'' avec Nadia à la guitare et Kattam au percussion. À vous de jouer et à nous de vous applaudir.

Leçon de géographie

C’est une leçon de géographie
Les hauts et les bas d’un pays
Le pays du corps humain
Un pays jamais bien loin
On peut y aller par avion
En ascenseur aussi c’est bon
Le prix du vol est dérisoire
L’aller-retour zéro dollar

C’est qu’une fois qu’on a posé le doigt
Sur un coeur, une épaule, un bras
C’est difficile de faire autrement
Que le tour complet des monuments
Je veux revenir à l’école
Je veux qu’on me dise comment ça colle
Le pied, la hanche, la cheville
C’est ma géographie

L’autre jour, je me suis perdue
Dans un tout petit coin de rue
Je ne sais pas comment on l’appelle
C’est entre la tête et l’orteil
Faut dire qu’un os c’est muet
Ça fait rien pour vous aider
Ça fait le dur pour qu’on y croit
Et ça fond comme du chocolat

C’est qu’une fois qu’on a posé le doigt
Sur un coeur, une épaule, un bras
C’est difficile de faire autrement
Que le tour complet des monuments
Je veux revenir à l’école
Je veux qu’on me dise comment ça colle
Le pied, la hanche, la cheville
C’est ma géographie

L’autre jour, je me suis perdue
Dans un tout petit coin de rue
Je ne sais pas comment on l’appelle
C’est entre la tête et l’orteil
Faut dire qu’un os c’est muet
Ça fait rien pour vous aider
Ça fait le dur pour qu’on y croit
Et ça fond comme du chocolat

C’est qu’une fois qu’on a posé le doigt
Sur un coeur, une épaule, un bras
C’est difficile de faire autrement
Que le tour complet des monuments
Je veux revenir à l’école
Je veux qu’on me dise comment ça colle
Le pied, la hanche, la cheville
C’est ma géographie

19- Sofia Benyahia, c’est toi qui a écrit que ‘’Dieu a crée le temps très court’’.. C’est vrai que le temps passé avec toi est court. C’est la première fois que tu viens à notre émission, ce n’est peut-être pas la dernière. C’est un bonheur pour moi et mes amis de t’avoir rencontré. Je te souhaite le succès, l’argent, la santé et bien sûr beaucoup d’amour. Merci à Kattam pour sa fidélité et pour son talent. Merci à Nadia de t’avoir bien accompagné. En cet instant, j’ai une pensée particulière pour toutes les victimes de Gaza. Pour eux le temps a été court. Mais Dieu sait ce qu’il fait avec le temps. Avec le temps tout va, tout s’en va. Certains au paradis et d’autres à l’enfer. Au nom de tous mes camarades, je te déclare Sofia Benyahia avec ton amie Nadia Souveraines anonymes.






Ont participé musicalement à la réalisation de cette émission,
Les Souverains : Daz (Daniel), Rollo, Biggy, Zak, Montana et Campos.
Voix: Sofia Benyahia, Guitare: Nadia Bouaicha, Percussions: Kattam
Chansons Leçon de Géographie.



My space, page de Sofia Benyehyia.



Souverains My space



Toute diffusion publique des fichiers sonores doit être autorisée.


vos commentaires




retour à accueil | retour à la liste des rencontres

©M.L. 2009