La maffia
(Léo Ferré)

Tant pis si t'es dans la débine 
T'avais qu'à êt' dans la maffia. 
Un coup d'sourdine, 
Deux sous d'combine 
Et t'avais ton rata. 
Tandis qu'toi tu joues à l'homme, 
Tu m'la fais au cousu d'or. 
Tu n'es qu'un' pomme, 
Car les vrais hommes, 
Ça fait des p'tits efforts.

Méfi la maffia radine, 
T'as un' bonn' place à l'usine. 
C'est pas qu't'aim' la mandoline, 
Mais la maffia, elle, elle aim' ça ! 
Pour mieux beurrer tes tartines 
Et merdailler ta poitrine, 
Faut savoir jouer d'la chopine 
Et la maffia, elle, elle aim' ça !

Tant pis si t'es au bas d'l'affiche, 
T'avais qu'à être dans la maffia. 
Un p'tit pourliche 
Et te v'là riche, 
Avec un nom comm' ça ! 
Tandis qu'toi tu prends des poses, 
T'es mêm' pas dans le Bottin. 
Ça indispose, mais c'est à cause 
De ça qu't'es dans l'pétrin.
 
Méfi la maffia s'ramène.
T'es ni José ni Carmen, 
Quand tu chant's c'est la bohème, 
Et la maffia, elle aim' pas ça ! 
Tu vas traînant tes rengaines 
Le long de la longue Seine 
En crachant sur ceux qui t'gênent 
Et la maffia, elle aim' pas ça !

Tant pis si tu meurs dans la dèche, 
Vaut mieux crever dans la maffia 
Avec un' crèche 
Dans un' calèche 
Et des croqu'muches en soie. 
Tandis qu'toi tu pars en somme, 
Tu pars comm' t'es jamais v'nu. 
Un p'tit coup d'gomme, 
Si t'es un homme, 
Personn' n'en a rien su.

Regardez-moi l'mec qui s'taille, 
Tiré par deux ch'vaux d'bataille 
Suivi par un chien qui braille 
A son amour, à son amour, 
Et la maffia qui s'cavale. 
Car pour louer sous la dalle, 
C'est pas comme pour la fringale, 
C'est jamais l'jour, c'est jamais l'jour. 
Si tu chant's ma chansonnette 
Pour fair' ton métier d'vedette 
T'as qu'à barrer c'qui t'embête 
Avec des "ixe", avec des "ixe"
Ou bien chanter en engliche 
Les conn'ries qui plaisent aux riches 
Alors tu s'ras sur l'affiche 
A Coquatrix, à Coquatrix.


retour à prison en chansons
retour à ressources