Au collège…

Les rondes infernales
Des heures inutiles
Dessinent le tempo
De notre vie banale
Dans nos cages de ville,
Cellules, presque condos.

P.A.V, C.P.M,B.O.R, R.I.M,
Sigles déracinés
D'un monde de néant,
Identifiés déjà et même
Institutionnalisés ;
Justes, sages ou truands.

L'école de la vie,
Des autres se rapprend
Dans l'antre douloureux
Aux murs de sable gris,
Gardiens fanfaronnants
Aux barbelés hideux.

Apprends ce que pourra
Mon ami, mon frère,
Collégien d'infortune
Apprends surtout que là
Jamais n'y désespère
Ou rêve de lune…

MLF

 


retrour à litterature des Souverains | retour à création