..où es tu jeune femme..?

Le criminel itinérant

Je vous ai menti comme un menteur
Je vous ai volé comme un voleur
J'en veux à l'humanité et à la Terre
Je suis le fer, état d'esprit d'enfer

OUI! JE LE SAIS BIEN...SUIS UN VAURIEN....

Je suis un crime itinérant, un assassin d'enfants
celui qui au tournant ne t'épargnera aucun tourments
Je déforme toute poésie, habite en tout pays
Je suis les trois visages de l'infamie...

OUI! JE LE SAIS BIEN...SUIS UN VAURIEN...

Je ne sais ni marcher droit ni entendre les coeurs
Je les contaminent, les viols, les trahis, les punis
Qui je touche est maudit, et bel et bien détruit
Aussi je couche avec l'erreur, la haine et la peur...

OUI! JE LE SAIS BIEN...SUIS UN VAURIEN...

Je saoûl, je drogue et tue sans remords
Vos rêves, vos âmes et vos corps
Sais pas être plus beau plus fin ou plus fort
Mais j'ai besoin d'amour et d'amertume encore...

OUI! JE LE SAIS BIEN...SUIS UN VAURIEN...

Je berce vos trottoirs et borde vos rues dehors
Oui! vous m'évitez tout en passant et avez honte tout riant
Oui! mon nom piétine la vie et embrasse la mort:
Insouciance alias Indifférance alias Iconscience

OUI! JE LE SAIS BIEN... ÇA NE VOUS DIT RIEN...
JE NE SUIS RIEN....

Aime le Souverain
Nicodème Camarda
02 octobre 2000


retrour à litteratures des souverains | retour à création