..onzième discussion..

..cause toujours..!

Si vous voulez joindre votre opinion dans cette page vous n'avez qu'à cliquer et exprimer
anonymes@arobas.net

X X X

Empêcher un petit criminel d'en devenir un grand n'est pas une mince tâche. C'est toute une cause. La plus impopulaire, mais peut-être la plus noble. Celle qu'on nomme officiellement la réinsertion sociale des personnes incarcérées. Impopulaire, parce qu'il s'agit de criminels. Noble, parce qu'elle permet à des hommes et des femmes de retrouver une certaine dignité. Une cause perdue, pensent certains.

Les causes difficiles à défendre sont-elles nécéssairement perdues..? Les sans patries, les sans-abri, les sans voix, les exclus, les détenus.. Dans le cas de ces derniers, je crois qu'il y a toujours une part de responsabilité collective derrière chaque crime. C'est ce qui justifie, à mon avis, de faire de la réinsertion sociale des personnes incarcérées une cause sociale tout aussi importante que celle du sida, de la pauvreté ou de la mal nutrition des enfants.

Mais comment expliquer aux « honnêtes citoyens », qu'un détenu récidiviste a autant besoin d'aide qu'un malade du sida. Qu'avec un taux de récidive de plus 60% sur l'ensemble des détenus au Québec, la réinsertion sociale des personnes incarcérées n'est pas encore notre choix de société. Et pourtant, la réinsertion sociale des personnes incarcérées est la solution la plus économique à une véritable sécurité publique.

De quoi donc souffre cette cause pour qu'elle soit aussi impopulaire..?!?

XXXXXXX

Cliquez et faîtes vos commentaires:

 






retour à livres d'or