EROTISSIMA

L'œil de velours
En braise rouge glisse
Paupière en demi jour
Au parfum de réglisse ;

Les lèvres arrogantes,
Ardeurs avouées
D'une langue invitante.
Et le sein agressif,
Par le geste, dressé ;
Et le rein corrosif
Par ma bouche troussé.
Et puis, doucement, vont
Navigant de concert
De vagues en typhons
Voguant vers la lumière.
Et puis c'est l'explosion ;
Les charmes en mille feux
D'extases en émotions
De ton visage heureux…

MLF

 


retrour à litterature des Souverains | retour à création