Le journal de Montréal.

EN LIGNE SUR INTERNET

Les Souverains Anonymes ont aussi leur page Web

En 1990, Bordeaux devenait le premier établissement de détention au Québec et au Canada à autoriser la présence de micros de radio à l'intérieur des murs pour que les hommes qui y sont enfermés puissent parler librement.

À coups de paroles, de musique, d'émotions, de questions, de créations et de rencontres avec des personnes, les Souverains de Bordeaux disent ce que les murs et l'indifférence réduisent au silence.

Les Souverains Anonymes avaient leur émission de radio, leur album de chansons et voici qu'ils disposent maintenant de leur site Web.

C'est un site surprenant où l'on découvre une réalité parfois dure et où l'émotion et la sensibilité sont omniprésentes. C'est une porte ouverte sur le monde du dehors pour ceux qui sont dedans et une fenêtre pour que ceux qui sont dehors puissent voir ce qui se vit dedans.

Une très belle réalisation dont l'introduction à elle seule vaut le détour.

Pierre Boisvert

 

retour à cahier de presse