AVTES - Résumé de livre - Ecrivain en prison

logo2.jpg (3809 octets)

Ecrivains en prison

Ecrivains en Prison présente les témoignages de soixante écrivains, de tous bords, jetés en prison pour délit d'opinion, pour avoir dénoncé l'injustice ou l'intolérance. Ces hommes et ces femmes racontent le quotidien de la prison depuis le moment où la porte de la cellule se referme. Barreaux, saleté, faim, promiscuité ou cachot solitaire. Et aussi l'inquiétude pour leur femme, leurs enfants, leurs parents; les peurs, le noir, la vermine, de devenir fou, de se mutiler ou de se suicider. Certains ont survécu. Comment ? La rage contre la prison les aide à survivre. Il faut le raconter. Leur imagination devient une manière d'évasion. Même privés de papier, ils continuent à écrire, dans leur tête, sur les murs, sur du papier w.-c., entre les lignes d'un bouquin. Ils - et elles - ne baissent pas la tête, continuent à défendre leurs idées. La vérité viendra peut-être à bout de cette infamie : jeter en prison des gens qui ne pensent pas comme vous.

L'édition anglaise a paru l'an dernier pour fêter les 75 ans du P.E.N. et la survie de ces écrivains. Une édition française, langue officielle du P.E.N. semblait essentielle. A part les extraits d'auteurs célèbres, Soljenitsyn, Vaclav Havel, Semprun, Primo Levi, déjà publiés en France, quarante auteurs moins connus, hors de leurs pays étaient inédits en français. Le centre P.E.N. suisse romand est francophone mais aussi multilingue. Parmi les membres écrivains ou journalistes certains ont bien voulu traduire extraits et poèmes, souvent d'après l'original. Cette anthologie n'aurait pu paraître sans leur aide désintéressée.

Les redevances de ce livre seront versées au Comité des Ecrivains en Prison. Depuis 1960, ce comité - un peu comme Amnesty International - vérifie les cas; s'efforce de les faire relâcher, ou améliorer leurs conditions de détention ; aide les familles. Est-ce que ces fax, ces pétitions, nos lettres (polies) au gouvernement servent à grand-chose? Parfois, si leur gouvernement a besoin de la bonne opinion internationale. L'image de l'écrivain derrière les barreaux peut se retourner contre ses geôliers. Cette année un dixième de nos prisonniers a été libéré, il y a quelques jours un écrivain turc aveugle qui avait dénoncé les abus contre les Kurdes a été relâché. C'était un de nos 5 cas les plus flagrants. Il y a eu quelques progrès mais P.E.N. doit redoubler d'efforts. On proteste donc et on continue. Même si nos fax tombent dans une poubelle gouvernementale, ces protestations arrivent mystérieusement aux oreilles des écrivains en prison et les réconfortent.

Ecrivains en prison est en vente dans les librairie au prix de Fr. 38.-
Editions Labor et Fidès
1, Rue Beauregard
1204 Genève
Fax 022/781 30 51

"Tout individu a droit à la liberté d'expression". Ce droit est inscrit dans la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. C'est P.E.N qui l'a fait inscrire et P.E.N. continue à le défendre. C'est peut-être le lien le plus solide de dizaines de milliers de membres de cette association d'écrivains fondée par une femme en 1921 et qui s'est répandue à travers le monde - dans 90 pays et 5 continents.

 


retour à écrits en prison