Les enfants de la nuit

Ils s'en vont le coeur aride
avec dans les yeux le vide
Ils cherchent l'espoir
dans tous les désespoirs.

La nuit est leur royaume,
personne pour les voir.
couchés sur des lits de chaume,
personne ne peut savoir.

Ils ont aux fond des yeux,
pour ceux qui savent regarder
tous ces désirs cachés
soufflés par les dieux.

Le jour leur ramène l'image,
celle qui fait souffrir.
Dans un furtif sourire,
l'on peut voir leurs vrais visages.

Ils s'en vont le ceour aride,
avec dans les yeux le vide.
Au fond de l'âme,
un cri qui désâme.

Le soleil un jour sera leur miroir,
ils auront l'espoir,
de ne plus vivre la nuit.
comme si le cauchemar avait fuit.

Ce jour ils verront,
avec les yeux de l'amour.
alors ils sauront
que c'est pour toujours.

Serge Majeau


 

retrour à litteratures des souverains | retour à création