Petit opium

Petit opium
du bout des doigts
je te célèbre
timidement, à l'occasion.

Séduite, c'est l'euphorie
la découverte
et je ris
totale et surprise

Petit opium
de la main je te vole
à toute heure
le souvenir de ta lumière
m'éblouis

Petit opium
du ventre
je te croque

et soudain
ton absence me tue

Et depuis je vis
en double mort

En double vie..

N. Laliberté
De la Maison Tanguay


 

retrour à litterature des Souverains | retour à création