Le Pouvoir

Je suis passager dans un monde
contrôlé par des adeptes de l'autorité
Décoré de ton grade qui protège ta façade
tu te crois inébranlable

Pour soulager ton cerveau angoissé
ton métier permet de te vider
Le personnage dans ton visage
profite de son avantage

Gardiens de prison, policiers ou patrons
pour qui les émotions n'ont plus aucune raison
tu cherches un pigeon pour combler tes pulsions
Aucun remords le soir quand tu t'endors
pas de mouchoirs sur ton territoire
car ta gloire c'est le pouvoir

Je suis conscients qu'il y a des gens compétents
qui font la fierté de leurs métiers
Je suis sincère envers ces dignitaires
qui méritent amplement leurs salaires

Je veux pas vous offusquer, mais je n'peux pas supporter
le parasite qui profite de son titre
La sentinelle sur sa passerelle
se régale de sa clientèle

Assoiffé par tant besoin de trôner qui fait rehausser ta crédibilité
Quand tu diriges, ça augmente ton prestige
Du haut de ton perchoir, tu veux te faire valoir
T'as beau avoir ton auditoire
mais t'es le seul à croire en ton pouvoir

T'es l'unique héritier de ton autorité
qui revendique notre dignité
Tu prends plaisir à faire souffrir
mais un jour ton règne va finir

Quand le soleil n'aura plus d'étincelle
Quand ton sommeil n'aura plus de réveil
Tes mémoires te suivront jusqu'à l'unique saison
pour recevoir ton purgatoire

Paroles et musiques:
François Thibodeau.

XXX XXX

 


retour à paroles en recherche de musique