Programmation automne 1998

Hitoire, communautaire et création

- Le communautaire: L'action communautaire comme outil de combat contre l'exclusion, la pauvreté et l'injustice. Mais aussi comme moyen de réinsertion sociale pour des itinérants, des assistés sociaux et des personnes incarcérées.

- L'histoire: C'est l'histoire de Québec et celle Montréal que des jeunes ne connaissent pas assez ou pas du tout. L'histoire des origines ethniques également, quelles soient haïtiennes, pakistanaises ou italiennes. Presque la moitié des participants à SA proviennent de communautés culturelles différentes. Ils ont des histoires à raconter sur leurs origines. Ils ont aussi à apprendre sur l'histoire de leur terre d'accueil. L'intégration des immigrants passe aussi par la connaissance de l'histoire.

- La création: Sur les thèmes du communautaire et de l'histoire, la création musicale et poétique sera vivement encouragée. Le rap prendra une grande place. Des collaborations musicales auront lieu entre artistes-invités et artistes-SA.

Voici les thèmes et les rencontres de l'automne 1998:

Complice

Complice, c'est un groupe de jeunes étudiants qui trouve dans la musique rap une liberté d'expression et un plaisir autrement plus satisfaisant et plus épanouissant que celui d'une certaine délinquance. Avec ce groupe, les SA ont l'occasion de partager leur créations et d'exprimer leurs propres préoccupations.

Itinéraire et itinérants

Les itinérants de Montréal ont, depuis sept ans, leur journal titré L'Itinéraire publié une fois par mois. L'Itinéraire est produit et vendu par des personnes itinérantes, ex-itinérantes ou toxicomanes dans le but de leur venir en aide et de permettre leur réinsertion future sur le marché du travail. Certains détenus de Bordeaux collaborent régulièrement dans L'Itinéraire avec des articles et des poèmes. La démarche de L'Itinéraire n'est pas sans rappeler celle de l'émission " Souverains anonymes ": Donner une voix à des sans voix. Dans une émission avec quelques responsables de ce journal, on se posera la question de l'exclusion et de la communication avec la communauté.
Invités de l'émission:
Normand Lalande: Rédacteur en chef.
Sylvie Gingras: Journaliste et ex-itinérante.
Claude Brûlé: Ex-itinérant et ex-détenu.

Léo-Paul Lauzon

Léo-Paul Lauzon est professeur de comptabilité et directeur de la chair des études socio-économiques à l'UQAM. Il est surtout reconnu pour ses positions en faveur de plus de justice sociale dans les politiques gouvernementales. Avec les Souverains anonymes, Mr Lauzon parlera de la difficile relation entre l'économique et le social et de l'importance de l'action communautaire.

Histoire de Montréal

Jean-Claude Germain, dramaturge et historien, sera l'invité de cette rencontre sur l'histoire de Montréal. Les quartiers de Montréal sont régulièrement évoqués dans les propos des Souverains anonymes. Lieux de misères, lieux de ghettos, certains quartiers de Montréal pour les détenus de Bordeaux sont surtout des lieux où la criminalité constituait une famille d'accueil pour des jeunes en quête d'identité. Notre-Dame-de-Grâce, Parc Extention, St-Léonard (Brooklyn des jeunes noirs), Quartier-ville, Villeray, Côte-des-Neiges, Parc Extention etc. Pour certains détenus, Bordeaux est devenu un quartier de Montréal parmi d'autres. Avec Monsieur Germain, les Souverains anonymes apprendront l'évolution historique de leurs quartiers.

François Gourd.

François Gourd est un incontournable dans le milieu artistique montréalais. Reconnu particulièrement pour organiser des spectacles bénéfice au profit de toutes sortes de bonnes causes. Les organismes communautaires de Montréal font appel à ses services parce qu'il a un grand talent d'orateur et d'animateur publique. Cinq fois candidat du parti Rhinocéros. Fondateur du groupe " Les entartistes du Québec ". Il a des choses à raconter aux Souverains anonymes sur la pauvreté, l'exclusion et sur sa vision d'un monde... moins pire..!

La Chorale de l'Accueil Bonneau.

La Chorale de l'Accueil Bonneau est composée exclusivement d'itinérants et d'ex-itinérants. La raison d'être de cette Chorale est la même que celle de l'émission Souverains anonymes. C'est le besoin de se réinsérer dans la communauté des humains qui a donné naissance à la Chorale de l'Accueil Bonneau. C'est à l'initiative de Pierre Anthian, un bénévole de l'Accueil, que la chorale a connu le jour il y'a deux ans. Comme les Souverains anonymes, la Chorale possède déjà son propre album de chansons. À la dernière émission d'automne, et quelques jours avant la fête de Noël 98, les membres de la Chorale viendront présenter un petit spectacle aux Souverains et leur raconter l'apprentissage de l'autonomie que la Chorale leur offre.

Mohamed Lotfi
Concepteur-réalisateur de SA


retour à programmations | retour à émission