..le déplacement du local des Souverains a inspiré un Souverain..

Royaume assiégé

D'Afrique du nord, nous vint un émissaire, qui s'intégra à sa nouvelle terre et nouveaux frères.
Poursuivant ses études universitaires, Messire Lotfi devint un communicateur hors-pair et en lui germa une idée visionnaire.

Après sueurs et labeurs, il put enfin entamer son projet magnanime, arborant l'étendard de la réhabilitation ainsi naquît les Souverains anonymes. Cette croisade sous le sion de l'introspection et de l'animation, franchît les obstacles de la promiscuité avec détermination.

Après de maints pourparlers avec les autorités concernées, usant d'expédiant et d'entregent les Souverains anonymes purent s'auto-gérer. Par conséquent, les auteurs d'intro, les accrocs et tous les escrocs de Bordeaux prirent part à une activité leur permettant de prendre le micro pour s'exetérioriser vocalement, produisant textes, poèmes et écrits remplis de promesses et d'espoir. Tout en profitant de ce moment pour vaincre l'obnubilation et oublier détresse et désespoir.

Puis vint les rencontres avec des artistes de l'extérieur de grands moments de réjouissance, pure bonheur. Ce qui déboucha sur la vision de partager cette allégresse, en délivrant sur les ondes de radios communautaires du Québec, l'extase de ces rencontres magnifiques partagées avec le publique.

Grâce au studio, c'est avec l'aide de la vidéo et de l'audio que certains détenus s'émerveillent de cette application, pouvant ainsi archiver toutes ces moments magiques et médiatiques.

Malheureusement, le royaume est assiégé, premant trop d'espace et pour des raisons d'agrandissement de la buanderie (ressource financière pour offrir des activité aux détenus), nous devons donc déménager dans des espaces limités. Faut rester vigilant devant la dimunution des programmes aux détenus..

Le royaume des Souverains anonymes sera fortement défendu afin de garder l'essentiel de nos moyens nécessaires d'entamer le nouveau millenium en utilisant ce prolifique médium que l'Internet nous procure pour pouvoir diffuser ce que les détenus ont éprouvé et ressenti..

Peut-être qu'une nouvelle méthodologie organisationnelle est la solution pour préserver tout ces efforts personnels de l'équipe des Souverains anonymes..

Longue vie aux souverains anonymes

« Liberté d'expression, malgré la réclusion »

Brösen D.Zorder
Bernard Rouleau
Lu le 14-12-00


retrour à litteratures des souverains | retour à création