Voir...

Ne jamais être ne jamais voir,
Alors je te dis adieu et au revoir ! ! !
J'en ai assez de vivre dans le noir ;
J'ai envie de vivre et de croire ! ? !

Le " GRAND JOUR " viendra,
ou on me libérera ;
Je ferai attention aux faux pas ;
pour ne plus revenir dans cet amas ! ? !

La prison n'est pas pour moi ;
et elle n'est pas non plus, pour toi ! ! !
Je ne vie pas, j'existe dans mon Enfer vieux-rose ;
parce qu'ici, la vérité est fausse ! ? !

La vérité est mensonge non-découvert ;
Alors, reste " dehors " à ciel découvert ! ? !
Mange bien, regarde ton couvert,
L'été, le beau, le tout vert ! ? !

En hiver être en prison, ce n'est pas grave ;
C'est seulement au printemps que commence la drave ! ? !
En hiver, je ne vais même pas dans le préau ;
Il fait trop froid, même si le ciel est clair et beau ! ? !

Ne jamais être ne jamais voir
Alors, je te dis adieu et au revoir ! ! !
J'en ai assez de vivre dans le noir ;
J'ai envie de vivre et de croire ! ? !

Jean Pierre Lizotte
Bordeaux, 24 novembre 97 ! !

 


retrour à litterature des Souverains | retour à création