2000-04-06 | Rencontres, Audios, 1996 à 2000, Vidéos

André Normandeau

"Qui a t-il dans une prison de si attirant pour qu’on y revienne 2 fois, 3  fois ou 23 fois…? " SA

André Normandeau 1

Criminologue

6 avril 2000

André Normandeau 2

Criminologue

6 avril 2000

Extrait I

Extrait II


Tu quittes ta cellule
Tu traverses les couloirs
Tu salues tes amis
Tu leur dis " à plus tard "

Tu n' quittes pas Bordeaux
Du moins pas encore
Tu t’évades dans les mots
et la musique des noirs

Ta vie est un roman
Ta vie est une chanson
Qui en est l'auteur
c'est toute la question

Des questions que tu te poses
en vers et en proses
Je te salue criminologue
Et je te plaide leur cause

André Normandeau
Bienvenue parmi les
Souverains anonymes

1- Bonjour Monsieur Normandeau, depuis dix ans, les Souverains anonymes ont reçu quelques 350 invités, mais c’est la première fois qu’un criminologue franchis le seuil de notre espace et nous comptons faire de notre rencontre un moment aussi inoubliable pour toi que pour nous. Juste avant de commencer l’interrogatoire faisons un petit peu connaissance, qu’est ce que tu as vécu dans ton enfance de déterminant pour choisir la criminologie et non pas la médecine, par exemple..?

2- Salut André. Un criminologue aurait pu être un criminel. Et un criminel aurait pu être un criminologue. Les deux ont en commun le mot crime.. Il y a un qui le fait et l’autre l’étudie. Mais les deux en vivent. Cependant, moi je crois que certains criminels à leurs façons sont des criminologues parce qu’ils savent vraiment c’est quoi un crime, ils savent mieux que le criminologue ce qui les poussent à poser certains gestes. Et parce qu’ils ont une certaine expérience dans le domaine ils peuvent donner de meilleurs conseils à des jeunes criminels pour les sauver. Je crois qu’un ancien criminel est plus crédible qu’un criminologue pour convaincre un jeune de laisser tomber le crime. Alors dis-moi André, est-ce que tu as déjà essayé de faire un petit crime, un petit vol à l’étalage juste pour te sentir plus crédible que les autres criminologues qui souvent, ils ne savent pas de quoi ils parlent..?

3- Salut André comme tu sais, s’il n y avait pas de malades, il n’y aurait pas de médecins. S’il n’y avait pas d’autos il n’y aurait pas de mécaniciens. S’il n’y avait pas de criminels il n’y aurait pas de criminologues. Mais si le malade ne peut se passer du médecin, le criminel, lui à mon avis, peut se passer du criminologue. À quoi ça sert un criminologue s’il n’aide pas à baisser le taux de récidive dans les prisons par exemple..?

4- Salut André, à propos de récidive, moi en tant que récidiviste c’est rare que je rencontre un détenu qui fait du temps pour la première fois.. En tant que criminologue tu en sais peut-être mieux que moi sur le taux de récidive dans les prisons..? As-tu des chiffres..?

5- En préparant notre rencontre j’ai appris que parmi les gardiens qui nous surveillent il y en a qui ont leur bac en criminologie.. Alors je me suis posé cette question que je te pose André: Comment un diplômé en criminologie peut-il aider une personne incarcérée dans un contexte de méfiance. Comment peut-il mettre en pratique des connaissances en réhabilitation, alors qu’en tant que gardien ce qu’on lui demande c’est de la protection. Franchement, est-ce qu’on va chercher un diplôme en criminologie pour vraiment aider le monde ou juste pour avoir un bon salaire..?

6- Salut André, En préparant l’émission, Mohamed nous disait de faire la différence entre un criminologue qui enseigne la criminologie et celui qui travaille sur le terrain. Mais dans les deux cas, moi en tant que détenu, je les trouve très loin de moi. Le criminologue en prison est souvent affecté à des tâches administratives. Je ne me rappelle pas avoir rencontré un criminologue en prison. Et d’autres part, le criminologue qui enseigne comme toi André comme bien de fois par année il se rend en prison pour renouveler ses connaissances..?

7- Salut André, Je sais que de temps en temps des jeunes étudiants en criminologie viennent en groupe faire une petite visite exotique dans la prison. Un petit tour puis s’en vont. Aucun contact réel avec les détenus. Ils viennent nous regarder de loin comme dans un zoo. Depuis quelques temps des jeunes étudiants en criminologie sont bénévoles à Souverains anonymes. J’aimerais profiter de l’occasion pour remercier Catherine et François d’être un peu plus curieux. Ils ont certainement appris avec nous ce qu’ils n’apprendront jamais dans un cours de criminologie. Je leur souhaite bonne chance. Est-il possible que votre école de criminologie développe un partenariat avec les prisons pour donner un peu plus d’équilibre entre la théorie et la pratique..?

8- Salut André, on ne rencontre pas un criminologue à tout les jours, alors j’en profite pour avoir des réponses à certaines petites questions :

À quoi ça sert vraiment une prison..?

Si la prison devait être un peu plus utile aux détenus elle serait comment..?

Si les criminologues étaient plus nombreux dans une prison, est-ce que ça ferait une différence..?

Toi-même, as-tu déjà pensé travailler sur le terrain pour aider directement les jeunes récidivistes..?

9- Qui a t-il dans une prison de si attirant pour qu’on y revienne 2 fois, 3 fois ou 23 fois…?

10- L’augmentation du taux de récidive, ça fait l’affaire de qui..?

11- Récidive Zéro, ne serait-il pas un slogan tout aussi intéressant que

Pauvreté Zéro..?

12- Salut André, Moi c’est de police que j’aimerais parler avec toi. Il paraît que tu as joué un rôle pour rendre possible la nouvelle police communautaire. La police de quartier qui est supposée être moins agressive et moins brutales que ceux qui ont tabassé Anthony Griffin, Marcellus François, Barnabé et dernièrement notre ami Souverain Jean-Pierre Lizotte.. Une police moins agressive, moins brutale, personnellement, j’en ai pas connu. Je suis prêt à croire que si possible qu’elle existe et je souhaite même qu’elle existe, mais comment.. par quel miracle..? Je te pose la question André..?

13- Salut André, moi je me demande si cette histoire de police de quartier, ce n’est pas juste pour améliorer l’image de la police auprès de l’opinion publique.. Parce que quand je vois des policiers armés manifester contre le gouvernement, je les trouve arrogants.. La commission Poitras recommande un comité disciplinaire extérieur à la police, mais ça ne se fera pas parce que le gouvernement a peur de la police.. Pour moi, la police communautaire n’améliorera pas l’image de la police, je ne dis pas ça parce que j’ai déjà été arrêté par la police.. Je sais que les citoyens en général n’aiment pas l’arrogance de la police.. J’ai peur que les 30 millions que ça coûté la commission Poitrat ne sert à rien.. Est-ce que tu partages ma crainte..?

14- Monsieur André Normandeau, en attendant le jour ou les criminologues seront devenus les médecins du crime, je garde espoir que les jeunes criminels trouveront la force pour apprendre de leurs erreurs. Moi, je sais que certains vieux criminels sont des criminologues qui s’ignorent. Je tiens à rendre hommage à notre ami Souverain Jean-Pierre Lizotte qui souvent, il se donnait aux jeunes récidivistes comme l’exemple à ne pas suivre. Par ses poèmes et ses discours, il a été à sa manière un criminologue. Je vous remercie Monsieur Normandeau d’avoir été le premier criminologue à nous rendre visite. Au nom de tous mes camarades, je vous déclare Souverains anonymes..

Plus de contenus