1993-01-31 | Débats de Souverains, Audios, Rencontres, 1990 à 1995

Les Souverains communiquent avec des Souveraines

"Oh boy, ça fait six mois que je n'ai pas touché à un micro" Une Souveraine de Tanguay

Bordeaux Tanguay communiquent

Les souverains de Bordeaux et les Souveraines de Tanguay se parlent par la magie de la radio

31 Janvier 1993

"Oh boy, ça fait six mois que je n'ai pas touché à un micro".

En une phrase Lolita a tout dit.

Détenue à la maison Tanguay depuis 6 mois, elle a tout dit en une image, non seulement sur elle, mais sur tout un système carcéral qui prive des hommes et des femmes de besoins aussi naturels que la sexualité.

Ce dimanche de l'hiver 1993, les filles de Tanguay m'ont particulièrement impressionné par la force de leur imagination, leur humour, leurs désirs, leurs paroles décomplexées et leurs touchants témoignages (Notamment, l'accouchement de l'une d'elles en dedans).

Depuis ce jour, j'ai décidé que désormais le langage sera au centre de mon travail avec les participants à mon programme radiophonique Souverains anonymes. Le mercredi suivant cette rencontre, à mon retour aux gars de Bordeaux, juste avant de leur faire entendre les voix des filles, je leur avais distribué cette note:

"Prenez exemple sur Lolita. Elle a vu dans un micro autre qu'un micro. Faîtes de la prison autre chose qu'une prison. laissez votre imaginaire parler pour vous. C'est là toute votre liberté et peut-être même votre salut".

Les Souverains ont relevé le défi avec des poèmes, des chants, des blagues décomplexées et quelques réflexions sur la vie en dedans !

Plus de contenus