2018-11-21 | Vidéos, Courts-métrages, Créations, 2016 à 2020

Je voudrais voir la mer

Temps: Le temps qu’il faut pour inviter un frère à voir la mer!

Aujourd’hui, 11 novembre 2020, le Québec a perdu un grand homme!

Pendant 50 ans, il a été un homme de radio, de théâtre, de télé, de cinéma et de lettres. La grandeur de cet homme est dans la noblesse de son caractère. Il n’attirait pas trop les lumière sur lui. Mais tous ceux et celles qui l’ont côtoyé de près vous diront que Michel Mongeau est une lumière. En arabe, on dirait de lui qu’il est « Mine atyabi khal9i Allah », ce que Dieu a créé de plus bienveillant. De ma vie, j’en ai connu très rarement comme lui d’aussi habité par un amour altruiste et d’aussi drôle. Sous sa plume les mots sont dictés par la grâce de l'esprit. Dans son dernier recueil d’aphorismes intitulé Ma pomme, on peut lire « Se prenait tellement pour un autre, que quand y se prenait pour lui, il était méconnaissable ».

On reconnaissait Michel dans cette humilité propre aux grands!

Pendant 30 ans, Michel Mongeau m’a fait cadeau de son amitié et de sa grande générosité. À l’automne 1990, on m’a fait la surprise de me choisir comme réalisateur de l’année. J’ai su après que c’était lui, en tant président de Gens de la radio, qui avait proposé ma candidature. Pour le remercier, je l’ai invité chez les Souverains. Ainsi, j’ai découvert le grand homme. Passionné de radio, de théâtre oui, mais surtout passionné de la vie, de ski de fond qu’il pratiquait à fond.

Le Prix du Québec Guy Mauffette 2020, c’est à lui que je le dois entièrement. C'est aussi lui qui a présenté le dossier pour ma candidature au Prix Renault-Tremblay 2020, je ne l'ai su que tout dernièrement. Vous dire combien cet homme était bon avec moi! Imaginez combien il l’a été avec beaucoup d’autres.

La maladie n’aura pas eu vraiment raison de Michel Mongeau. Depuis plusieurs semaines, il a choisi comme sortie le jour du Souvenir. Il est parti en toute discrétion, en toute dignité et avec de la musique de Normand Guilbeaut, plein les oreilles.

Il y a une heure, le Québec a perdu un grand homme et moi un grand ami! Sincères condoléances et son amoureuse Marie-Thérèse.

Dans le court-métrage ci-bas, il joue le personnage d’un homme qui lui reste peu à vivre.

Oui, j’ai osé demandé. Il a osé répondre oui!

Oui à la vie, oui à la mort, oui à la mer!

Court-métrage

Accueil et entrevue

Un ex détenu rend visite à son grand frère en prison. Il se réjouit de le voir prendre sa place. Il va arrêter de se réjouir quand le grand frère lui annonce son départ prochain. Leur échange termine sur un désir de voir la mer pour défier la mort.

Lieu: Parloir d’une prison! Temps: Le temps qu’il faut pour inviter un frère à voir la mer!

Michel Mongeau a été longtemps un homme de radio, l’animateur de la fameuse émission Ado Radio de Radio Canada. Il est aussi comédien. Sur la scène comme sur le petit écran, on ne compte plus ses participations. Le 15 novembre 2018, pour la troisième fois, Michel Mongeau a été accueilli par les Souverains. Cette fois comme acteur.

Ci-haut, il donne la réplique à Jean-Hubert Voltaire

Michel Mongeau à sa première visite le 20 juin 1991

La perle des Antilles dans un jardin de givre
D’Haïti, elle est partie, une odeur dont je suis ivre
L’odeur de ma terre est dans l’air
Il faut être à Bordeaux pour la suivre
Je voudrais voir la mer pour ne plus la perdre.

Je voudrais voir la mer (Michel Rivard chez les Souverains 1996)
Accompagné de Mario Légaré à la basse, Michel Rivard a donné
un show complet devant les Souverains le 19 décembre 1996.

Accueil

Plus de contenus