2003-03-06 | Débats de Souverains, 2001 à 2005, Audios

Catherine Pépin et Myriam Fimbry

"Certains hommes se contentent de tuer le temps en attendant que le temps les tue" Simone de Beauvoir

Catherine Pépin et Myriam Fimbry 1

Une journaliste et une animatrice de Radio Canada

6 Mars 2003

Catherine Pépin et Myriam Fimbry 2

Une journaliste et une animatrice de Radio Canada

6 Mars 2003

Accueil

Vivre en France, vivre au Québec.


Je quitte ma cellule
Je quitte ma cellule
Je traverse les couloirs
Je salue mes amis
Je leur dis " à plus tard "

Je n' quitte pas Bordeaux
Ce n’est pas un drame
je m'évade dans les mots
et les yeux de deux femmes

Ma vie est un roman
Ma vie est une chanson
Qui en est l'auteur
c'est toute la question

Des questions que je me pose
en vers et en proses
Je vous salue Femmes
Et je vous plaide notre cause

Catherine Pépin et Myriam Fimbry
Bienvenue parmi les
Souverains anonymes


1- Catherine et Myriam, vous êtes françaises, mais vous vivez au Québec depuis quelques années. Vous êtes journalistes. Vous avez immigrez au Québec, alors qu’il y’a des québécois qui rêvent de vivre en France. C’est quand-même un grand pays avec une grande histoire. Une grande cuisine, un grand cinéma, une nature variée, des accents et des langues variés sans oublier qu’en France, les femmes ne sont pas entièrement françaises, elles sont un peu italiennes, espagnoles, africaines et parfois même autrichiennes, c’est un peu ton cas Catherine. Dîtes-moi simplement ce que vous trouver de mieux ici qui vous a fait fuir la bas..?

2- Vous vivez au Québec depuis quelques années et apparemment vous êtes assez bien intégrée. Vous êtes toutes les deux journalistes à Radio Canada. Votre travail de journalistes est-ce qu’il vous permet davantage de connaître le Québec ou seulement certains aspects du Québec.. ?

3- Comme vous savez, toutes les cultures en France ne font pas toujours bon ménage. Le racisme existe, en tout cas il est plus visible. Si Jean-Marie Lepen était québécois, il serait plus discret dans son racisme. Si non il se ferait traiter de maudit français. Durant longtemps, les québécois considérait les français comme des maudits parce qu’à leurs yeux les français parlent beaucoup trop et sans modestie. Depuis votre venue au Québec, vous avez dû comparé un peu les deux mentalités françaises et québécoises. Si vous aviez à choisir le meilleur des deux mondes qu’est-ce que vous garderiez de la mentalité française et qu’est-ce que vous prendriez de la québécoise..?

4- Moi si je vivais en France, je m’ennuierais beaucoup du Québec. De l’hiver québécois, de la poutine québécoise. Du sirop d’érable et du bacan. Je m’ennuierais du Parc Mont-Royal et des match de hockey, mais pas trop du Canadien. Pas trop des politiciens. Et surtout pas trop de Bordeaux.. Mais j’irais volontiers à Bordeaux en France, juste pour me dire que pour une fois que j’ai été dans le bon Bordeaux. Et vous, à part la tour Effel, le musé du Louvre, l’arc du triomphe et Thierry Lermithe, qu’est-ce qu’il vous manque de votre France natale..? C’est quand on est loin de son pays qu’on l’apprécie mieux. N’est-ce pas..?

5- Salut, moi c’est Aladin mais je suis haïtien. Haïtien mais né au Québec. Quand on me demande qui je suis ..? Je répond spontanément haïtien, même si je suis né ici. Peut-être que je suis plus québécois que je ne le pense. C’est peut-être quand j’aurais mes enfants que je saurais plus mon identité. Si vous deviez avoir des enfants un jour au Québec, pour vous, ils seront français ou québécois..?

6- Bonjour Catherine, bonjour Myriam. La chèvre de Mr Seguin, est une histoire que j’ai appris à l’école en Algérie.. Et si la France n’avait pas occupé mon pays durant 132 ans je n’aurais peut-être jamais entendu parler de Monsieur Seguin ni de sa chèvre. Peut-être que je ne parlerais pas le français, peut-être que je ne serais pas devant vous.. La France nous a fait du bien, la France nous a fait du mal.. Je ne sais pas si j’aime la France, mais j’aime les français et surtout les françaises. Le devoir de mémoire m’oblige de ne pas oublier.. Si la guerre d’Algérie n’avait pas duré aussi longtemps, peut-être que les algériens auraient été moins traumatisés, peut-être que la guerre civile qui sévit aujourd’hui encore en Algérie n’aurait jamais eu lieu. Ce n’est pas à cause de vous Catherine et Myriam si aujourd’hui, je me trouve réfugié politique au Canada pour fuir la jungle que les français nous ont laissé. vous êtes née toutes les deux après l’indépendance de l’Algérie, mais vous êtes françaises quand-même. Vous avez aussi un devoir de mémoire envers votre histoire. Les choses ne sont pas aussi noir, ni aussi blanches. La même France qui a occupé l’Algérie nous a donné des Simone de Beauvoir, des Jean-Paul Sartre qui ont milité pour la libérer.. Dîtes-moi Catherine et Myriam, que vous dicte votre mémoire de l’histoire..?

7- Salut, moi c’est Angéllo. Bientôt, les autorités canadienne vont me déporter pour la troisième fois à mon pays. Ce qui est mauvais dans la déportation c’est de séparer les gens de leur milieu d’appartenance. C’est vrai que je suis né au Portugal, mais c’est ici que j’ai grandi. Toute ma famille sont ici. À chaque fois qu’on m’a déporté, je suis revenu. Il fait plus beau la bas qu’ici, mais c’est ici que j’ai grandi. Les sardines sont plus fraîches la bas, mais c’est ici que j’ai grandi. Je sais qu’en France on déporte beaucoup les africains en Afrique. C’est vrai que mes parents n’ont pas fait ma nationalité. C’est vrai que j’ai fais des crimes. Mais pensez-vous que me déporter va baisser le taux de la criminalité.. ? Pensez-vous qu’on règle un problème en créant un autre. Je ne vois aucun avenir pour moi la bas. Y’a pas grand chose qui m’intéresse la bas. Pas de famille, pas d’avenir et pas de françaises. Si au moins il y’avait des françaises. Mais sérieusement, vous êtes des journalistes, pourquoi à votre avis les pays comme le Canada et la France déportent les gens qui ont pourtant grandi chez-eux à leur pays d’origine..? En tant qu’immigrantes accepteriez-vous qu’on vous retourne chez-vous après des années de vie au Québec.. ?

8- Simone de Beauvoir a dit de certains hommes qu’ils se contentent de tuer le temps en attendant que le temps les tue. Mais le temps n’attend pas, a dit Lénine. Et moi je leur dis à eux et à vous, le temps n’existe plus devant deux belles et braves femmes venues de loin. Merci Catherine et Myriam d’avoir tué le temps avec nous. Je souhaite que les temps à venir seront favorables à votre bonheur. Au nom de tous mes camarades, je vous déclare Catherine Pépin et Myriam Fimbry Souveraines anonymes..

Plus de contenus